Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Laissez Tsahal triompher ! Jusqu’au bout !

20 Novembre 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Edito de Jacques KUPFER

 

Jusqu'au bout
Depuis le départ dramatique du Gouch Katif et la destruction des villages juifs de la bande de Gaza, plus de 15000 obus de mortiers et roquettes diverses ont été tirées par les terroristes arabes. Ces derniers jours les fusées ennemies sont tombées par centaines sur nos villes et villages du sud d’Israël. La force de dissuasion juive s’était effritée et c’est le terrorisme arabe qui rythmait la vie du pays.
 
Certains se sont indignés des tirs de missiles sur Tel Aviv et Jérusalem. Un commentateur politique israélien a même déclaré à la télévision que désormais le fait d’avoir poussé des tel-aviviens à se réfugier dans les chambres fortes et les cages d’escalier allait les amener à réagir aux prochaines élections en fonction des problèmes sécuritaires et non des problèmes sociaux ! En fait je ne vois pas en quoi la vie d’un habitant de Sderot ou Ashkelon serait moins préoccupante que celle d’un habitant de Tel Aviv ou de Jérusalem. Les tentatives de bombarder nos deux grandes villes ont simplement confirmé que le sort d‘Israël se joue sur nos frontières et que si, la vie d’un habitant résidant sur la ligne de cessez-le-feu n’était pas assurée, alors tout le pays est en danger.
 
Notre force de dissuasion doit être et sera restaurée. Nous devons apprendre à réagir à chaque missile touchant notre pays non en fonction des dommages que l’ennemi n’a pas réussi à nous infliger mais en fonction de ce qu’il voulait faire. Une roquette arabe tombant dans un champ vide doit attirer la réponse qu’aurait suscitée une roquette touchant une école.
 
Les alertes…
C’est cette lamentable litanie de la gauche et des medias israéliens commentant chaque tir par « ni dommages corporels ni dégâts » qui a anesthésié le peuple. Désormais les alertes sur Tel Aviv et Jérusalem ont rappelé à ceux qui pensaient que Sderot était très loin et que le départ de Gaza était louable, que la réalité était toute autre.
 
Le but de l’opération « colonnes de défense » est de mettre un terme définitif aux attaques et tirs de fusées sur notre pays. Un terme définitif signifie avoir la volonté politique de mener à bien la mission confiée à Tsahal. L’ennemi auquel nous faisons face est un animal sanguinaire, imprégné du Coran et fanatisé par ses préceptes. Des assassins qui se promènent avec des enfants menottés pour narguer ces Juifs qui  appliquent des principes humanitaires que les barbares traduisent par faiblesse.
 
Nos medias…
Nos medias sont tels qu’ils ont toujours été. Ils avaient réussi à faire monter les enchères lors des négociations de Guilad Shalit en amenant la libération d’un nombre inconsidéré de terroristes qui aujourd’hui participent au combat contre nous. Ils avaient déjà aidé le Hamas et ils le font encore en parlant dès le deuxième jour de la guerre d’un « cessez-le-feu »..
 
Déjà les journalistes invitent des « personnalités politiques », des « professeurs d’Université » qui spéculent sur le moment propice pour l’arrêt des combats. Au lieu de se demander comment obtenir la victoire totale et un ennemi à terre sinon mort, ils discutent de « cessez-le-feu » ! Dans tout pays en guerre, autre que le nôtre, on aurait considéré cela comme un signe de défaitisme extrême.  Ces journalistes n’arrivent pas à considérer que nous pouvons remporter la victoire. Ils ont tellement déteint avec leur gauchisme sur l’atmosphère ambiante que nous en arrivons à considérer que la fin de ces barbares arabes ne pourra être atteinte.
 
Ces medias se préoccupent davantage de ce que dit Morsi, le nouveau président égyptien dont la différence majeure avec les chefs du Hamas est son art de savoir porter costume et cravate. Ce mendiant professionnel qui supplie l’Europe et les Etats-Unis de lui accorder les milliards indispensables pour nourrir son peuple, est considéré par nos medias comme une personnalité de tout premier rang avec un rôle majeur dans le conflit.
 
La politique d’Israël se décide à Jérusalem et pas au Caire ni à Washington ou Paris. Le Quai d’Orsay brille d’ailleurs par son incompétence.  Ses locataires ont une tradition longuement établie de cumuler les erreurs dramatiques depuis Daladier. Ils sont à priori partisans de politiques de compromissions absolues avec les dictatures arabes et ce d’autant plus semble-t-il, lorsqu’ils sont d’origine juive. Ce doit être gênant pour un converti par intérêt de constater que son ancien peuple porte haut sa fidélité à ses ancêtres et sait défendre son droit de vivre libre.


La tranquillité…
Cette opération de « colonnes de défense » doit amener la tranquillité pour les habitants d’Israël pour une période longue et durable. Le problème essentiel est que nous avons à faire à des arabes qui oublient rapidement leurs défaites et transforment la déroute en succès. Ils vont vraiment croire dans peu de temps avoir atteint le cœur de Tel Aviv et avoir touché la Knesseth à Jérusalem. Parler hébreu à ces barbares sanguinaires peut ne pas être compris et c’est pourquoi il faut leur parler leur langue. Gaza doit devenir un champ de ruines et de décombres. Les maisons civiles d’où sont tirés les missiles doivent devenir  ipso facto des objectifs militaires. Ce n’est qu’en les détruisant et en considérant que les locataires n’ont plus rien de civil, que les familles gazaouies tenteront d’empêcher les terroristes du Hamas de tirer à partir de chez eux.
 
Gaza en cendres…
Que Gaza soit réduit en cendres pour que les enfants de Sderoth retrouvent le sourire. Les arabes n’ont jamais respecté le moindre traité ou accord. Ils ne connaissent pas le mot « paix » mais uniquement la « trêve » jusqu’à ce qu’ils puissent agresser de nouveau. On peut commettre une erreur mais imaginer que les mêmes actes dans les mêmes circonstances amèneront des résultats différents serait faire preuve de stupidité
 Un « cessez-le-feu » ne sera qu’illusoire et temporaire jusqu’au prochain combat.
 
Si demain, l’état fantoche « palestinien » voyait le jour sur nos terres juives de Judée et Samarie, nous aurions permis la création d’une nouvelle « Gaza » et les missiles pleuvraient sur toute notre Terre. Bien sur, la raison de conserver et rétablir la loi juive sur toute notre Terre  libérée à l’ouest du Jourdain est qu’il s’agit d’une terre et d’un patrimoine juif inaliénable. Mais pour ceux qui pensent encore à une possibilité de coexistence de « deux Etats pour deux peuples », il n’y aurait pas de possibilité plus assurée de déclencher une guerre majeure. L’Histoire et notre destin nous amènent toujours à revenir sur les terres concédées à l’intrus ennemi. Ce sera le cas pour le Gouch Katif, pour la Judée et Samarie et vraisemblablement pour le Sinaï.
 
Les exploits de nos forces armées, la dextérité de nos pilotes de chasse, les prouesses technologiques du Dôme d’acier, les informations de nos services de renseignement ne peuvent que nous remplir de fierté. Que la protection divine accompagne nos guerriers.
 
Apprenons de nouveau les termes que nous utilisions quand nous étions seuls et ne nous préoccupions pas de ce que le monde pensait. Apprenons de nouveau à conjuguer les verbes vaincre et triompher.
 
Laissez Tsahal triompher ! Jusqu’au bout !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :