Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le fleuve Jourdain s'assèche

4 Mai 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

Par Ehud Zion WALDOCKS
 pour JPost
03.05.10
 

A moins qu'une action urgente ne soit entreprise, le fleuve du Jourdain, allant du lac Kinneret à la mer Morte, risque de s'assécher dès l'année prochaine, selon une étude publiée dimanche par Eco/Peace Friends of the Earth Middle East, FoEME.


Photo: Friends of the Earth/Middle East , JPost

L'ONG a effectué des tests cette année pour déterminer la quantité d'eau nécessaire pour réhabiliter le fleuve. L'organisation a aussi évalué les dégâts causés par le manque d'eau. Israël, la Jordanie et la Syrie détournent déjà 98 % de l'écoulement pour la consommation d'eau courante de leur pays.

L'horloge tourne

Au XIXe et au début du XXe siècle, 1,3 milliard de mètres cubes d'eau rejaillissaient chaque année dans des torrents et des cascades jusqu'à la mer Morte, le point le plus bas du monde. En 2009, seulement 20 à 30 millions de mètres cubes, essentiellement des eaux usées, coulent et stagnent à travers les canaux du fleuve. Ces eaux sales viennent d'Israël, de l'Autorité palestinienne et de Jordanie. Deux nouveaux centres de traitement des eaux usées, un de Beit Shean et l'autre au Conseil régional de la Vallée du Jourdain, commenceront leurs opérations dans seulement un an et demi.

Alors que FoEME fait l'éloge de la construction de ces deux usines de traitement, l'organisation prévient qu'à moins que de l'eau douce ne remplace la quantité d'eaux usées, la partie basse du Jourdain ne deviendra qu'un lit de rivière asséchée et craquelée.

Des objectifs à long-terme

Le FoEME a accompagné son étude d'une analyse économique apportant des recommandations pour libérer la quantité nécessaire d'eau. Selon l'étude, le manque d'eau détruit l'écosystème à la fois dans et au bord de la rivière. Près de 50 % des macro-invertébrés (écrevisses, escargots ou insectes) ont disparu à cause du manque de flux et d'une forte salinité. "Les loutres ont disparu du Jourdain. Les saules pleureurs qui autrefois s'alignaient le long de la rive se sont également évanouis", explique Guidon Bromberg, directeur du FoEME en Israël, lors d'une visite de presse de la rivière, dimanche.

FoEME a calculé que 400 millions de mètres cubes d'eau seraient nécessaires chaque année pour réhabiliter le fleuve, augmentant progressivement vers 600 millions. De plus, le Jourdain devrait inonder les abords une fois par an pour sauver les rives. Le fleuve n'a pas débordé depuis 1991 ou 1992, selon Guidon Bromberg. Selon l'étude économique de FoEME, Israël contribuerait à hauteur de 220 millions de mètres cubes, la Syrie 100 millions et la Jordanie 90 millions. Chaque pays a barré la rivière et ses affluents pour détourner l'eau afin de la consommer. 75 % de l'eau devra venir d'eau fraîche et le reste devra constituer des eaux hautement traitées pour respecter le niveau de salinité.

Une étude annexe met en avant des méthodes potentielles de conservation de l'eau moins chères que les 0,57 dollars pour désaliniser un mètre cube d'eau de mer. Près de 517 millions de mètres cubes en Israël, 359 millions en Jordanie et 108,5 millions dans les territoires palestiniens pourraient être conservés, estime l'auteur de l'étude.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :