Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

ECHEC AUX OSCARS POUR LE FILM "AJAMI". LES ISRAELIENS SONT ASSEZ HEUREUX DE CE RESULTAT

8 Mars 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

ISRAËL CINEMA - ECHEC AUX OSCARS POUR LE FILM "AJAMI". LES ISRAELIENS SONT ASSEZ HEUREUX DE CE RESULTAT QUI EVITE UN REEL EMBARRAS A JERUSALEM

Par Daniel Rouach à Tel-Aviv
pour Israel Valley

le 8 mars 2010

AJAMI C’est le sujet du jour à Tel-Aviv. Tout le monde en parle en Israël. Un scandale provoqué pour attirer l’attention… et engranger ensuite des bénéfices commerciaux ?
L’échec de “Ajami” hier soir aux Oscars fait certainement plaisir aux politiques israéliens qui ont été choqués par la déclaration d’un des co-réalisateurs du film.
La plupart des Israéliens ne comprennent toujours pas que Scandar Copti “crache dans la soupe”. Après avoir obtenu des financements publics israéliens, l’homme n’hésite pas à faire des déclarations provocatrices. France 2 : "Le co-réalisateur arabe du film israélien Ajami, nominé aux Oscars, pour le Meilleur film étranger, a déclenché une vague d’indignation en Israël en affirmant qu’il refusait de se considérer comme un représentant de l’Etat hébreu lors de la cérémonie de remise des Oscars.“Je ne suis pas l’équipe israélienne et je ne représente pas Israël”, a déclaré dimanche Scandar Copti dans une interview à la télévision israélienne. Il a co-réalisé le film avec un metteur en scène juif, Yaron Shani. Scandar Copti est membre de la communauté arabe israélienne.

Ajami raconte le quotidien d’Arabes et de Juifs dans le quartier de Jaffa, au sud de Tel-Aviv, divisés par leurs allégeances, claniques, religieuses ou ethniques, et que le destin plonge dans l’univers violent de la pègre locale."(1)—


ISRAELVALLEY
PLUS
Ajami est un film israélien sorti en 2009. Son titre est le nom d’un quartier de Jaffa.
Le film a été écrit et dirigé par deux metteurs en scène israéliens, Scandar Copti, un arabe israélien qui a grandi à Ajami et Yaron Shani, un juif israélien. Ajami relate cinq histoires différentes mais entremêlées, toutes situées dans les communautés arabe, chrétienne et juive de la métropole de Jaffa/Tel Aviv. La majorité des acteurs ne sont pas des professionnels, ce qui donne au film un aspect documentaire. Le film est tantôt en hébreu, tantôt en arabe. Il a été produit en Allemagne et en Israël.—

Source: (1) France 2

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :