Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le ''Machin'' et le miracle de Hanoukka

23 Décembre 2011 , Rédigé par mordeh'ai

Editorial de la semaine du 24/12/2011
Par Marc Femsohn pour Guysen International News -

reçu par e-mail  23 décembre 2011 

 
L'époque des géants politiques est depuis longtemps révolue, mais certains partageaient, au-delà de leurs différences, une vision commune et très dubitative des institutions de ce monde. J'en veux pour preuve le peu d'affection du général De Gaulle et de David Ben Gourion pour l'Organisation des Nations Unies (Onu). L'expression péjorative de "machin" pour qualifier l'Onu n'a été utilisée qu'une seule fois par le président français, en septembre 1960, à propos du Congo.

Mais Ben Gourion avait nettement précédé le "grand Charles", car il parlait déjà de או"ם שמום (Oum shmoum) lors de la réunion du Conseil des ministres du 29 mars 1955 au cours de laquelle le vieux Lion prononça également une autre phrase célèbre : "peu importe ce que diront les Gentils, ce qui compte, c'est ce que feront les Juifs".
 Il répondait alors aux craintes de son ministre des Affaires étrangères, Moshé Sharett, sur une réaction de l'Onu, après la décision d'une opération sur Gaza suite à un des innombrables attentats des Palestiniens de Gaza sur le sol israélien.
Comme quoi, rien n'a changé.
Neuf membres du Conseil de Sécurité, dont quatre pays européens (Allemagne, France, Grande Bretagne et Portugal), ont critiqué sévèrement Israël, dans une déclaration conjointe, cette semaine,  à propos des constructions à Jérusalem-est et en Judée-Samarie ainsi que sur les violences consécutives aux actions  de représailles dites "Prix à payer" des ultranationalistes contre des mosquées.
"Le Machin" nous a livré, une fois de plus, la pathétique image de sa décadence.
Pour ce qui est des actions des extrémistes de droite, qui ne sont qu'une poignée, la classe politique et la quasi-totalité de l'opinion publique d'Israël ont condamné ces actes inacceptables (je l'ai fait dans mon édito de la semaine dernière), sachant que ces vandales s'attaquent aussi à des militaires et à des bases de Tsahal et pas seulement à des lieux de culte musulmans. C'est comme si l'Onu condamnait la France pour des actions de quelques autonomistes corses…

Pour ce qui est des constructions, sujet qui mérite au moins un édito à lui tout seul, rappelons qu'il y eut, en 2010, un moratoire, mais qu'il ne fut suivi d'aucun effet dans le processus de paix, bien au contraire, les Palestiniens y voyant un aveu de notre faiblesse. Et ces critiques venant du représentant russe sont un "peu fort de vodka", lorsqu'on connaît les méthodes utilisées par Poutine, ce grand chantre de la démocratie, en Tchétchénie…
Il est vrai qu'il est bien plus facile de rédiger une déclaration commune pour dénoncer Israël que pour condamner "Boucher" Al Assad, un fidèle allié de Moscou, la Russie se dépensant sans compter pour torpiller toute résolution condamnant la Syrie.

Voilà donc le miracle de Hanoukka, tout va bien dans ce monde, celui du "machin" Onu.
Pas de massacres en Syrie, pas de réveil printanier islamiste, pas de nucléaire iranien, il ne se passe rien non plus en Corée du Nord où nous avons droit au "1", après avoir eu le "Il", rien en Tchétchénie, alors là vraiment plus rien, car le Tsar Vladimir a entièrement rasé le pays, sans que personne ne bronche.
En fait, s'il n'y avait pas Israël, ce "petit pays de merde" (ambassadeur de France à Londres, Daniel Bernard, décembre 2001), ce serait le paradis sur terre.

Justement, un petit rappel opportun du député Méir Shitrit (Kadima), mardi, à la Knesset.
"Cette semaine, nous allumons les bougies de Hanoukka. Il y a 2.500 ans, il y avait une puissance mondiale, équivalente à celle des Etats-Unis, qui s'appelait la Grèce, qui voulait "helléniser" les Juifs, condamnant à mort ceux qui s'y opposeraient. Et beaucoup se soumirent, comme lorsque les Etats-Unis s'attaquent à un tout petit pays. Pourtant, un tout petit groupe se dressa, des gens irrationnels, dénués de toute logique, et décida de se battre contre la grande puissance. Et à la surprise de tous, ils partirent en guerre,  réussirent à vaincre les Grecs, à purifier le Temple et à fêter Hanoukka. Et ceux qui ne s'étaient pas soumis aux Grecs restèrent jusqu'à aujourd'hui dans l'Etat d'Israël.

Je pense que le Peuple d'Israël a besoin, nous l'avons constaté à travers les âges, d'un petit groupe de personnes illogiques et irrationnelles, faisant preuve de convictions et de foi transmises par la chaîne des générations.. Nous l'avons vu à l'époque des Maccabées, puis lorsque Ben Gourion fut le "chef des Juifs" en Eretz-Israël et décida d'établir l'Etat d'Israël, en dépit des circonstances, qui sait si on oserait aujourd'hui prendre la même décision. Nous avons toujours besoin d'un petit groupe de personnes ayant le courage, parfois irrationnel de prendre les décisions, de mener et préserver la chaîne juive".
 
La foi du judaïsme et l'idéal sioniste que bon nombre d'entre nous ont accompli, mais pas assez, forment les valeurs de cette chaîne juive qui nous a permis de survivre à nos ennemis à travers les temps, qu'ils soient grecs ou romains, nazis ou communistes, arabes ou perses, et nous survivrons donc aussi au "Machin".
 
Les représentants des pays ayant condamné Israël se sont quittés pour la trêve de Noël. Chacun va retrouver sa famille pour les fêtes de fin d'année, on va se faire des cadeaux, on se prépare aux réveillons de Noël et du Nouvel An. Ils fêteront le "Divin Enfant" qui est né en Judée, oups…en Palestine.
Un repos bien mérité pour ces diplomates consciencieux, exténués après la rédaction de cette déclaration fustigeant Israël.
 
Combien de personnes "Boucher" Al Assad va-t-il assassiner en Syrie pendant les fêtes de fin d'année ?
Allez, on ne va pas embêter les membres du Conseil de Sécurité avec ce "détail", comme dirait le Jean-Marie.
Les lumières sont éteintes, (pendant que les Juifs les allument pour Hanoukka) chut ! l'Onu dort du sommeil du Juste.
 
PEU IMPORTE CE QUE DIRONT LES GENTILS, CE QUI COMPTE, C'EST CE QUE FERONT LES JUIFS
 
   
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :