Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le Marché de Dupes,

1 Avril 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

 Par Thérèse ZRIHEN-DVIR

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Le fiasco des discussions entre le président Obama et le premier ministre Israélien Netanyahu, était prévisible pour deux raisons majeures:

Les promesses d'Obama faites durant son célèbre discours au Caire dans lequel il mettait en premier plan la légitimité des Palestiniens et leur droit à la restitution des terres conquises par Israel sur lesquelles La Palestine sera érigée, tandis que dans sa lancée, il mentionnait les droits du peuple juif (tout de même) à une patrie qui, par coïncidence se trouve être celle, tant contestée, leur appartenant depuis l'aube des temps, bien avant la naissance de tous les peuples arabes de la région. La seconde raison dérive évidemment du besoin pressant du peuple juif de se restituer les villes et les sites ancestraux appartenant à leur peuple, qu'Obama ne cesse, à tort, de leur dénigrer.

Il y a trois mille ans, Jérusalem avait été conçue et bâtie par le peuple juif, et ses vestiges en sont les témoignages les plus irréfutables. Comment donc la leur refuser? Tout juif qui se respecte ne renoncera jamais à sa capitale, Jérusalem.

Si Obama croit réellement, qu'en culbutant son allié le plus fervent et en le dépouillant de ses emblèmes et de ses atouts les plus précieux pour plaire au monde arabe et aux palestiniens, il résoudrait le conflit entre le tiers monde et l'occident, il se leurre. Le monde arabe, l'Islam radical en particulier, qui a fermement installé ses tentacules de terreur dans presque tous les continents le monde, ont un tout autre objectif, celui de dominer le monde libre, Israel compris dans la mêlée.

Obama cherche visiblement, pour ses raisons, à placer Israel dans une situation sans issue: d'abord il néglige, avec une nonchalance inexplicable, l'Iran, qui continue entre-temps à concocter sa bombe atomique. Il ferme les yeux et se bouche les oreilles devant les nombreuses alarmes et la gravité d'un Iran atomique pour le monde entier, mais surtout pour le petit état d'Israel. Ensuite, il jette Israel ouvertement aux loups, en lui imposant des restrictions qu'il n'oserait jamais infliger aux palestiniens, tant il les craint ou les respecte.

Dans sa logique, il est évident que c'est Israel l'éternel coupable et les palestiniens, leurs innocentes victimes, qu'il s'est donné pour devoir de protéger. Il a cessé depuis bien longtemps à se demander pourquoi Israel devrait faire des concessions aux palestiniens quand ces derniers lui refusent la reconnaissance élémentaire de son existence. À travers leur jeu perfide, aujourd'hui, toléré et soutenu, par la plus grande puissance du monde, les palestiniens se permettent de grignoter la légitimité d'Israel sur ses sites patriarcaux et sur Jérusalem, entre autre.

Toutes ces déclarations publiques faites récemment par Mme Clinton, sur les liens inattaquables entre Israel et les USA, n'ont pour visée que de taire une opinion publique grondante qui a depuis longtemps cessé de croire en la sincérité et intégrité de leur président.

En immolant Israel, Obama espère gagner la sympathie des possesseurs de l'or noir qui sont d'ailleurs, derrière tout ce complot international… Il suffit de suivre la filière pour découvrir les éléments authentiques qui fournissent les fonds nécessaires pour la destruction de l'occident et de la démocratie.

C'est d'abord un sapement psychologique contre Israel, ensuite la formation de milices, tant militaires, que messianiques, qui instruisent, propagent, menacent les ressortissants musulmans auxquels ils promettent la gloire éternelle, le paradis, les vierges, s'ils exécutent à la lettre les lois de l'Islam envers les infidèles.

Mais Obama est bien déterminé à achever cette mission qui est l'isolation d'Israel d'abord, son dénigrement, et finalement le coup de grâce qu'il lui assène en lui demandant de signer un document dans lequel il le force à faire des concessions territoriennes qui placeront l'existence même du jeune état juif en danger.

Netanyahu a déjà compris les règles du jeu et refuse de se plier. Leur antagonisme existe depuis la montée au pouvoir de Barak Hussein Obama. L'état d'Israel ouvre les yeux sur un président américain qui loin d'être un ami, ne préconise rien de bon pour l'état juif. Israel ne devrait pas devenir la dupe dans ce marché visiblement à son détriment, mais elle va devoir mener une guerre sans merci contre tous ceux qui cherchent à l'immoler, et la liste des hypocrites ne cesse de s'allonger.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :