Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Echange d’ambassadeurs entre Jérusalem et Erevan et reconnaissance du génocide arménien par la Knesset : rumeur ou info?

14 Août 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Brève analyse des relations complexes entre Israël et l’Arménie.

par Dominique Bourra, CEO NanoJV.

Copyrights Nanojv: http://nanojv.com 14 August 2010

Selon Radio Free Europe, le president arménien Serzh Sarkisian faisait part à l’ombudsman israélien en déplacement à Erevan le 13 juillet 2010, de son souhait de développer les relations entre l’Arménie et Israël dans toutes les sphères d’intérêt mutuel. A noter qu’un mois plus tôt, le 14 juin, le représentant arménien à la 3ème conférence des ombudsmans méditerranéens à Madrid, s’était pour sa part opposé à la proposition turque de condamner Israël pour l’incident de la Flottille et le blocus de Gaza. Le représentant arménien avait rappelé à cette occasion le blocus économique imposé à l’Arménie par Ankara depuis 1993.

Sur la question des rapports délicats entre Erevan et Jérusalem, le site Armenialive publiait en mai dernier une très intéressante interview d’Artak Grigoryan responsable du parti républicain arménien et spécialiste des relations israélo-arméniennes. Symptomatiquement, l’interview était intitulée “Dialogue between Yerevan and Tel-Aviv…”

Grigoryan souligne qu’Israël et l’Arménie entretiennent certes des relations diplomatiques mais n’ont jamais échangé d’ambassades. L’ambassadeur d’Arménie est basé en Géorgie à Tbilissi et les intérêts arméniens en Israël seraient représentés par l’ambassadeur d’Arménie en …France.

Selon l’analyste, la dégradation des relations entre Israël et la Turquie pourrait toutefois modifier les priorités d’Erevan et de Jérusalem. En particulier dit-il , les lobbies juifs aux États-Unis cesseraient d’apporter leur soutien à Ankara auprès du Congrès américain, notamment sur la question de la “tragédie” selon la terminologie américaine./ Lors d’une conférence de presse tenue à Erevan le 12 août et rapportée par le site arménien panarmenian.net , Rimma Varzhapetyan, Présidente de la petite communauté juive arménienne (*) indiquait dans cet esprit : U.S. and Israel may recognize Armenian Genocide within next five years, by the 100th anniversary of the genocide ”.

Il est vrai souligne Grigoryan que Reuven Rivlin, le président de la Knesset a pour la première fois mis la question du génocide à l’ordre du jour du parlement. Cependant poursuit-il, l”absence d’une ambassade arménienne en Israël empêche un véritable lobbying auprès de l’État hébreu. Sans parler des influences géopolitiques. ll relativise ainsi la crise avec la Turquie et maintient que les relations économiques israélo-turques restent fortes et ne jouent pas en faveur de l’Arménie.

Selon Grigoryan depuis l’indépendance de l’Arménie, Jérusalem et Erevan évoluent dans deux camps opposés. Le principal point d’achoppement à l’origine, est la relation privilégiée d’Israël avec la Turquie: premier pays musulman à reconnaître l’existence de l’État d’Israël. De son côté l’Arménie entretient des relations étroites avec l’Iran.(ndlr: l”entente cordiale entre l’Iran et l’Arménie est scellée par des accords énergétiques. Le ministre de la défense arménien lors sa rencontre à Téhéran avec le ministre des affaires étrangères iranien a appelé à un renforcement des liens entre les deux pays, rapportait l’agence de presse iranienne Press TV, le 19 juillet dernier).

Un autre facteur important de divergences tient à l’excellence de la coopération entre Israël et l’Azerbaïdjan chiite. Le meilleur allié d’Israël au sein de la CEI selon l’expert. Pour preuve de cette grande proximité, les israéliens donneront selon lui, le nom d’Heydar Aliyev, grand homme azerbaïdjanais, à une rue et à un parc. Plus prosaïquement, Israël est l’un des plus gros importateurs de pétrole azerbaïdjanais. Avec des synergies militaires clairement affichées, alors que Bakou et Erevan sont en conflit militaire larvé sur la question du Nagorny-Karabakh. Enfin, les liens de l’Arménie avec nombre de pays arabes et plus particulièrement la Syrie et le Liban, où les communautés arméniennes sont importantes et bien organisées, impactent défavorablement sur les relations entre Erevan et Jérusalem. Sans parler de la question délicate du Patriarcat arménien de Jérusalem protagoniste des épineux pourparlers israélo-palestiniens. Grigoryan conclut cependant en appelant de ses vœux l”ouverture rapide d’une ambassade arménienne à Tel-Aviv.

(*) L’Arménie (3 millions d’habitants) compte une communauté juive de moins de 1000 personnes résidant en majorité à Erevan, la capitale, Gyumri et Vanadzor les plus grandes villes du pays. En 20 ans environ 2000 juifs arméniens auraient immigré en Israël. Pour avoir sauvé des Juifs pendant la seconde guerre mondiale, 13 arméniens ont été élevés à la dignité de Justes parmi les Nations par Yad Vashem.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :