Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 20:23

P.O.: Modification significative de la vision américaine

par Shraga Blum

Pour Israel 7

09-06-2010

Mettre dans une même déclaration une chose et son contraire absolu semble être l’apanage de la diplomatie. Au moment où la question des Arabes israéliens prend de plus en plus d’acuité dans la problématique israélo-arabe, l’Administration Obama vient de prendre une décision qui marque encore un peu plus le changement dramatique introduit par le Président américain dans sa politique proche-orientale

Une nouvelle version du document concernant sa « vision du Proche Orient » vient d’être publiée, dans laquelle un appui remarqué est apporté aux Arabes israéliens. Le document intitulé « Stratégie de la Politique Etrangère des Etats-Unis », contient une nouvelle définition qui diffère de celle exprimée par les administrations précédentes. Selon ce nouvelle mouture, « les Etats-Unis souhaitent la création de deux Etats : un Etat Juif, doté de sécurité, mais qui donnera des droits égaux à tous ses citoyens, et à ses côtés, un Etat Palestinien indépendant et viable, doté d’une continuité territoriale, qui signifierait la fin de l’occupation depuis 1967… ». Dans des déclarations précédentes, Barack Obama faisait référence « à un Etat juif indépendant » mais sans faire allusion aux droits civiques dans cet Etat.

Cette modification majeure, qui annule en fait le caractère juif de l’Etat à terme, est une accession à une demande des Palestiniens qui exigent que tous les droits des Arabes israéliens soient maintenus, sans montrer la moindre gêne d’exiger que leur Etat soit par contre « Judenrein », vidé de tous les Juifs qui y vivent.

Dans son discours de Bar-Ilan, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou, qui était allé plus loin que n’importe lequel de ses prédécesseurs, avait cependant mis comme l’une des conditions à la création d’un Etat palestinien, la reconnaissance officielle et définitive de l’Etat d’Israël « comme pays du Peuple juif », exigence que refusent catégoriquement même les « modérés » parmi les Palestiniens !

Il est revenu sur cette demande il y a deux semaines à la Knesset, en déclarant « qu’il n’existait pas de ‘peuple israélien’ qui serait formé de citoyens de différentes religions ou nationalités, mais qu’il y avait un peuple juif qui avait droit à un Etat souverain ». Le caractère juif de l’Etat d’Israël permet d’éviter deux écueils principaux : de faire disparaître cet Etat dans le futur soit par la démographie naturelle soit par l’invasion des ‘réfugiés’ palestiniens comme ils l’exigent toujours à l’heure actuelle.

Ainsi, en modifiant la formule de cette déclaration d’intention, le Président Barack Obama amorce un recul supplémentaire dans le traditionnel soutien américain à Israël, et supprime l’idée « de foyer national du Peuple juif » concernant l’Etat d’Israël. Il prend par contre fait et cause pour la minorité arabe d’Israël, dont on a vu une fois de plus ces derniers jours la loyauté dont elle fait preuve envers l’Etat d’Israël.

par Shraga Blum

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique