Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

HITCHADSHUT:Programme qui accroit l’identification à la judaïcité

16 Août 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Monde juif (halakha-min'hag)

 par JONAH MANDEL pour JPost.

16/08/2010

Adapté par Mordeh'aï ©2010 pour malaassot.over-blog.com

Deux ans d'enseignement pluraliste novateur qui commence à porter ses fruits. Un nouveau programme visant à renforcer l'identité juive dans les écoles publiques montre un succès significatif après un "pilote" de deux ans à Holon, avant de l’étendre à d'autres villes. Le programme " Hitchadshut  היתחדשות " (le Renouvellement), établi par les organisations à but non lucratif Panim et Legacy Heritage Foundation, (Fondation de l’Héritage) ont eu l'intention de rectifier ce qui est considéré par beaucoup comme l'une des lacunes les plus troublantes du système éducatif israélien.

Le directeur du programme Hitchadshut, Lea Wohl-Segal, dit « Le système éducatif n’a presque pas d’exposé sur le judaïsme et l'importance d'être juif ». Ceci en dépit du fait que cinq des 11 objectifs de la loi de Loi sur l’Enseignement National, comme indiqué dans la version mise à jour en 2000, qui se rapportent à - l'identité juive, - l'histoire du peuple juif, - les valeurs juives et - la tradition.

Le Ministre de l'Éducation Gidon Sa’ar a également déclaré qu’il fallait renforcer le rapport des élèves israéliens à la terre, au patrimoine et au peuple juif ceux-ci auront été les principaux objectifs de l'année scolaire qui vient de s’achever.

A partir de Septembre 2008, la Hitchadshut a mis en œuvre un modèle d'éducation juive pluraliste soutenu par la Municipalité de Holon pour environ 4770 élèves de ses écoles publiques, au travers d’activités telles que l'étude des origines juives, la conduite de cérémonies religieuses et l'organisation d'événements communautaires. Les travaux préliminaires avec les 396 professeurs de six écoles primaires et secondaires ont eu lieu dès Janvier de cette année.

Une étude conduite par Research Success Technologies Ltd auprès de 500 jeunes de trois collèges d'enseignement général dans le programme avant la mise en œuvre et ses deux premières années montre un changement remarquable dans le comportement des étudiants d’appréhender le patrimoine juif.

Si, au début de l'année scolaire 2008  37 % des élèves ont dit que l'identité juive avait une place importante ou très importante dans leur école, en Juin 2010 environ 65 % avaient la même opinion. Alors qu'en 2008 environ 56 % ont indiqué le besoin d’approfondir leurs connaissances de la tradition juive et de la culture juive en général, 67 % étaient de cet avis en 2010. Le désir d'apprendre plus de valeurs juives a aussi grandi de 60 % à 76 % au cours de ces années.

Holon a été considéré comme un choix parfait pour ce "pilote", puisque sa population est représentative de tous les niveaux sociaux, de toutes les facettes et de toutes les origines de la société israélienne, la ville est aussi bien gérée par le Maire Moti Sasson, qui a été récemment nommé comme l’un des 10 meilleurs maires du monde par le magazine du the UK magazine Monocle.

Outre le travail dans les écoles, la Hitchadshut a aussi organisé des activités dans la communauté et les centres de jeunesse de Holon , y compris Kabbalat Shabbat (1); dans les maternelles les « jardinières » d'enfants ont été formées à l’utilisation de récits de la Bible pour établir le programme éducatif. Egalement la tenue d'une cérémonie collective d’un bar–mitsva ou d’une bat-mitsva (2).

En outre , quelque 40 % de la population de la ville de taille moyenne se définissent comme « traditionaliste », une population qui peut parfois tomber entre les mailles du système éducatif israélien, qui est divisé en secteurs religieux et laïcs.

Wohl-Segal souligne,  «Le traditionalisme est une composante de l'identité d'une partie importante de la société israélienne ». « Une personne traditionaliste est attachée à la terre, au destin du peuple juif, à la langue hébraïque, la littérature israélienne et ainsi de suite.» La dichotomie entre laïques et religieux dans le système scolaire public crée une situation dans laquelle les besoins de la grande masse des étudiants traditionalistes ne sont pas suffisamment pris en compte. En outre, le système éducatif ne bénéficie pas d’une voix  traditionaliste dans le discours juif en cours.

«Nous croyons que l'un des rôles centraux du programme de la Hitchadshut est de fournir aux besoins spirituels ancrés dans l'âme des élèves l'éducation juive», a ajouté Wohl - Segal. «Notre programme est le fait d’un témoignage que le milieu municipal de Holon peut permettre l'enseignement d’un discours sur l'identité juive à un élève, dans différents contextes et époques.»

 

 Notes du Traducteur

(1). ordonnancement du cérémonial du Vendredi soir

(2). majorité religieuse d’un garçon ou d’une fille

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :