Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

L'Extrême Gauche Moribonde Fait Encore des Dégâts

18 Décembre 2011 , Rédigé par mordeh'ai

Par Albert Soued, écrivain

http://www.jerusalemplus.tv/

16-12-2011

 

Alors que le Moyen Orient sombre de plus en plus dans la nuit profonde de l'islamisme "frère musulman" ou salafi/wahabi, alors que le "hijab" (voile partiel des femmes) est progressivement remplacé par la "burqa" (voile total), l'état d'Israël, seule démocratie dans la région, doit rester vigilant et contrôler ses propres extrémistes particulièrement actifs.

 Alors que la société israélienne brille de toutes les couleurs de l'arc en ciel, les radiations extrêmes risquent de la mettre en danger.

 Je veux parler de l'infrarouge de la gauche extrême, présente dans les fondements de l'état, les médias et notamment la presse écrite, les Universités, les ONG et la Cour suprême de Justice./ Des membres de la Knesset ont essayé sans succès de présenter de nouveaux textes réglementaires afin de limiter des dérives portant préjudice à l'état et au sionisme,

 - en augmentant les amendes en cas de dérapages calomnieux des médias, les obligeant à mieux contrôler leurs sources et leurs textes (1)

 - en plafonnant et en taxant les subsides accordés par des gouvernements étrangers à des ONG politiques israéliennes (2)

 - en essayant de juguler la cooptation "népotique" des membres de la Cour Suprême de Justice et des professeurs d'université (3).

De l'autre côté du spectre, l'ultraviolet des "ultras" religieux donne une image erronée d'Israël et l'occasion aux médias et dirigeants étrangers mal intentionnés de vilipender le pays et son gouvernement. Certains, comme les "Netouré Carta", sont motivés par une doctrine antisioniste comme l'extrême gauche. D'autres cherchent à utiliser la religion comme moyen de pression politique. Mais la plupart agissent par incompréhension du vrai sens de la religion, par bêtise ou fanatisme. Globalement ils sont peu nombreux et sévèrement critiqués par les milieux orthodoxes ouverts vers le siècle.

Les dérives constatées ne peuvent être résolues d'une manière contraignante ou par des textes réglementaires, car elles découlent d'un système d'éducation qu'il faut aménager ou réformer, en renforçant les comportements civiques, la culture biblique éclairée, en enseignant le respect de l'autre et des institutions. Des campagnes de sensibilisation doivent être menées avec des moyens appropriés pour le respect de la séparation des pouvoirs, de l'égalité de la femme et pour tendre la main aux plus démunis.

Il est vrai que la situation particulière et unique d'un état entouré de populations hostiles depuis bientôt 4 ou 5 générations ne facilite ni la quiétude, ni la modération dans les positions qui peuvent être prises.

D'un autre côté, quand vos voisins appellent au génocide des Juifs et des sionistes, il est difficile d'accepter les utopies "humanistes" d'ONG financées par des pays étrangers qui ne vous veulent pas forcément du bien. Quand des médias étrangers calomnient déjà votre chef de gouvernement, il est difficile d'accepter que de stupides rabbins jettent de l'huile sur le feu en préférant pour les soldats de Tsahal le peloton d'exécution plutôt que l'écoute d'une mélodie féminine.

Les excès de la droite religieuse sont souvent le fait de voyous stupides ou fanatiques comme "les sicaires"(4), alors que les excès de l'extrême gauche sont enracinés dans des doctrines surannées, désuètes et d'autant plus dangereuses que sur le plan démographique cette frange de la société est moribonde, car elle enfante peu, ne croyant plus à la vie. Se battant "bec et ongles" dans ses derniers retranchements(5), elle fait des dégâts sur le plan de la paix régionale, car elle prend le parti de l'ennemi et lui offre toutes les surenchères et échappatoires possibles dans toute négociation.

 

Dans la tradition ésotérique juive, on enseigne que les excès dans la rigueur comme dans la compassion

mènent directement de l'Autre Côté de l'Arbre de Vie, c'est-à-dire vers la mort psychique et morale et même la mort physique.

  

Notes

(1) Il est proposé de porter les pénalités légales de 50 000sh à 300 000sh, (et 600 000 sh si la preuve d'un dommage est produite - et 1,5 million sh si le media calomniateur refuse de publier la défense du calomnié), du fait de l'inflation des honoraires des avocats nécessaires pour se défendre d'une calomnie, honoraires qui ont fortement augmenté en quelques décennies.

(2) Par exemple 95% du budget de B'tselem de 9 millions sheqels est financé par l'Union Européenne. Le texte proposé et refusé limite à 20 000 sh/an la subvention d'un état étranger à une ONG israélienne, ainsi qu'une taxation à 45% pour une ONG politique. Or aussi bien la législation de l'UE que celle des Etats-Unis sanctionne toute ingérence étrangère dans le fonctionnement des ONG nationales. Les ONG sont en cheville avec la Cour suprême de Justice à qui elles proposent des pétitions sur tout sujet politique ou social, enlevant aux élus de la Knesset tout pouvoir.

(3) Le Comité des Nominations Judiciaires (9 membres) qui dépend de la Cour Suprême de Justice est chargé de choisir les membres de cette même Cour ! D'après un sondage réalisé par Maagar Mohot, 54% des citoyens considèrent la Cour comme tendancieuse, ayant un parti pris et 63% comme ayant le parti pris politique de ses membres. 56% des citoyens souhaitent un changement dans le mode de nomination des membres de cette Cour. D'une façon générale, selon une étude de l'Université de Haifa, le public a sensiblement perdu foi dans le système judiciaire israélien.

(4) Groupe fanatique, utilisant la terreur pour imposer son point de vue religieux aberrant et imitant les "sicari" du temps de Rome. Tout groupe qui substitue le culte religieux à toute référence au divin dans la foi devient sectaire. Par ailleurs la tendance à multiplier les règles du culte pour asseoir un pouvoir sur son prochain ou en déviant le culte vers la magie mène au sectarisme. Le sectarisme en matière religieuse divise alors que la vraie spiritualité peut rameuter.

(5) En 2 ans, l'ACRI, Association des Droits de l'Homme en Israël, travaillant surtout à l'étranger contre le pays pour le délégitimer, est passée de 5000 membres à 800. Les 120 ONG qui opèrent en Israël représentent la plus forte densité d'ONG au monde, gérant 100 millions $ venant de l'étranger pour la plus grande partie.

 

Par Albert Soued, écrivain http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :