Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 09:13

DEBKAfile Special Report June 8, 2010

texte en anglais http://www.debka.com/article/8842/

Adaptation française par Mordeh'aÏ

 

Ahmadinejad à Erdogan : " Maintenant c'est notre tour de défier Israël ! " Un convoi iranien par la mer soutiendra la campagne turque pour briser le blocus de Gaza par Israël.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a assuré les leaders turcs lors de la réunion à Istanbul mardi,8 juin que les navires devraivent entrer dans les eaux contestées lors des prochains jours et ne se déroberont pas à un choc frontal avec la Marine et les forces d'Armée de l'air d'Israël. "Nous violerons le blocus de Gaza," a juré le président iranien.

" Les navires du Croissant-rouge iranien embarqueront « des fusiliers marins »  volontaires des Gardiens de la Révolution qui donneront une leçon aux Israéliens ".

Le convoi « humanitaire » de Téhéran pour Gaza se composera de trois navires battant pavillon du Croissant Rouge iranien.

Les sources de renseignements de debkafile signalent qu'il aurait promis aux dirigeants turcs d’enjoindre des navires de guerre et des sous-marins iraniens aux bateaux du Croissant Rouge pour leur traversée de la Mer Rouge, via le canal Suez à la Méditerranée. Ces derniers mois, un ou deux sous-marins iraniens ont été déployé en Méditerranée utilisant les équipements navals des ports Syriens.

L'épreuve de force entre la Turquie et Israël, a dit Ahmadinejad, " changera beaucoup de problèmes dans le monde et marquera le compte à rebours final pour l'existence d'Israël. Il montrera qu'il n'a aucune place dans la région et personne n'est prêt à vivre à côté de cet Etat. "

Le Ministre Des Affaires Etrangères britannique William Hague a condamné le plan de l'Iran d'envoyer des bateaux d'aide à Gaza, prévenant qu’un tel développement aggraverait délibérément une situation déjà tendue. "Ce n'est pas utile et probablement ce plan n'est pas conçu pour être utile.

Le Premier Ministre russe Vladimir Poutine , pour sa part, a promis de se joindre à Ankara afin d’amener devant les Nations unies l'attaque israélienne de la flottille turque .

Les leaders iraniens et turcs se rencontrant à Istanbul lundi et mardi ont finalisé un plan afin de synchroniser l'approche de la flottille des rivages de Gaza avec le vote du Conseil de Sécurité de l'ONU sur des sanctions contre l'Iran, sur quoi la Turquie, le Brésil et le Liban, membres du Conseil de Sécurité, interrompront la procédure et retourneront les débats de la session autour et sur la bataille navale se déroulant entre l'Iran et Israël. Le vote de sanctions sera enterré au son du bruit des canons.

Lundi, 7 juin, le Secrétaire d'État américain Hillary Clinton a prédit que "l'Iran utiliserait ce truc dans les deux jours suivants " les débats pour détourner l'attention de l'unité au Conseil de sécurité.

Selon nos sources, le convoi iranien consistera en un cargo chargé de nourriture et d'autres objets de première nécessité, des médicaments et des matériaux de construction; le deuxième transportera les fusiliers marins ; et le troisième sera un hôpital flottant ancré de manière permanente en Méditerranée dans les eaux territoriales égyptiennes en face de la ville de Rafah divisée entre Egypte et Gaza. De petits bateaux transporteront des patients entre Gaza et le navire-hôpital.

Téhéran a prévu que la marine israélienne n'attaquera pas des bateaux transportant des malades et sera contrainte de se risquer dans les eaux territoriales égyptiennes afin de frapper l'hôpital flottant. Cela signifiera, que Téhéran aurait brisé le blocus maritime d'Israël et aurait gagné également une présence militaire près des rivages de Gaza.

Pendant que les détails de ce plan sont discutés à Istanbul, les leaders israéliens passent leur temps, jour après jour, à chicaner sur la formation d'une commission d'enquête pour étudier les aspects légaux du raid du commando malchanceux qu'ils ont ordonné contre le Marmara le 31 mai dernier.

Ont-ils faits des plans pour résister au plan iranien-turc de conduire la flottille de Téhéran contre le blocus de Gaza ?

Et s'il en etait ainsi où l'interception aura-t-elle lieu ? Sur la Mer Rouge, où la Marine iranienne a une grande présence, à l'entrée au Golfe de Suez ou près de Gaza ?

Quelque soit la voie maritime choisie par Israël, Une opération contre ces navires iraniens poserait de formidables difficultés.

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai - dans Sécurité