Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Juppé : Israël est l'"Etat-nation des Juifs"

4 Août 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Par HERB KEINON

http://fr.jpost.com/

03.08.11

 

Les propos d'Alain Juppé, diffusés par le quai d'Orsay la semaine dernière, étaient clairs. Ils soulignent la nécessité de la reconnaissance d'Israël comme Etat-nation du peuple juif dans la résolution du conflit proche-oriental. Une déclaration française chaleureusement accueillie par la diplomatie israélienne, qui l'a interprétée comme un pas des Européens dans la direction de Binyamin Netanyahou, pour qui la reconnaissance d'Israël comme Etat juif doit être incluse dans les négociations à venir.

 

Lors d'une conférence de presse conjointe à Madrid le 20 juillet dernier, le ministre français des Affaires étrangères a détaillé la position française face aux efforts palestiniens pour faire reconnaître un Etat par les Nations unies en septembre : "La France a une position très claire qui rejoint évidemment celle de l'Espagne et de l'ensemble de nos partenaires européens : c'est qu'il n'y aura pas de solution au conflit du Proche-Orient sans reconnaissance de deux Etats-nations pour deux peuples. L'Etat-nation d'Israël pour le peuple juif, l'Etat-nation de Palestine pour le peuple palestinien. Il n'y a pas à sortir de là."

 

Elément encourageant : les termes d'"Etat-nation pour le peuple juif" sont perçus comme un indice des exigences françaises au regard d'un éventuel soutien à la résolution. Cela fait des semaines que les diplomates des deux parties se rencontrent discrètement pour relancer les négociations sur des bases acceptables, tant par Israël que par l'Autorité palestinienne. Cette hypothétique reprise des négociations serait synonyme pour cette dernière d'abandon de sa tentative de faire reconnaître son indépendance à l'ONU. Mais jusqu'à présent, les Palestiniens se sont refusés à employer le terme d'"Etat juif", et ont posé comme conditions de retour à la table des négociations le gel de la construction dans les implantations et les "frontières de 1967" comme point de départ des discussions.

 

La question de la référence à un "Etat juif" était déjà au cœur des discussions entre les représentants du Quartet pour le Moyen-Orient (Etats-Unis, Union européenne, Russie et ONU) le 5 juillet dernier, l'absence de consensus l'écartant finalement de la déclaration finale.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :