Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le Hamas dans le collimateur de Tsahal

16 Novembre 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Point de vue

Israël  a averti à plusieurs reprises le Hamas et a mis en garde le monde entier contre l’escalade. L’organisation terroriste palestinienne a poursuivi ses attaques contre nos compatriotes du sud et s’est moquée éperdument des avertissements et de nos appels. Provocation, violence, terreur, désinformation et haine viscérale animent le Hamas et dictent sa ligne de conduite. Jusqu’à ce jour le gouvernement était perplexe et ne voulait pas répondre aux provocations quotidiennes. Aujourd’hui, le grand dilemme n’existe plus et l’équation a changé brutalement en dépit de la campagne électorale. Les dirigeants d’Israël ont enfin compris que la situation actuelle ne pouvait plus durer car l’immobilisme et la retenue ont été interprétés comme faiblesse et ont encouragé le Hamas à lever la tête et à saboter la trêve. L’Etat juif a  surpris le monde  par une opération audacieuse et spectaculaire. Tsahal a prouvé, une fois de plus, sa force et son bras de fer contre l’ennemi implacable. Le gouvernement et l’armée ont  tiré les leçons de la Deuxième guerre du Liban et de l’opération Plomb durci.  Aucun pays au monde ne peut tolérer un bombardement  systématique contre son propre territoire. Aucun observateur, aucun journaliste, aucune ONG et aucune chancellerie ne peuvent nous donner aujourd’hui des leçons de morale. Les Etats-Unis, la Russie, la France et l’Angleterre ont agi dans le passé de la même manière au moment où les intérêts vitaux étaient mis en jeu. Ils ont lancé des raids contre des territoires qui se trouvaient à des milliers de kilomètres de leurs capitales. Les exemples sont éloquents. Le Hamas n’attaque pas un territoire occupé! Israël  s’est déjà retiré de toute la bande de Gaza. Aucun prétexte n’existe!

 

Gaza est devenue un pays terroriste et notre ennemi numéro un. Ses dirigeants actuels cultivent la haine et la violence. Ils ne changeront pas tant que les ayatollahs, les Ben Laden, les Jabari, le  Hezbollah et les “Frères musulmans” existeront. Les images à la télé seront dures à voir et sont souvent manipulées, mais elles ne doivent pas nous impressionner à arrêter les combats. Les scènes d’horreur, les morts et les blessés sont la cause du terrorisme aveugle et lâche. Le Hamas a voulu la guerre. Notre guerre totale contre les terroristes est juste. Nous nous défendons! Le peuple palestinien n’est pas notre ennemi ni le monde musulman. La preuve, des milliers de palestiniens continuent à travailler tranquillement en Israël. Les appels désespérés du Hamas pour la reconduite à une trêve conditionnée, ne sont que d’ordre tactique et sont destinés à attirer l’attention internationale, pour pouvoir gagner du temps et amasser de nouvelles armes. Le manège est bien connu. Des négociations  avec cette organisation qui prône notre destruction  ne riment absolument à rien et donc il faut rejeter tout dialogue avec le Hamas et poursuivre le combat sans pitié et sans merci. Les chancelleries doivent approuver ce changement dans l’intérêt de la paix et la stabilité de la région. Pour Israël, seule la sécurité de ses compatriotes compte! Nous devons poursuivre cette opération jusqu’au bout et résister aux pressions internationales. Nous devons agir en priorité  dans l’intérêt de l’Etat juif et mettre un terme, par tous les moyens possibles, au pouvoir terroriste du Hamas.

 

Il existe dans l’histoire d’une nation des limites, des lignes rouges et des prix à ne pas payer. Le peuple juif a trop souffert et Israël  a affronté des rudes batailles. Nous devons nous unir dans ce nouveau combat, tenir bon et résister. Ce n’est qu’après cette bataille que l’heure à la réflexion politique et aux négociations arrivera. Jérusalem est en position de force pour négocier un accord  solide et durable. Nous devons imposer nos conditions pour mettre un terme définitif aux tirs des roquettes et à la contrebande d’armes. Avant toute signature, nous devons exiger des garanties. Nous n’avons pas non plus l’intention de réoccuper la bande de Gaza et nous devons nous détacher définitivement de ce territoire maudit pour ne plus être responsable des malheurs des Palestiniens et leur guerre fratricide qu’ils endurent depuis 1948.

 

Dans cette nouvelle donne géopolitique et face aux turbulences dans le monde arabe et la montée en puissance des Frères musulmans, le président Obama devrait se porter garant  et s’engager à assurer la sécurité absolue des citoyens Israéliens. L’Europe et en particulier la France de François Hollande devraient suivre et montrer dans leur propre intérêt une meilleure compréhension à l’égard d’Israël  dans la lutte antiterroriste. Les chancelleries européennes devraient comprendre qu’Israël est aujourd’hui le fer de lance du monde libre contre le terrorisme aveugle. Une indifférence et un double jeu de leur part mettrait en péril un combat planétaire et déplacerait le théâtre des opérations terroristes de Gaza à Paris, à Londres, et à Bruxelles. Dans ce contexte, rien ne servira à soutenir une démarche diplomatique à l’ONU tant que les Palestiniens sont profondément divisés et une majorité prône la violence et le terrorisme.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :