Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Crise de l’eau: les autorités sont-elles responsables ?

16 Décembre 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

par Claire Dana-Picard
Mercredi 16/12/2009


Des incuries dans la gestion de l’eau en Israël depuis des années seraient à l’origine des problèmes du lac de Tibériade dont le niveau baisse dangereusement et de leur incidence sur l’alimentation en eau de toute la population israélienne. C’est la conclusion du rapport intérimaire de la commission d’enquête gouvernementale qui a étudié la question à fond avant de rendre son verdict, mercredi matin. 


Les membres de cette commission ont indiqué que vu la situation actuelle dans ce domaine, il semblait quasiment impossible d’éviter la hausse des tarifs qui doit être imposée prochainement aux consommateurs. Selon les résultats de cette enquête, les prochaines pluies, même si elles sont abondantes, ne permettront pas de résoudre les problèmes de l’eau. 


Les investigations ont été menées avec le plus grand sérieux et plus de cent personnes ont été consultées sur la question. Parmi elles, des ministres, des PDG, des universitaires, qui sont venus apporter leurs témoignages et donner leur avis sur la crise de l’eau. 


Le directeur du Service des Eaux, Ouri Shani, répondant aux protestations de la population contre la hausse des tarifs et contre l’impôt sécheresse, a affirmé que l’Etat n’avait jamais connu une telle crise depuis sa création. 


Dans ses conclusions, la commission a recommandé au ministre des Infrastructures nationales Ouzi Landau et au professeur Ouri Shani de réparer immédiatement les fautes commises par le passé afin d’éviter de nouvelles crises. Et de souligner: « Même si nous avons une année pluvieuse, nous ne parviendrons pas à sortir du déficit actuel qui est très sérieux ». Ils ont encore estimé que les services des eaux avaient commis une grave erreur en ne préparant pas des plans précis et bien définis pour une meilleure gestion dans ce domaine.

 

L'Autorité des eaux sous le feu des critiques Par EHUD ZION WALDOKS
16.12.09
Un rapport publié mercredi révèle que l'Autorité des eaux aurait dû mener une politique plus claire sur la conservation de l'eau et faire appliquer l'"impôt sécheresse".
 

Vue du lac de Tibériade.
Photo: DR , JPost

En effet, d'après le Comité d'investigation nationale sur la crise de l'eau en Israël, il est aujourd'hui indispensable d'agir le plus tôt possible pour économiser l'eau au maximum. Autre sujet brulant du rapport : l'augmentation du prix de l'eau. Véritable problème pour les consommateurs.

Une bonne année de pluie ne résoudra pas la crise, explique finalement le Comité. Et ce, même une fois que les usines de dessalement seront opérationnelles (d'ici 2013) : il faudra encore pomper de l'eau dans le lac de Tibériade (Kinneret) et les aquifères. Compte tenu de la gravité de la crise, il ne faut donc pas renoncer à l'impôt sécheresse, précise le rapport. Sauf si d'autres mesures plus efficaces sont instaurées immédiatement.

En outre, le rapport critique sévèrement l'Autorité des eaux et plusieurs responsables du gouvernement pour avoir négligé la crise à long terme en renonçant à prendre des décisions parfois impopulaires. L'Autorité des eaux est aussi montrée du


 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :