Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Laissez Tsahal triompher…

30 Juillet 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Point de vue

par Jacques Kupfer

Pour Israel7

29/07/2010

Deux événements récents sont venus tristement illustrer l’attitude de nos instances juridiques qui ont réussi à porter le concept de « haine de soi » à son paroxysme.

Ainsi,la Cour Suprême, siégeant avec sa présidente Dorit Beinish,a eu à juger du cas d’un courageux policier qui a tiré et abattu un voleur de voiture. Au cours d’une opération de contrôle,le policier,Shahar Mizrahi,repère un individu qui vole un véhicule et refuse son injonction de s’arrêter. Mizrahi a déjà l’expérience de ce genre d’affaires puisque auparavant une voiture volée l’a écrasé et il a dû être hospitalisé. Il tire donc dans des circonstances que tout citoyen qualifierait de « légitime défense ». Le tribunal le condamne à quinze mois de prison et Mizrahi présente un appel devant la Cour Suprême qui décide de doubler la peine prononcée.Trente mois de prison pour un policier qui défend nos biens et notre sécurité.Tout cela serait incompréhensible si l’on ne précisait que le voleur est un arabe. Les policiers à cheval peuvent frapper sur des manifestants patriotes « colons » sans encourir les foudres de Madame Beinish mais tirer sur un arabe qui fonce sur un policier juif au volant d’un véhicule volé mérite punition!

Le résultat de cette sentence est double.

Tout d’abord, elle enseigne aux arabes qui se sont spécialisés dans le vol de voitures, de ruches, de matériel agricole et autres, qu’ils peuvent continuer sans que leur vie soit mise en danger. On ne peut plus clairement comprendre le message de la Cour Suprême à l’intention des malfaiteurs arabes.

Enfin, ce message est également destiné à nos forces de sécurité. Tout policier juif aura désormais intérêt à détourner les yeux devant un vol effectué par un arabe. Dans le cas d’une confrontation physique, il risque de se retrouver derrière les barreaux et ne pas voir sa famille et ses enfants pendant de longs mois.

Le policier Mizrahi bénéficie du soutien du public, de sa hiérarchie mais qu’importe! La présidente de la Cour Suprême, au nom de cette élite « intellectuelle » qu’elle représente décide en plein accord avec son inconscience nationale.

Que lui importe que le policier assassiné près de Hébron l’ait été par un arabe dont la fille de six ans a été soignée pour son œil dans un hôpital d’Israël et que ce soient des organismes juifs « humanitaires » qui ont payé l’opération et le séjour hospitalier. L’action « humanitaire » juive a été interprétée comme un acte de faiblesse ou de stupidité par le musulman arabe fanatique et l’a encouragé à tuer.

Rapport Goldstone

Le deuxième événement concerne Tsahal. Une commission juridique militaire, encore une, s’est attelée à étudier les événements survenus lors de l’opération « Plomb durci » à Gaza. Le but en était de trouver les conditions qui éviteraient des pertes civiles. Pas chez nous mais dans la population ennemie. Ainsi, cette commission a étudié les cas relevés par la commission Goldstone comme celui d’un tir israélien contre des lanceurs de Kassams planqués derrière une mosquée. Nous étudions donc comment éviter d’atteindre des civils qui se trouveraient dans une école, un hôpital, une mosquée et servant de base aux tireurs arabes contre nos forces.

Quelle peine infliger au capitaine qui a ordonné aux forces de Tsahal de détruire la position d’où les arabes tirent sur nos forces. Des recommandations ont donc été transmises à notre Etat-major et envoyées à …l’ONU aux bons soins de Ban Ki Moon.

Les troupes alliées occidentales ont droit à l’erreur et à la légitime défense. Massacrer tout un mariage afghan ou bombarder un hôpital serbe n’est qu’un dommage collatéral qui ne mérite pas de s’y attarder mais que des soldats juifs détruisent une position du Hamas nécessite commissions d’enquêtes, réunions urgentes des instances de l’Onu et condamnations de l’Etat Juif. Notre commission juridique militaire a donc décidé de limiter l’utilisation des munitions à phosphore blanc au delà même des conventions internationales. Nous nous interdisons à nous-mêmes ce qui est licite pour tout autre. L’attention de nos combattants doit se porter à réduire au maximum les « pertes civiles ennemies » et les dégâts causés aux structures civiles appartenant à l’ONU. Désormais un officier « humanitaire » accompagnera chaque bataillon pour veiller à la stricte application de règles qu’aucune armée au monde ne s’engage à respecter.Quel message?

Le message est triple.

 A l’intention des terroristes arabes, ce texte précise clairement dans quelles conditions combattre nos troupes. Il est vrai que les arabes le savent déjà mais nous leur confirmons que les endroits de prédilection pour leurs positions de guerre doivent rester les ambulances, les écoles, les hôpitaux, les mosquées et les bâtiments de l’ONU. Leur nouveau centre commercial de seize mille mètres carrés regorgeant de magasins de luxe qui n’ont rien à envier aux plus achalandés des « mall » américains, peut parfaitement servir de centre d’envoi de missiles à condition qu’il soit ouvert au public « civil ».

A l’intention de nos combattants, le message est également évident. Tirer sur l’ennemi est dangereux et la vie d’un soldat juif pèse moins dans la balance de nos juristes que celle d’un « civil » arabe. Tsahal aura les mains liées et toute prochaine guerre ne réussira pas dans de telles conditions à détruire l’ennemi et nous assurer la sécurité de manière durable. A l’intention de tous les Ashton, Kouchner, Ban Ki Moon et autres Obama, nous confirmons que les pressions sur Israël sont payantes et que nous abdiquons dans le domaine de la dignité nationale et de nos droits face aux exigences de nos adversaires. Nous sommes les « gentils » sur qui doivent peser les limitations pendant que nos ennemis peuvent continuer à vociférer leur menace de mort et s’armer sur tous les fronts pour attaquer notre population.

Un « civil arabe »?

Il serait surtout nécessaire de redéfinir ce qu’est un « civil arabe ». Celui qui a voté en faveur du Hamas, qui hurle de bonheur devant les prêches haineux des imams, qui soutient une télévision enseignant aux enfants à égorger des juifs, qui chante d’allégresse en voyant ses enfants défiler au pas de l’oie bardés de ceintures explosives, serait un civil? Celui qui regarde avec exaltation les comédies mimant le sort d’un soldat otage, celui qui distribue des friandises pour célébrer un acte terroriste, celui qui manifeste en hurlant sa haine d’Israël et du monde occidental, celui qui assiste aux châtiments imposés par l’Islam dans sa barbarie sanglante serait donc un « civil »?

Il serait davantage « civil » que les japonais de Hiroshima et Nagasaki, davantage civil que les allemands de Dresde justement bombardés?

C’est en annonçant que nous ne reconnaissons pas de statut « civil » aux arabes de Gaza tant que des roquettes sont tirées contre notre propre population civile que nous pouvons espérer une réaction salutaire. C’est en prévenant que toute position ennemie sera détruite sans se préoccuper de savoir dans quel bâtiment et derrière qui les assassins se cachent que nous pouvons espérer qu’à terme les « civils » arabes exigent du Hamas de ne pas se cacher derrière eux. C’est en ordonnant à nos soldats de ne pas risquer leur vie au nom de principes « humanitaires » intraduisibles dans la langue du Coran que nous pouvons nous attendre à voir réagir les « civils » ennemis.

Toute autre attitude ne fait qu’affaiblir notre armée et renforcer l’ennemi dans le fait que nous sommes incapables de combattre la barbarie fanatique qui est la sienne.

Assez de commissions d’enquêtes, assez d’excuses, assez de revendications « morales » qui ne s’appliqueraient qu’à nos soldats, assez de cinquième colonne élitiste qui brise dans ses jugements et ses déclarations la victoire de nos armées.

Le temps est venu de tout entreprendre pour laisser Tsahal triompher.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :