Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

La montée des manifestations suicidaires

12 Octobre 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Tribune libre

Par CAROLINE B. GLICK

Jerusalem Post 12/10/2010

http://www.jpost.com/Opinion/Columnists/Article.aspx?id=191026

Adaptation française de Sentinelle 5771 ©

Depuis 2000, il y a eu une coopération croissante entre des organisations gauchistes israéliennes avec des groupes étrangers pro jihad et des entreprises de guerre politique et terroriste palestiniennes lors de manifestations.

David Be’eri est soit très admiré soit très haï, selon la façon dont vous ressentez Israël et le legs juif.

Be’eri est le fondateur et le dirigeant de la Fondation ‘Ir David’, organisation non lucrative dédiée aux excavations, à la préservation et au développement de la Jérusalem biblique, la cité de David.

 Quand Be’eri a commencé son projet en 1988, la Cité de David, située juste de l’autre côté de la Vieille Ville, était dans un état désastreux. Des excavations antérieures étaient cachées sous des tas d’ordures et de débris.

Grâce à ses efforts, aujourd’hui la Cité de David est l’une des attractions touristiques les plus appréciées en Israël. Quelques 500.000 touristes visitent le site chaque année. 17 excavations archéologiques y ont été entreprises ou sont actuellement en cours. Des conférences archéologiques annuelles sur les lieux attirent des universitaires de premier ordre venus du monde entier.

L’une des clés du succès de Be’eri a reposé sur les relations étroites qu’il a cultivées avec les Arabes locaux. Des centaines d’Arabes locaux ont travaillé dans la Cité de David sur diverses excavations.

Mais au cours de ces derniers mois, et en particulier depuis que le gouvernement Obama a commencé de faire pression sur Israël pour limiter sa souveraineté sur Jérusalem, les choses ont commencé de changer. Des groupes gauchistes dont ‘la Paix Maintenant’, ‘Ir Anim’, ‘B’Tselem’, ‘l’Association des droits civiques en Israël’, ‘les Rabbins pour les droits de l’homme’, et Emek Shaveh’ ont commencé d’organiser de fréquentes manifestations.

Selon Udi Ragones, le porte-parole d’Ir David, les divers groupes gauchistes collaborent ouvertement avec deux groupes arabes qui se sont formés l’an dernier : ‘Silwannet’ et le ‘Centre d’information Wadi Hilweh’. Hagit Ofran de Shalom Archav est souvent vue travaillant avec Jawad Sayam du Centre d’information. L’une des employées du centre d’information travaille aussi pour Emek Shaweh, une organisation d’archéologues antisionistes.

Au cours du mois écoulé, ce qui avait commencé par des manifestations non violentes contre Ir David a tourné à la violence. Il y a un mois, des activistes anti-Israël ont mis le feu à plusieurs voitures. Des Arabes locaux qui travaillent avec la Fondation ‘Ir David’ ont commencé de recevoir des menaces. La voiture de l’un des ces Arabes a été incendiée.

Il y a deux semaines, les manifestations ont pris la forme de contestations suicidaires alors que des activistes mettaient en place des barrages routiers au milieu de la rue : ils ont piégé un garde de sécurité de ‘Ir David’ et commencé de l’attaquer violemment. Afin de repousser ses agresseurs, le garde tira avec son pistolet et tua l’un d’entre eux. Utilisant un faux reportage, les protestataires accusèrent le garde de meurtre de sang froid. La police rejeta l’accusation. ‘Channel 2’ soutint d’abord la revendication des protestataires, mais ensuite son reporter reconnut qu’il avait été instrumentalisé.

Vendredi dernier, la violence a augmenté de plusieurs crans quand Be’eri a été la cible d’une embuscade. Alors qu’il conduisait vers son domicile à ‘Ir David’ avec son fils de 13 ans, la voiture devant lui pila brutalement.

Be’eri contourna le véhicule et fut accueilli par une embuscade de manifestants qui l’attaquèrent avec des pierres. Empêché de reculer par une voiture qui avait soudain stoppé, Be’eri dut se décider soit à ouvrir le feu ou bien conduire à travers la manifestation. Il passa à travers, touchant deux de ses agresseurs. Tous deux étaient mineurs. Aucun ne subit de graves blessures et ils furent de retour dans les heures suivant l’incident.

Les lanceurs de pierres n’étaient pas les seuls à participer à l’embuscade. Six ou sept photographes et au moins un employé du Centre d’information Wadi Hilweh étaient aussi sur les lieux. Les photographes venaient du portail Internet hébraïsant d’extrême Gauche ‘Walla’ et de plusieurs media européens. Ils ont filmé Be’eri roulant sur ses agresseurs à partir de multiples angles. Ils soldèrent alors rapidement l’histoire dans le monde comme le conte d’un « colon » vicieux qui avait écrasé deux enfants innocents en chemin vers leurs foyers de retour de la mosquée, uniquement parce que c’est un méchant colon. (LIRE LA  SUITE) 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :