Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Il ne faut pas être suicidaire ......!

15 Février 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Israël ne doit pas tenter d'apaiser les Arabes en donnant des parties de la terre ancestrale !

par Yoel Meltzer

Publié le: 15.02.11,sur ynetnews.com

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Quelques mois après la signature des Accords d'Oslo en 1993, je me suis trouvé à passer une semaine dans la ville du Caire. Bien que plusieurs de mes expériences m’ont plutôt ouvert les yeux, aucune n'a été plus révélatrice que de voir la débauche des livres "Les Protocoles des Sages de Sion" et l’assortiment d’autres littératures antisémites dans les librairies populaires. Ceci, plus que quoi que ce soit, m’a démontré la dichotomie entre la voix arabe de la rue et les dirigeants égyptiens qui avaient signé un accord de paix avec Israël dans la fin des années 1970.Photo: AP

 

De même après la signature du traité avec la Jordanie en 1994 et là, l’afflux prévisible des Israéliens désirant visiter le royaume du désert, plusieurs dentistes jordaniens ont été mis à l'index par leurs pairs pour avoir commis le ’ crime inexcusable ‘  d’avoir traité des touristes israéliens.

De nouveau, la division entre le sentiment de la nation et la décision du régime dirigeant était évidente aux yeux de tous.

 

Ce ne sont que deux petits exemples de ce qui a été connu depuis des années. En outre, ils aident à expliquer pourquoi une paix « chaude » ne s’est jamais installée entre Israël et aucun de ses voisins arabes. Simplement on dit, le monde arabe n'a jamais vraiment voulu la paix

avec Israël.

 

Néanmoins, un semblant de jeu de paix a été joué pendant des années, au moins au niveau du leadership, afin de maintenir un équilibre régional délicat. En outre, c'était l'Amérique, plus que toute autre nation, qui a réussi au fil des ans à maintenir cet ensemble fragile entre eux par un mélange d'incitations financières et parfois de pressions directes. Ainsi, avec l'influence américaine en déclin actuellement, il ne faut donc pas être surpris que toute la région se dirige vers sa réelle, vocation d’être anti- Israël.

 

Show must go on?

 

Dans un tel environnement, il est étonnant d'entendre des voix, de l'intérieur et de l'extérieur d'Israël, qui disent que les "pourparlers de paix" avec les Palestiniens doivent vite être remis sur la bonne voie. Autrement dit, plutôt que d'être attentif à ce qui se passe autour de nous et de faire les ajustements nécessaires, leur réaction comme une litanie usée est : «le spectacle doit continuer." Toutefois, en dépit de leur refus persistant, les événements dans la région dictent rapidement ce jeu et feignent de ne plus continuer.

Si les manifestations actuelles dans le monde arabe sont considérées conjointement avec d'autres développements importants dans la région - l'augmentation constante du fondamentalisme islamique, la menace croissante et l'influence de l'Iran, la montée en puissance du Hezbollah au Liban, le rempart du Hamas à Gaza, l’éloignement de la Turquie d' Israël et de l'Occident -, alors il devrait être évident que l'abandon de plus de terres n'est rien moins que suicidaire.

 

En fait, aujourd'hui plus que jamais, nous devrions faire le contraire et renforcer notre emprise sur chaque parcelle de terrain.

 

Par ailleurs, en essayant d'apaiser les Arabes en leur donnant plus de parts de notre terre ancestrale, d'autant plus que les intentions réelles de la région deviennent plus évidentes, c'est comme essayer de pacifier la terreur du voisinage en lui donnant son argent de poche. Une telle approche, que ce soit avec le despote local ou l'ennemi qui s’est fixé votre destruction, ne sert qu'à encourager la poursuite de comportements agressifs.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :