Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

La Primaire du Likoud présente un choix réel

21 Janvier 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Dr. Tuvia Brodie

Publié, 17 Janvier, 2012

http://www.israelnationalnews.com/

Adaptation française par Mordeh'aï  © 2012 pour le blog malaassot.com

 

L'auteur tire une démarcation distincte, qu'il constate en détaillant les profils des candidats.

 

 La Primaire du Likoud du 31 janvier 2012 n’est pas faite pour savoir qui sera le prochain chef du Likud. Cette "Primaire" ne concerne pas le politicien. Il ne s'agit pas de politique. Il s’agit de nous. Comment nous nous voyons - et comment nous définissons notre avenir: Est-ce que nous sommes une nation qui a tellement peur des autres que nous devrions faire machine arrière et nous prosterner silencieusement devant ceux qui nous haïssent? Ou, sommes-nous une nation au seuil de notre destin, confiants dans notre foi, notre D.ieu et notre droit à notre terre?

 

 La Primaire de cette année est cruciale pour notre avenir car nous sommes une nation en guerre. Cela pourrait être un avis minoritaire, mais 2012-2014 amèneront une guerre (diplomatique ou réelle, ou les deux) qui cherchera à nous délégitimer, nous détruire ou nous traîner devant les Nations Unies qui semblent croire que nous n'avons pas le droit d'exister.

C'est une guerre contre ceux qui voudraient s'allier pour nous détruire avec ceux qui faciliteraient cette destruction - un scénario construit par nos ennemis qui a été réellement écrit dans la Bible il y a plus de 2,200 ans.

Il n'existe aucun moyen d'éviter cette guerre. Il est raisonnable de croire que, compte tenu de la stature du Likoud en Israël, le gagnant de la primaire de ce mois pourrait bien être le prochain leader d'Israël. Mais parce que nous sommes en guerre, peu importe qui est choisi, nous allons nous battre pour un genre de guerre.

Même si nous élisons un gauchiste sur une plateforme d'apaisement et de reddition, - nous seront toujours en guerre: l'ennemi est implacable. En effet, notre histoire au Moyen-Orient démontre clairement que plus Israël offre de se rendre, plus agressif devient notre ennemi.

 

La question qui se posera aux électeurs lors des prochaines élections nationales ne sera pas qui nous aidera à éviter la guerre. Mais plutôt qui saura être le plus ferme pour mieux nous défendre dans cette guerre?

Le 31 Janvier 2012, le Likoud fera le choix de cet homme: Benjamin Netanyahu ou de Moshe Feiglin.

 

Tandis que le Likoud, de Benjamin Netanyahou, a choisi de s'allier à la gauche, ce n’est pas la voie naturelle du Likoud. Son administration harcèle les Juifs de Judée et de Samarie, permet aux laïcs antireligieux dans l'armée israélienne de faire pression sur les soldats religieux, défend une Cour Suprême gauchiste, et plus encore.

La gauche Israélienne, comme les Hellénistes de jadis, rejette la religion juive et se consacre à un désir de «devenir non-juif». Sa passion pour déjudaïser, c'est la passion du zélote (fanatique).

La gauche donnerait les lieux saints à ceux qui nous haïssent. Les valeurs juives et la survie des Juifs ne sont pas admissibles. Elle refuse de se préparer aux conséquences de son propre plan de paix: elle n’offre aucun plan de relogement aux centaines de milliers de Juifs déplacés lorsque la nouvelle «Palestine» qu'elle promeut exigera d'être Judenrein (sans Juifs), elle n’a pas de plan à offrir pour la sécurisation des nouvelles frontières qu'elle propose, et elle ne nous offre aucune explication, comment pouvons-nous espérer la paix quand des médias arabes, les politiciens et l'éducation abreuvent un public arabe d’un flux régulier de haine des Juifs. Elle ne s’en soucie pas. Elle semble si fatiguée de sa Judéité, avec laquelle elle veut juste en finir: autrement avec de tels gens pourquoi y aurait-il un intérêt quelconque dans la planification des conséquences de sa ‘paix’ ? Elle est trop épuisée pour s’en soucier.

 

 Alors que M. Netanyahu n'est ni un pur ni un simple gauchiste, néanmoins il semble avoir embrassé leur message. Il a rejeté le Likoud. Devant les nations du monde, il fait du rétropédalage, il diffère ses réponses et dit oui -après-non- oui-après encore non à leurs revendications. Pouce par pouce, il  capitule. Il se prosterne, il recule et s’aplatit à nouveau.

 

 Moshe Feiglin lui, donne à Israël une alternative. Il ne se précipitera pour acquiescer. Il ne satisfera pas. Il ne craint pas le destin d'Israël. Il ne pliera pas ou ne reculera pas. Mais il ne sera  ni d'airain ni impétueux, car il comprend la Bible, le Tanach. Il comprend la plate-forme du Likoud et il comprend la haine arabe.

 

Une enquête de juillet 2011, a révélé que 58 pour cent des Israéliens se disent modérément à fortement religieux. C'est pourquoi autant d’Israéliens s'identifient à Moshe Feiglin. Il comprend la conscience juive. Il comprend les valeurs juives.

La religion juive ne parle pas de reddition ou de prosternation face aux nations; Moshe Feiglin lui n’en plus n’en parle pas. Au lieu de cela, la religion juive parle du D-ieu d'Israël. Il en va de même pour Moshe Feiglin. Les Israéliens le comprennent. Ils veulent un leader qui reflète leurs valeurs. Ils veulent voir un leader qui croit en D.ieu. Ils veulent voir le courage juif, pas les Juifs qui fléchissent et qui pratiquent le rétropédalage.

 

Les électeurs du Likud ont un choix: fierté du Judaïsme ou laïcité universelle, courage ou peur, fermeté ou capitulation.

Comme je ne vois que cela, le choix entre Moshe Feiglin et Benjamin Netanyahu ne peut pas être plus clair.

 

► Plus sur cet éditorialiste L'auteur a un doctorat de l'Université de Pittsburgh et écrit pour tuviainil.blogspot et jewishleadership.blogspot

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :