Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

DE L’USAGE DE LA FORCE…

4 Avril 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Point de vue

 source : Israel 7

de Jacques Kupfer & par Armand Mangeant

04/04/2011

 

Le même Sarkozy qui a reçu fastueusement Kadhafi et lui a permis de planter sa tente quasiment sur les Champs Elysées, vient de s’apercevoir que ce colonel est un tyran infréquentable. La même Grande Bretagne qui a relâché le terroriste libyen de l’attentat du Lockerbie vient de réaliser que le potentat libyen est un être infâme qu’il faut bombarder. Une coalition mondiale a donc décidé que les « insurgés » représentaient la voix de la démocratie et qu’il fallait les soutenir. Le fait que le territoire à l’est de la Libye soit une terre pétrolifère, que les réserves en or noir y sont concentrées n’a rien à voir avec la décision humanitaire du monde civilisé. Pour être acceptable, l’action militaire des « coalisés » avait besoin d’un alibi arabe. Le Qatar a donc fait office de pays arabe de service et a engagé sa puissance de feu et sa moralité démocratique au service du combat contre Kadhafi!

Le fait que le pétrole disponible dans l’est libyen « insurgé » soit désormais commercialisé par le Qatar n’est qu’une pure coïncidence commerciale.

Curieusement pour les télévisions occidentales les forces loyalistes sont composées d’affreux mercenaires et les rebelles glorieux partent au combat en chantant. Ils semblent d’ailleurs en revenir tout aussi rapidement qu’ils sont partis et c’est en fait l’OTAN qui mènera la guerre.

Le fait que les chefs de l’Otan viennent d’admettre que parmi ces « rebelles » figurent des membres d’Al Kaida ne trouble personne. La Révolution arabe est en marche. Plutôt bancale en Tunisie où aucun gouvernement

« démocratique » ne s’installera. Il semble même curieux que par dizaines et dizaines de milliers, les Tunisiens désirent fuir leur nouveau régime « démocratique » obtenu par la glorieuse révolution du jasmin Ils se retrouvent dans les îles italiennes et Malte avant de déferler sur l’Europe occidentale. La preuve absolue d’une révolution populaire couronnée de succès!/ Plutôt mal agencée en Egypte où les Frères Musulmans manipulent la situation. L’Egypte nouvelle post révolutionnaire a commencé par laisser passer des navires de guerre iraniens par le canal de Suez, renoué avec les ayatollahs de Téhéran et fournit moult services au Hamas de Gaza dont la possibilité de se réapprovisionner en armes par la contrebande du Sinaï. Le nouveau ministre des Affaires étrangères égyptien est un antisémite forcené hostile aux accords de paix avec Israël.

D’ailleurs pour bien étoffer le débat sur l’Islam en France, ou plutôt sur la « laïcité », M. Juppé a rencontré les Frères Musulmans au Caire!

Donc devant les exactions du maître de Tripoli, le monde s’est uni pour contrer sa brutalité. Une armada constituée par des navires de guerre perfectionnés, des avions de combat suréquipés, des radars et Awacs de surveillance, a été mobilisée pour imposer la civilisation. C’est ce qu’on appelle un usage non disproportionné de la force!

Ce qui est curieux c’est que malgré les frappes nombreuses de la coalition, Kadhafi n’est pas encore à genoux. On étudie maintenant la possibilité d’envoyer des armes aux « démocrates » de Bengazi. L’idée n’effleure personne que ces insurgés sont peut être moins nombreux et moins vaillants que les premiers rapports le laissaient croire! L’idée ne vient pas aux medias européens que peut être les « nombreuses défections de militaires libyens » étaient moins importantes que ne l’espéraient ou le déclaraient certains « intellectuels » français.

Mais pour bien démontrer la volonté déterminée du monde civilisé à ne pas heurter la sensibilité arabe, le gouvernement français rappelle la nécessiter de créer un troisième état arabe de « Palestine » pour apaiser tous les problèmes mondiaux. La Jordanie et le Hamastan de Gaza ne suffisent pas à calmer les ardeurs européennes et bientôt onusiennes d’amputer Israël de son territoire ancestral. Retour aux « frontières d’Auschwitz », réclament-ils. Pour certains européens, il ne s’agit là vraisemblablement que d’une première étape…Il y a déjà une représentante des Verts en Libye et une Rouge plutôt brune pour expliquer que tout est de la faute des sionistes. Bientôt, nous serons coupables du Tsunami et de Fukushima au Japon!

Je serais le dernier à pleurer la disparition des Moubarak, des Kadhafi et des El Assad qui pullulent au Moyen Orient. Mais enfin, je ne peux m’empêcher de me demander comment se fait la sélection des bons et des mauvais arabes, des bons et des mauvais africains!

Assad, sur les traces de son père, assassine froidement sa propre population et mate les manifestations avec des tirs à balles réelles. Les morts se comptent en vérité par centaines et les geôles syriennes regorgent « d’invités ». Et pourtant…Les avions français, britanniques et les Tomahawks américains ne frappent pas Damas. Les relations diplomatiques sont maintenues. Et le Conseil de Sécurité de l’ONU est silencieux. Damas est protégée tout comme Téhéran dont les manifestants n’ont pas l’heur de plaire aux chancelleries européennes.

Ban Ki Moon trouve toutefois le temps et l’énergie d’exiger le retrait d’Israël derrière l’ancienne ligne verte. Voila que le nabot onusien trouve la possibilité de faire passer quelques nouvelles résolutions anti-israéliennes et que la

« Commission des Droits de l’Homme » (toujours présidée par la Libye?) fulmine contre le seul fauteur de troubles: Israël.

Par contre la Cote d’Ivoire peut continuer à s’entre déchirer, des centaines de milliers d’Ivoiriens chercher refuge dans les pays limitrophes sous le regard des « forces » passives de l’Onu.

Quand le tintamarre des déclarations et du feu coalisé se sera éteint, quand la fumée se sera dissipée, la réalité d’une poussée islamiste apparaîtra dans toute sa terrible dangerosité. Les bavures et dommages collatéraux causés par le feu des « croisés » seront amplifiés par l’imagination arabe et l’occident se trouvera encore en position de faiblesse et de culpabilité.

Ils seront déçus les pauvres philosophes de salon. Ce doit être la raison pour laquelle ils ne se sont pas précipités à Itamar pleurer un bébé poignardé. Il est vrai que c’était un bébé colon.

Les mauvais dirigeants arabes seront remplacés par des tyrans qui seront encore pires. Le monde arabe et musulman a tiré deux leçons évidentes de ces « révolutions ». La première est que le monde occidental et ses dirigeants lâchent sans vergogne leurs alliés. Souvent les Sarkozy varient, bien fol est qui s’y fie! La deuxième constatation est que la puissance militaire occidentale combinée à l’impuissance politique maladive face aux arabes, reste un « tigre de papier ».

Méditons également ces conclusions pour diriger notre politique face à l’ennemi arabe de l’intérieur et de l’extérieur, face à l’Iran et ses alliés, face à l’ONU et ses préparatifs de nouvelle offensive politique contre Israël.

Et surtout face au Hamas, au Hezbollah et au Fatah, utilisons notre force avec retenue.

La même maniere proportionnée dont a fait preuve la France et les coalisés.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :