Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

La lutte des Classes - version Obama

20 Février 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Shoula Romano Hôring

Publié le:19/02/12,

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4191486,00.html

 

Le Président se donne beaucoup de mal pour déshonorer les riches et les sommes de protéger les pauvres c'est "dangereux pour les Juifs d'Amérique"

 

 

Malgré le dossier douteux du Président américain Barack Obama sur le soutien de nombreux Juifs américains à Israël, Photo: EPAbeaucoup de Juifs américains libéraux soutiennent la réélection du président parce qu'ils prétendent que ses valeurs sont plus en accord avec les valeurs de la communauté juive. Ils louent particulièrement la tentative supposée d'Obama d'empêcher l'accumulation de richesses par quelques-uns et combattre les riches au nom des pauvres et de la classe ouvrière. Cependant, son utilisation "de lutte des classes" comme une stratégie de réélection est non seulement hypocrite, fausse et séparative, mais n'est pas aussi bonne  et même dangereuse pour les Juifs.

Je ne crois pas que le Président Obama soit antisémite, mais toute stratégie qui associe une part infime de la population (1%)à des pratiques bancaires et financières spéculatrices comme des excès et d'avidité de Wall Street sont susceptibles d'envisager toutes les nuances de l' antisémitisme au cours d'une période de conditions économiques terribles. Comme en témoigne l'histoire juive, facilement alimentée, par le ressentiment populiste, moins facilement contrôlable. Les juifs américains non seulement ne devraient pas soutenir un tel président, mais ils devraient également s'élever contre une telle démagogie et être les bouc-émissaires de cette situation.

Les juifs en Amérique représentent environ 2% de la population mais ils réussissent beaucoup mieux économiquement et éducativement que d'autres groupes ethniques, raciaux et religieux aux USA. Quelques 46% de juifs gagnent plus de $100.000 par an, et approximativement 34% des 400 plus riches de 'Forbes' sont citoyens américains et dont 20 à 50 sont juifs. Une stratégie de jalousie n'est pas bonne pour les juifs et les rend bouc-émissaire alors que n'importe quel groupe de personnes  par son travail dur et  le succès est contradictoire  avec le rêve américain ou avec des valeurs juives.

Car Obama ne peut pas fonctionner avec sa performance d'un chômage élevé, une stagnation de la croissance économique et un déficit qui s'aggrave, il a décidé, dans ses récents discours d'accuser et de faire condamner les riches et leurs protecteurs Républicains pour avoir prétendument détruit l'économie américaine et en se présentant comme le protecteur et le sauveur de la classe ouvrière et de la classe moyenne. Dans son plan budgétaire 2013, il a proposé l'augmentation des impôts pour les milliardaires et les millionnaires, curieusement, y compris les familles qui gagnent plus de $ 250.000, tout en allouant des milliards de dollars de dépenses de relance. En outre, il se décrit comme un Américain moyen, disant: " nous n'  envions pas les riches, mais nous attendons que tout le monde fasse sa juste part et  que tout le monde obtienne une chance équitable." 

 

Obama l'hypocrite

Tout d'abord, une telle stratégie est hypocrite, car Obama, son cabinet et ses conseillers font partie de ces millionnaires "sans scrupule" . Le capital net du président en 2010 était de 7,3 millions de dollars tandis que celui d'Hillary Clinton était de 31 millions de dollars et «ses dernières années, et ceux de ses deux derniers chefs du personnel étaient de 28,7 $ et 11,4 millions. D'ailleurs, tout en dénonçant publiquement les milieux  financiers de Wall Street, des centaines de grands collecteurs de fonds d'Obama les grosses sommes d'argent pour son équipe de réélection ils ont tous des liens avec les banques d'investissement et autres institutions financières telles que Morgan Stanley, Goldman Sachs et JP Morgan,  qui ont reçu  des millions de dollars pour les renflouer.

 

En second lieu, une telle stratégie est fausse et logiquement malhonnête. Le 1% des  principaux hauts salariés  qui payent environ 40% des impôts de la nation, sur le revenu fédéral, sa part a presque doublé par rapport à ce qu'ils ont payé en 1980, alors que les 47% des Américains ne payaient aucun impôt sur le revenu fédéral. La hausse de l'impôt sur les riches n'aidera ni les pauvres ni la classe moyenne. Redistribuer la richesse aux pauvres, dont nombre et le pourcentage sous Obama a grimpé au plus haut niveau depuis 1993, ne créera pas de nouveaux emplois.
Les riches vont encore être riche et de garder leur richesse en licensiant les employés, en fermant des entreprises et en évitant des investissements dans des entreprises créatrices d'emplois. En outre, les hausses d'impôts auront peu d'effet sur le déficit. La hausse d' impôts la plus voulue d'Obama aurait réduit le déficit 2010 de 1.29 trillions à 1.21 trillions. Réduire les dépenses et les programmes de relance inefficaces et la diminution de la plupart des programmes de prestations et de droit  du gouvernement sauveraient les États-Unis de suivre le sort des  économies européenne socialistes en faillite .

  

Troisièmement, une vertu juive  est  "faire la charité". Le plan d'Obama d'augmenter les taux d'impositions marginales et de réduire le taux d'impôt des  riches contribuables qui  pouvaient  déduire  de leurs impôts les donations caritatives; cela aura pour effet de réduire les dons et aura pour incidence de mettre à mal beaucoup d'établissements juifs et autres institutions

philanthropiques alors que les demandes d'individus et de familles ont grimpé en flèche.

Par conséquent, les juifs américains devraient se réveiller et réaliser que le soutien au Président Obama est non seulement mauvais pour l'Israel, mais ne sert pas non plus leur propre intérêt.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :