Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

L'heure de la reconstruction

10 Mars 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Histoire

L'éditorial de Daniel Haïk pour Hamodia
 Israel_0050.JPG
ויהי בחדש הראשון, בשנה השנית - באחד לחודש, הוקם המשכן

La parachat Vayakel Pékoudé se termine par l'inauguration du Michkan, de la Tente d'assignation qui va accompagner les Enfants d'Israël dans le désert. Celle-ci intervient, à la fin de la sidra, le premier Nissan de l'année qui a suivi la Sortie d'Égypte. Au cours de cette année, les Enfants d'Israël ont traversé la Mer Rouge, combattu Amalek, reçu la Torah et commis la faute du Veau d'Or.
Ce Michkan, construit par un Bétsalel qui savait en tant que " ‘Ha'ham Lev "(sage du cœur) associer le génie artistique à l’émotion d'une foi sans faille, va désormais permettre à D.ieu de résider au milieu du peuple juif. Il va être un îlot de stabilité dans un désert d'incertitude. Il sera le garant de l'unité des tribus qui se rassembleront autour de lui. Il sera l'expression de la spiritualité du peuple juif. Mais plus encore, il représentera, avec ses acrostiches,- Mele'h (roi), Chofet (juge), Cohen (prêtre) et Navi (Prophète) -, le modèle d'un pouvoir parfait, qui dans l'absolu devrait gérer le Am Israël.
Plus de 3 500 ans après l'inauguration au pied du Mont Sinaï de ce Michkan, nous aurons le privilège d'assister, cette année à Jérusalem, et en ce Roch ‘Hodech Nissan (lundi 16 mars), à celle d'un " Mikdach Méat ", d'un petit " Mikdach " qui n'est autre que l'une des plus belles synagogues au monde. C'est, en effet, ce jour là que sera inaugurée, en présence du président de l'État, du Premier ministre, mais aussi de sommités rabbiniques tel que le rav Yossef Chalom Éliachiv, la splendide synagogue de la ‘Hourva qui désormais trône au milieu du quartier juif de la vieille ville de Jérusalem. Deux fois construite, deux fois détruite (d'où son nom), et enfin merveilleusement restaurée par des artistes certainement inspirés par Bétsalel, cette synagogue fut au cours des dernièrs siècles un double symbole : celui de l'aspiration du peuple juif à revenir s'installer sur sa terre à Jérusalem, mais aussi celui de l'opposition des nations à ce droit légitime.
En hébreu ‘Hourva signifie ruine. Aujourd'hui, ce bet knesset reconstruit méritait plutôt de s'appeler ‘Horev, autre nom du mont Sinaï, tant il porte en lui de formidables défis : celui d'être à l'instar du Michkan un lieu où réside la spiritualité juive et un centre de Torah dans lequel Juifs de tous horizons se rassembleront pour étudier. Mais aussi celui de s'imposer, aux yeux des Nations, comme l'expression d'un retour définitif du peuple juif dans sa capitale, et comme un digne prélude à la reconstruction du Temple.

Lire également le dossier

La synagogue de la 'Hourva: construire les ruines de Jérusalem
Elle a été durant des décennies, la plus belle et la plus grande des synagogues d'Eretz Israël. Détruite par deux fois,en 1721 et en 1948, la 'Hourva de rabbi Yéhouda Ha'hassid, située en ...Plus   

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :