Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le gaz du Léviathan : une ressource spectaculaire au fond de la mer

13 Juin 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

par Myriam Ambroselli

www.un-echo-israel.net

11 juin 2010,

Le gisement de gaz naturel situé dans la mer Méditerranée sur le rivage de la ville de Haïfa appelé Léviathan pourrait bien être deux fois plus grand que le gisement de Tamar découvert dans la zone en 2009, lequel était considéré jusqu’à aujourd’hui comme la ressource naturelle de gaz la plus importante du globe. Selon le pronostic de la compagnie américaine Noble Energy, le site du Léviathan fera d’Israël un exportateur mondial de gaz ces prochaines années.

« L’Etat d’Israël est désormais un pays énergiquement dépendant » lança avec fierté Itzhak Tshuva, le représentant des actionnaires du groupe Delek qui détient une part importante des actions du Léviathan, notamment avec les groupes Avener Oil et Gas LP (les trois groupes détiennent chacun 22, 67%). « Les premiers résultats de l’enquête sismique effectué sur le gisement et publié par Noble Energy dépassent toutes nos attentes » souligne Tshuva. « Ces résultats promettent véritablement un renforcement de l’économie du pays. En ces temps difficiles, Israël a besoin plus que jamais de soutien et de pouvoir géopolitique ». Outre cette ressource inouïe de gaz, les résultats de l’enquête sismique du Léviathan ont indiqué la présence d’un puits de pétrole plus en profondeur. Une mine d’or au fond de la mer.

Noble Energy qui détient 39,66% des actions sur le gaz à découvrir du Léviathan, a annoncé ce jeudi 3 Juin que le site serait sa prochaine cible d’exploration dans la région. Selon l’enquête des fonds marins, le gisement serait de 16 trillions de pieds cubes de gaz naturel. Les chances géologiques d’extraction seraient d’au moins 50%. « L’idée d’exporter du gaz naturel est désormais bien plus réaliste » souligne le directeur général du groupe Delek, Assaf Bartfed. « On devrait être capable d’approvisionner le marché européen mais aussi celui de l’Extrême Orient où la demande est très forte. Avant d’en arriver là, il va falloir bien sûr forer et tester le gaz. » La Méditerranée orientale constitue en effet un bassin de ressources spectaculaires : tous les gisements de gaz rassemblés dans cette zone en Israël constitueraient près de 30 trillons de pieds cubes.

En Janvier 2009, un consortium américano-israélien (constitué notamment des groupes Delek, Avner Oil Exploration, Isramco Negev 2 et Dor Gas Exploration) mettait à jour avec émerveillement le gisement de Tamar, au cœur de la mer Méditerranée à 90 km du rivage de Haïfa. Tamar constituait jusqu’à aujourd’hui la découverte la plus importante dans l’histoire de la compagnie Noble Energy, qui encore l’année dernière à Dalit découvrait un gisement de gaz naturel estimé à 500 billions de pieds cubes. Le site du Léviathan aurait la potentialité d’être deux fois plus riche en gaz que celui de Tamar. Le réservoir de Tamar produit quant à lui, 8,4 trillions de pieds cubes de gaz, il sera mis sur le marché l’année prochaine ou en 2012.

A lui tout seul, le site de Tamar suffirait à approvisionner Israël en gaz pour trente ans. Le gaz du Léviathan sera donc destiné à l’exportation. Pour ce dernier récemment mis à jour, il faudra attendre au moins six ans, le temps nécessaire au déroulement d’un processus long et coûteux de liquéfaction. Ensuite seulement, le gaz pourra partir pour l’Asie qui achète cette ressource à grand prix, ou pour le marché atlantique probablement intéressé de réduire sa dépendance avec le gaz russe.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :