Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Il est difficile de faire confiance à Netanyahou et Barak sur l'Iran

26 Mars 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Tribune libre

L'auteur explique de sérieuses réserves sur des facteurs qui peuvent affecter les positions de Netanyahu et de Barak à attaquer l'Iran.
 
par Rabbi Eliezer Melamed *
Publié : 25 mars 2012
http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/11438

Je ne me considère pas comme un expert en stratégie militaire, mais depuis que la question d'attaquer les installations nucléaires de l'Iran  est à l'ordre du jour et discuté dans tous les forums des médias, je me sens le besoin – et même une obligation civile – d'exprimer mon opinion.

 

La Situation

Au cours des dernières décennies, un certain nombre d'autres pays ont rejoint le groupe des nations possédant des armes nucléaires. Tous conviennent qu'il s'agit d'un processus dangereux. Néanmoins, l'état de guerre dans diverses régions crée un énorme encouragement pour d'autres pays à produire des bombes nucléaires. Il s'agit d'un développement inévitable...

Même si l'Etat d'Israël parvient à détruire les installations nucléaires iraniennes, une telle action ne sera apparemment pas d'annuler ce phénomène dangereux, mais simplement d'en reporter la date pour que l'Iran et d'autres États hostiles acquièrent eux aussi des armes nucléaires.

Aujourd'hui, les pays comme la Chine, l'Inde, le Pakistan et la Corée du Nord possèdent déjà des armes nucléaires. Tout le monde doit apprendre à composer avec des menaces de cette ampleur, et à cet égard, notre situation n'est pas significativement différente de celle de nombreux autres pays. Compte tenu de ce fait, les déclarations du Premier Ministre et  du Ministre de la Défense, que les armes nucléaires iraniennes sont une menace existentielle pour Israël ne sont tout simplement pas vraies. Ils sont une menace dans une chaîne de beaucoup d'autres.

 

Dissuasion et défense

Nous devons traiter avec ces menaces graves de deux façons complémentaires – défense et dissuasion.

Le développement de mesures de protection telles que le « missile Arrow » et le « Iron Dome » devrait être encouragé, en plus de nombreuses autres innovations qui permettraient l'interception des missiles par satellites, près de leur lancement et toujours dans l'Etat de l'ennemi.

Dans le même temps, il est nécessaire de créer un élément de dissuasion, sans ambiguïté, fondé sur une position ferme – à la fois envers nous-mêmes et nos voisins – que nous sommes déterminés à régir notre pays et à frapper les ennemis qui se souleveraient contre nous.

 

Faiblesse de la dissuasion israélienne

Malheureusement, au lieu de répondre de façon appropriée et comme promis aux tirs venant de Gaza et du Liban, les dirigeants politiques et militaires se sont engagés à  proférer des menaces contre l'Iran, L'auteur explique des réserves sérieuses des facteurs qui peuvent affecter Netanyahu et les positions de Barak d'une attaque de l'Iran.ainsi que le  pouvoir de dissuasion d'Israël .

Ce n'était nul autre qu' Ehud Barak, au poste de Premier Ministre de l'époque, qui avait lancé les vols au-dessus du Liban, tout en déclarant que si le feu était ouvert sur Israël à partir du Liban – « tout le Liban brûlerait. » En réalité, des citoyens et des soldats israéliens ont été enlevés, assassinés ou blessés, mais le Liban n'a pas pris feu.

Avant le retrait du Liban, des soldats environ 20 à 25 par an étaient tués. Après le retrait, et près de 12 ans après, il y eut près de 200 militaires et civils tués (surtout lors de la deuxième guerre du Liban).

Pire encore, à la suite de la retraite du Liban, le Hezbollah en a pris le contrôle, la seconde intifada a éclaté et plus de

1000 israéliens ont été assassinés, nous nous sommes retirés de la bande de Gaza et le Hamas a pris le pouvoir, créant un État terroriste qui menace constamment avec ses missiles et ses roquettes l'Etat d'Israël .

En d'autres termes, la principale menace de l'Iran contre nous, qui se fait en son nom via le Hezbollah et d'autres organisations terroristes de Gaza, l'Etat d'Israël révèle  ainsi son incompétence, érodant sa dissuasion à un minimum absolu, jusqu'à ce que nos ennemis aient le cran d'assimiler que l'Etat d'Israël est une « toile d'araignée ».

Notre image de faible a été intensifiée à la suite du retrait de la bande de Gaza, et à notre incompétence en cours à régler de façon permanente les tirs de missiles à partir de ce territoire. 

Afin de traiter les menaces et les dangers, nous devons créer de la dissuasion, construite non sur les bravades verbales d'Ehud Barak, Ariel Sharon et Benjamin Netanyahu mais davantage basée sur une action déterminée contre ceux qui nous attaquent réellement.

 

Renforçons notre contrôle sur la Terre

Néanmoins, le douloureux châtiment militaire n'est pas suffisant. À la suite d'un manque de clarté concernant nos ambitions sur la terre d'Israël, nous attirons les menaces et les dangers sur nous-mêmes, en amenant nos ennemis à croire que nous allons continuer à nous retirer jusqu'à ce que l'Etat d'Israël soit éradiqué, A D.ieu ne plaise.

Par conséquent, la réponse correcte à une attaque de missiles depuis Gaza ou le Liban devrait  inclure également l'application de la souveraineté israélienne sur les autres parties de la terre d'Israël et le renforcement de la construction en Judée et en Samarie.

Une telle démarche communiquerait notre détermination à renforcer le pays et constituerait  une inquiétude extrêmement douloureuse pour nos ennemis. Peut-être cela dissuaderait certains d'entre eux de toute violence car  ils sauraient que le résultat de toute attaque comprendrait l'application de la souveraineté israélienne sur d'autres territoires supplémentaires et l'augmentation de la construction dans d'autres régions.

 

Malheureusement, le premier ministre et ministre de la défense ne l'ont pas encore compris.

  

Motivations personnelles

Il est également impossible de ne pas soulever le soupçon d'intérêts personnels qui influent sur les décisions.

Il est évident pour moi qu'en principe, le Premier Ministre et Ministre de la Défense se sont engagés à la sécurité de l'état d'Israël. Sont-ils confrontés par le choix difficile, d'être disposé à donner leur vie pour l'existence du pays.

Toutefois, étant donné qu'ils sont connus pour avoir un ego surdimensionné, il y a la crainte que des motivations personnelles les poussent aussi à prendre des mesures en Iran.

Le Premier Ministre, bien qu'étant une personne capable et diligente, n'est pas perçu comme un grand chef, en raison de ses sérieux problèmes de crédibilité. Il est raisonnable de penser qu'après un bombardement réussi sur l'Iran, il pourrait enfin être considéré comme un grand leader, dans la catégorie des David Ben Gourion et Menahem Begin.

La carrière politique du Ministre de la Défense, Ehud Barak, est au plus bas, en contraste total avec son espoir d'être un leader important, un expert exceptionnel des questions de sécurité et de la résolution de crises internationales. Sa seule chance de revenir sur le devant de la scène politique comme  chef de file et  gagnant  n'est qu'au moyen d'un bombardement surprenant sur l'Iran.

Dans une telle situation, il est fortement recommandé à tous les ministres et aux conseillers qui  partagent la responsabilité dans le processus de prise de décisions d'être déterminés dans leur jugement faute d'être balayés par la vigueur du Premier Ministre et du Ministre de la Défense.

  

L'état de TSAHAL.

L'état de l'Armée de Défense d'Israel. n'est pas non plus excellent. Pendant des décennies, Tsahal n'a pas réussi à vaincre nos ennemis. Les soldats et les commandants sur le terrain sont louables pour leur dévouement et leur talent, mais la direction est déliquescente.

Les Commandants de l'armée par le passé n'étaient pas des personnes des plus vertueuses, mais au moins ils étaient des sionistes dans le vieux et bon sens du terme – soutenant la colonisation de la terre dans tous ses sens du terme, la lutte contre l'ennemi, l'absorbtion des nouveaux immigrants et possédant une identité nationale forte.

Aujourd'hui, le « rêve sioniste » de nombreux hauts gradés militaires c'est faire la paix avec les terroristes, battre en retraite afin d'imposer le calme, l'intégration des femmes-soldats dans toutes les troupes et plus important encore –  émerger avec un bon dossier vierge hors de toute enquête possible – afin de faire progresser leur carrière.

Il est probable que les agents de niveau intermédiaire qui prévoient les différentes opérations sont très professionnels et très probablement, effectuent leur travail correctement. Mais le commandement supérieur, dont le travail consiste à réfléchir à la prochaine étape, est sujet à l'échec, il souffre d'une arrogance excessive et a une propension à commettre des erreurs dans l'appréciation de l'ennemi. Peut-être l'arrogance est destinée à cacher la médiocrité, car le plus souvent, c'est précisément les commandants veuls et qui manquent d'esprit indépendance qui sont promus dans les rangs.

Dans une telle situation et avec de tels hauts gradés dans l'armée , il est préférable de ne pas entrer dans une action militaire si ce n'est pas absolument nécessaire,  même si les commandants supérieurs savent comment  la commencer, apparemment, ils sont incapables d'en planifier correctement sa fin. En outre, ils n'ont pas la force d'esprit nécessaire pour arriver à une heureuse conclusion .

 

Pression internationale

Évidemment, il est extrêmement important d'empêcher l'Iran d'obtenir des armes nucléaires, mais c'est également l' intérêt direct des États arabes sunnites voisins de l'Iran et l'intérêt indirect des États-Unis, qu'ils considèrent comme  le « grand Satan » ainsi que les autres pays occidentaux. 

Pourquoi faut-il entrer tout seul dans une guerre formelle avec l'Iran? Peut-être la meilleure chose est de continuer à augmenter la pression économique sur l'Iran, comme le font les pays américain et européens.

Certaines personnes diront que Netanyahu menace simplement d'attaquer les Iraniens afin de réveiller l'Europe et les Etats-Unis et les obliger à agir, et que mes commentaires, à D.ieu m'en garde, pouraient affaiblir cette démarche. Après tout, celui qui regarde bien la situation trouvera que je ne fais que renforcer en fait la détermination que nos dirigeants ne sont intéressés par une opération militaire héroïque que pour l'amélioration de leur situation politique, et donc, la menace reste en place.

 

Divulgation

Par souci d'une révélation complète, je dois faire remarquer que mes commentaires aussi pourraient avoir été écrit dans un intérêt personnel, étant donné que suite à une halakha que j'ai publié relative au refus des ordres d'expulsion des Juifs de leurs maisons et les critiques que j'ai écrit concernant le haut commandement militaire, le Ministre de la Défense Ehud Barak a retiré la Yeshiva Har Bracha du programme Hesder (1). Néanmoins, il est de mon devoir de mettre par écrit les doutes qui doivent être soulevés concernant les plans du Premier Ministre et du Ministre de la Défense.

Les racines de la crise dans les Forces de Défense d'Israël.

Encore une fois ici, je cite le passage qui a été mis en cause par les hauts responsables de la sécurité  lorsqu'ils ont décidé d'annuler le programme Hesder de Har Bracha. Cet article a été écrit durant la deuxième guerre du Liban, quand j'ai douté de leur capacité à mener la guerre à sa conclusion, et par conséquent, j'ai suggéré de mettre fin à la guerre dès que possible afin de sauver la vie de nos soldats.

C'est ce que j'ai écrit pendant les neuf jours du mois de Av, 5766: « Malheureusement, bien que nous ayons une grande armée de braves soldats, parmi lesquels nos élèves et amis, qui sont prêts à mettre en danger leur vie pour leur peuple et leur pays, et un excellent armement – les politiques publiques elles, sont erronées, et que sans un miracle,  il est difficile de s'attendre à une victoire... »

J'ai basé ma position sur la mauvaise préparation de l'armée de terre, de l'équipement, des plans tactiques et d'une évaluation inexacte de l'ennemi et de leurs objectifs (à l'époque, les officiers supérieurs avaient toujours nié le fait que l'armée n'était pas préparée). J'ai ajouté: « il est impossible de ne pas relier tous ces échecs à l'expulsion des Juifs de Gush Katif et à la destruction de leurs maisons et de leurs communautés.

« Depuis trois ans, il a été un facteur important à considérer pour la nomination des hauts gradés militaires – leur soutien indéfectible au programme d'expulser les Juifs de Gush Katif, de Judée et de Samarie. À l'extérieur de leurs fonctions de sécurité régulières, la pensée créative des différents commandants a été réalisée à la planification et l'exécution de l'expulsion, alors que le principal front a été négligé, comme si il ne pose aucun danger pour l'Etat d'Israel…

« Ceux qui avaient été cruels envers leurs frères, habitants de la bande de Gaza, ne reconnaissaient pas avec précision la malveillance de nos ennemis et n'avaient pas préparé l'armée pour la guerre contre eux ».

« La corruption des officiers supérieurs n'a pas commencé avec l'ordre du jour de l'expulsion du Gush Katif. Pendant des années, l'objectif principal de bon nombre de ces officiers a été leur avancement personnel. Si pour progresser, ils avaient besoin de gagner sur le champ de bataille, ils auraient essayer defaire de  leur mieux pour réussir.

« Quand les politiques du gouvernement ont commencé à dégénérer et au lieu de vaincre les ennemis d'Israël, l'objectif s'est transformé de lutter pour la paix avec les gens plus méprisables, et plaire à la Cour suprême et aux médias, la détérioration s'est accrue. Lorsque les habitants des implantations deviennent des semi-enemis, la dégradation était déjà devenu officielle, au point de menacer la sécurité d'Israël. « Ce sont ces toiles d'araignée de préhension et de conscience israéliennes qui ont endommagé la capacité d'Israël à lutter contre ses ennemis. »

Compte tenu du fait que ce que j'ai écrit en ce qui concerne la deuxième guerre du Liban s'est révélé être vrai, et depuis au sujet de la démoralisation des officiers militaires de haut rang, détails émergent progressivement – comme cela a été révélé à tous dans les affaires de la « Harpaz document» – j'ai senti que c'était mon devoir d'écrire mes pensées à ce moment même.


Notes du Traducteur

(1) est une école talmudique qui combine les études religieuses et un service militaire raccourci dans un cadre religieux.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :