Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Israël: Nouvelle version des pays des Sudètes. Et Obama?

4 Juin 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Histoire

Posté par Giulio Meotti 

frontpagemag

http://frontpagemag.com/2012/06/04/israel-is-the-new-sudetenland-and-obama/2/

4,juin 2012

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com ©2012

 

 " Et malheureusement, comme en 1939 aussi beaucoup de juifs refusent d'identifier le danger jusqu'à ce qu'ils soient aux portes d'un nouvel Auschwitz."

 

 Non seulement le président Barack Obama n'attaquera jamais l'Iran ou ne soutiendra une frappe israélienne, mais sa politique de complaisance est de donner aux ayatollahs iraniens exactement ce qu'ils recherchent:du temps pour terminer le processus nucléaire et de construire une bombe atomique.

 

Alors que le Groupe"5 +1" (les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne) était à Bagdad pour discuter avec les Iraniens, inspecteurs de l'ONU ont annoncé que Téhéran avait installé 350 nouvelles centrifugeuses à l'usine souterraine de Fordow et qu'ils ont trouvé l'uranium enrichi à 27 pour cent sur le site (plus proche de la bombe - un matériau de qualité).

 

Peut-être qu'Israël a raté le train, concernant les installations nucléaires iraniennes et qu'elles ont déjà dépassé le fameux "point de non retour." Mais d'une manière ou d'une autre, la Maison-Blanche s'est certainement fermée, elle aussi les fenêtres vitales d'une frappe, tout comme Israël. Et s'il est réélu, le président Obama, pour son second mandat, n'attaquera pas l'Iran, même en dernier recours. N'ayant plus besoin des votes juifs de Floride et fidèle à son idéologie d'apaisement de l'Occident, M. Obama fera à nouveau valoir sa «politique de l'endiguement», conduisant à l'hégémonie d'un Iran nucléaire.

 

On se souvient de la tragédie qui s'était abattue sur les courageux Tchèques, non seulement parce que c'était une période importante du 20ème siècle, mais parce que c'est le plus pertinent exemple pour notre situation de deux manières: la course au nucléaire iranien et les demandes de retrait des territoires des montagnes stratégiquement importantes (ce fut le cas des montagnes des Sudètes, pour la Tchécoslovaquie et les hautes terres de Samarie et de Judée, pour Israël).

 

Le 29 Septembre 1938, l'Etat tchécoslovaque a été tronqué et privé de frontières défendables par les "accords de Munich." Six mois plus tard, abandonné par ses alliés l'Angleterre et la France, et brimé par Adolf Hitler, la Tchécoslovaquie se coucha et mourut. Comme aujourd'hui Israël, les Tchèques ont été accusé de'intransigeance" et de "perturbateurs de la paix." Ils étaient tellement découragés qu'à la fin, ils ont choisi de ne pas combattre, mais de se rendre. "Paix" signifie Capitulation.

 

La situation de la Tchécoslovaquie en 1938 est en fait similaire à celle d' Israël en 2012. Comme les Forces Armées de Défense d'Israël, les Tchèques avaient l'une des plus puissantes armées d'Europe. Comme Israël, la Tchécoslovaquie était un état très jeune et dynamique. Comme Israël, la Tchécoslovaquie était la seule démocratie libérale en Europe de l'Est. Et comme pour Israël l'administration Obama fait pression sur lui afin de renoncer et donner ses "zones de peuplement" aux Arabes, les nazis exigèrent eux, l'annexion de la Terre des Sudètes, habité par trois millions d'Allemands. Et les montagnes des Sudètes, à l'instar des"territoires occupés" d'Israë,l étaient la seule position à partir de laquelle la plaine de Bohême, et la capitale Prague, était défendable.

 

Comme l'avait exigé Hitler au nom de la «paix», Obama lui, fait pression sur Israël à renoncer au nom de « la terre contre la paix,» à la Judée et la Samarie, dernière ligne de défensive devant la plaine côtière contre un Etat inféodé à l'Iran hostile, assis sur les hauteurs à seulement 12 miles (environ 20km) de Tel-Aviv et à seulement trois kilomètres du seul aéroport international à destination d'Israël . C'est pour cela que le légendaire diplomate d'Israël, Abba Eban avait appelé les «frontières établies avant celles de la Guerre des Six Jours de 1967 — les "frontières d'Auschwitz». Et est-ce que quelqu'un se souvient comment Lord Trenchard se leva au parlement britannique, après Munich, en déclarant que les Tchèques n'ont pas besoin des territoires des Sudètes pour leur sécurité? «La meilleure frontière de sécurité», disait Trenchard, "c'est la paix." C'est rassurant?

 

Comme les lâches diplomates britanniques s'étaient envolés pour Munich pour signer la cessation du territoire des Sudètes à Hitler, les conciliateurs occidentaux la semaine dernière se sont rendus à Bagdad (et le mois prochain en Russie) pour hypothéquer la survie d'Israël. Et comme Chamberlain a vendu la démocratie courageuse tchèque à " Herr Hitler," comme Winston Churchill l'avait rappelé, Obama lui, s'incline devant l'Iran et le Guide suprême, l'ayatollah Khamenei. Comme Hitler, les Iraniens ont appris à exploiter la naïveté occidentale à étendre leur hégémonie sur toute le Moyen-Orient. Si le club d'Hitler était la menace de la guerre, les Iraniens « leurs armes sont les centrifugeuses de Fordow, de Natanz, d'Ispahan et de Parchin.

 

Tout comme Hitler a cherché à «libérer» l'humanité par le gazage des Juifs, le culte apocalyptique iranien proclame qu'il va «libérer» l'humanité par l'atomisation "des sionistes". Comme les nazis réussirent à détruire tout ce qui était juif des Pyrénées à Stalingrad, les Iraniens vont à Buenos Aires tuer des Juifs. Mais si pour "détruire le peuple juif' Hitler a du mettre le feu au monde. Tout ce que l'Iran a besoin aujourd'hui, c'est de brûler un territoire plus petit que le Vermont.

 

 Si en 1939 Hitler est entré à Prague sans coup férir et que la Tchécoslovaquie a été rayé de la carte, en 2013 les Iraniens pourraient n'avoir besoin que "juste" d'un coup de feu: une fusée nucléaire sur Tel-Aviv.

 

 Et malheureusement, comme en 1939 aussi beaucoup de juifs refusent d'identifier le danger jusqu'à ce qu'ils soient aux portes d'un nouvel Auschwitz.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :