Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

L'ambassadeur des Etats-Unis en Belgique, Howard W.Gutman

9 Décembre 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Editorial de la semaine du 10/12/2011

Reçu par e-mail

Par Marc Femsohn pour Guysen International News

8 décembre 2011

 

L'ambassadeur des Etats-Unis en Belgique, Howard W.Gutman, est l'archétype du bon Juif américain, je devrais plutôt dire de l'Américain d'origine juive au parcours absolument impeccable. Columbia Université, Harvard Law School, passage à la Cour suprême, associé dans un cabinet d'avocats renommé, il fut même acteur dans quelques séries télévisées, et, cela va de soi, il est membre du Parti démocrate, bref, le gendre idéal pour nos JAP (Jewish american princess), d'autant qu'il est membre du conseil d’administration de la Washington Hebrew Home à Rockville dans l’Etat du Maryland.

 

Le président Obama a souhaité récompenser Howard Gutman, grand collecteur de fonds pour sa campagne, en le nommant ambassadeur en Belgique.

Et voilà que le représentant de cette Amérique élitiste et arrogante s'est distingué, à Bruxelles, lors d'une conférence sur l'antisémitisme, expliquant à une communauté juive belge, durement éprouvée et très inquiète ces derniers temps, qu'il y a plusieurs antisémitismes et que la cause du mal-vivre des Juifs du "plat pays" et, plus généralement d'Europe, serait peut-être à rechercher du côté d'Israël.

 

"Il faut établir une distinction entre l'antisémitisme traditionnel, qui doit être condamné, et la haine des Musulmans à l'égard des Juifs qui découle du conflit actuel entre Israël et les Palestiniens. Un traité de paix israélo-palestinien diminuera de manière significative, l'antisémitisme musulman", déclare ce cher Howard.

Bruxelles 1941 : mon père et ma mère, âgés de 14 et 12 ans, portent l'étoile jaune. Ils sont exclus de leurs écoles respectives, comme tous les enfants juifs de Belgique. Pour Howard Gutman, il s'agit d'un acte hautement condamnable, dû à l'antisémitisme traditionnel. Je ne peux qu'être d'accord avec lui, bien évidemment.

 

Bruxelles 2011 : une jeune fille juive, Océane, 13 ans, est tabassée par cinq jeunes filles d'origine marocaine qui hurlent : "ferme ta gueule sale juive et retourne dans ton pays". Océane, n'entre pas dans les critères de l'antisémitisme traditionnel, elle est une victime collatérale de "la haine des Musulmans à l'égard des Juifs découlant du conflit israélo-arabe". Si on suit la logique de l'ambassadeur des Etats-Unis, on ne condamne pas, car la malheureuse n'est pas victime du "bon" antisémitisme.

 

Idem pour le troisième exemple, révélé cette semaine par l'hebdomadaire belge Le Vif/L'Express. Camille, une jeune fille juive âgée de 15 ans, a dû être retirée de la prestigieuse Ecole européenne d'Uccle (une commune bourgeoise de Bruxelles), après deux ans de galère dans cet établissement scolaire fréquenté en majorité par les enfants des fonctionnaires européens. Deux garçons de son âge l'appelaient "la Juive", "sale Juive", lui reprochant la politique d'Israël à l'égard des Palestiniens, "ton frère et ta famille ont tué des Palestiniens".

 

Ces deux adolescentes ont la malchance d'être juives en Belgique en 2011, un pays où l'on a pas encore compris que le conflit linguistique entre francophones et néerlandophones est totalement décalé par rapport aux tensions résultant des énormes coups de boutoir de la si importante communauté musulmane qu'on aurait presque la nostalgie du département de la Seine St Denis en banlieue parisienne.

 

Donc, les parents d'Océane et de Camille devraient plutôt s'en prendre à Israël au lieu de se poser en victimes de l'antisémitisme. Si Israël signait la paix avec les Palestiniens, il n'y aurait plus de haine des Musulmans envers les Juifs, ainsi les deux jeunes filles pourraient poursuivre tranquillement leurs études, voilà ce que nous affirme l'ambassadeur Gutman. Il ne s'agit que d'antisionisme et c'est donc certainement "politiquement correct".

 

J'ai une meilleure suggestion pour le diplomate américain : supprimons Israël, on éliminera ainsi la cause du fanatisme islamique. Mieux encore, s'il n'y avait pas de Juifs, ben…y aurait pas d'antisémitisme, élémentaire, mon cher Howard…

 

Je pourrais même aller encore plus loin pour démontrer l'absurdité de ces propos irresponsables et de cette logique perverse.

 

 Je me suis installé en Israël pour vivre ma vie de Juif libre afin d'éviter la moindre probabilité d'être un jour à la merci de cet antisémitisme, condamnable selon Howard Gutman, qui envoya une partie de ma famille de la caserne Dossin de Malines vers Auschwitz.// Et, parce que j'ai fait ce choix, parce que je suis aujourd'hui israélien, je serais la cause de cet antisémitisme, pardon, de cette haine des Juifs qui sévit en Belgique et dans toute l'Europe…

A la communauté juive de Belgique de s'interroger également si elle a encore un avenir dans ce pays qui a perdu jusqu'à son âme, au point de me demander si j'y naquis vraiment, justement dans cette commune bourgeoise d'Uccle, il y a maintenant plus d'un demi-siècle.

 

Le papa de Howard, Gitman Mogilnicki de Biala Rawska, devenu Moshe Gutman à Dantzig, puis Max Gutman dans le Bronx à New York, a vécu la Shoah en fugitif dans les forêts polonaises. De quel antisémitisme fut-il victime ?

 

Celui du national-socialisme allemand prônant la supériorité de la race aryenne ou de celui, viscéral, des Polonais qui, comme le disait Yitshak Shamir, tètent l'antisémitisme au sein de leur mère.

Dear Howard, what difference does it make?

 

Il n'y a qu'un seul antisémitisme qu'il soit d'extrême-droite, d'extrême-gauche, islamiste ou autre, il n'a aucune raison valable. L'antisémitisme, sous toutes ses formes, se combat et ne peut jamais trouver de justifications. Et lorsqu'on est antisioniste, on n'en est pas moins antisémite, car on me dénie le droit, en tant que Juif, à une aspiration nationale, à un Etat.// Alors Monsieur l'ambassadeur américain, pétri de certitudes, tout juif que vous êtes, vous ne connaissez rien aux vieux démons de l'Europe.

 

Alors Monsieur l'ambassadeur, merci pour la leçon, mais c'est aux antisémites de tous poils qu'il faut demander des comptes, et non pas à Israël.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :