Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 09:02

30 oct 2011  

http://www.arnoldlagemi.com/

 

Bombardements sur les villes du Sud, prosélytisme islamique au Kotel, et libération d’un millier d’assassins, quand bien même assortie de la libération de Guilad Shalit, traduisent, un des périls les plus assurés de la démocratie israélienne et, au-delà de la Nation tout entière : la faiblesse de l’autorité de l’Etat. 

Des exemples ci-dessus, je ne retiendrai volontairement,  pour introduire ma réflexion,( si l’information est fondée) , que la distribution de tracts recommandant la conversion à l’Islam distribués sur le lieu le plus sacré de la tradition  juive. Car enfin, ce fait est significatif de l’audace confirmée des adversaires de l’Etat Juif et de toute la symbolique qui s’y rattache. Pas plus Tsahal que la police ne sont des instruments dissuasifs pour empêcher une telle offense.

Et que dire de la banalisation des violations de l’espace aérien d’Israël dans les villes du Sud, accompagnées du cortège habituel des traumatismes pour les populations concernées ?  Certes, Tsahal réagit. La réaction est-elle appropriée ? Aucun pays responsable n’accepterait que soit bafouée sa souveraineté sans réagir par l’imposition  d’une trêve obtenue « sur le terrain » 

Israël s’illusionne tout en apaisant ses angoisses par la certitude que Tsahal est une des meilleures armées du monde. Peut-être qu’une armée moins puissante,  mais ne laissant aucune initiative à l’ennemi, sans réaction appropriée,  serait préférable ? A quoi servent les armes les plus sophistiquées si ce n’est à éblouir les foules se pressant aux salons aéronautiques ?

Ashdod, ville portuaire d’importance, un des poumons de l’ouverture sur le monde prend les habitudes d’une ville fréquemment bombardée. Si l’on s’attendait à ce que l’ennemi prenne en consédération la libération d’un millier des siens, on s’est fourvoyé, une fois de plus. L’ennemi attaque et de surcroît, il ouvre un nouveau front. S’attaquer au corps d’Israël ne suffit plus. On s’attaque à l’âme.

 Chrétiens convertisseurs, on vous ravit votre clientèle !

A l’évidence, seul un « grand coup » gommerait l’insulte et donnerait au peuple la force de réagir à l’épreuve. Mais est-ce la volonté du gouvernement ?

Louis XI enfermait ses prisonniers dans des cages, où l’on ne pouvait être, ni  assis, ni couché, afin que, libérés , on sache bien que s’attaquer au roi, c’était s’exposer à être courbés. Prenons garde à ces prises d’habitude générées par ces populations meurtries où l’on finirait par admettre que courir vers les abris est une… marque de l’identité juive.

Non, c’est le signe de la faiblesse juive, qui lorsqu’elle s’exprime traîne un inépuisable cortège de fatalités. Cette faiblesse, nous l’avons vue dans le regard de haine  des barbares libérés et sur le visage apeuré d’enfants courant vers les abris.

Prenons garde à ce que cette faiblesse ne prenne le pas sur les acquis et n’accorde à cette carence de l’Etat plus qu’une portée conjoncturelle  dont  le  sens  s’il nous échappe,   n’enlève pas, pour autant, un contenu à la perspective qui nous est cachée. Du moins, l’espérons-nous !

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai - dans Réflexions