Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Comment sont fabriqués les sondages qui donnent Obama en tête

16 Septembre 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

16 septembre 2012

 

Atikva : Les sondages sont fabriqués, ils sont absolument faux. Rush Limbaugh en a longuement parlé ces jours derniers.

Atikva : Voyez ce qui s’est passé avec Gallup. En avril dernier, la société de sondage a publié le résultat d’un sondage montrant que Romney était en tête 48/43. Immédiatement, l’organisateur de la campagne Obama, David Axelrod, a exigé qu’elle révise ses méthodes de calcul. Devant son refus, le Département de Justice (dont le Procureur général Eric Holder a été récemment condamné pour outrage au Congrès à la suite du scandale Fast and Furious) les a menacés d’un procès basé sur l’allégation d’un ancien employé de la firme, militant démocrate convaincu, selon laquelle Gallup aurait gonflé ses factures – le tout assorti sans doute d’autres moyens de chantage (1).

Atikva : Gallup publie maintenant des statistiques qui vont dans le sens qu’on lui a imposé.

Mais alors, comment sont truqués les sondages ? En un mot, et en grossissant le trait, ils le sont de la façon la plus simple qui soit. Prenons un exemple. Si vous faites un sondage dans la rue chez moi à Berkeley, où 95% de la population vote démocrate, vous imaginez à quoi ressemblera le résultat n’est ce pas ? 

Kevin DuJan, sur hillbuzz.org (2) (merci Vincent Jappi) explique :

En 2012, il y 33% de démocrates, 37% de républicains, et 29% d’indécis. Le nombre de républicains encartés est le plus élevé de l’histoire, celui des démocrates le plus bas de l’histoire. Mais dans des sondages comme celui de l’Ohio par exemple, l’échantillonnage contient 44% de démocrates, alors que le nombre d’encartés le plus élevé jamais atteint, en 2008, était de 41%.

La seconde méthode, certes un peu grosse mais qui est utilisée pour truquer les sondages consiste à tricher sur la parité hommes/ femmes, car les femmes ont plus tendance à voter démocrate que républicain. Dans le monde réel, il y a 51% d’électeurs femmes et 49% d’hommes. Tout sondage qui avoue un écart de 9% dans l’échantillonnage est donc non représentatif, et à ce tire, faussé.

La troisième méthode consiste à tricher sur l’échantillon racial. L’explication est plus complexe que pour la parité hommes/ femmes. Les noirs représentent 12% de la population, mais ils ont un taux de participation très faible, sauf en 2008, année du vote racial où les noirs ont voté pour un président noir. Mais élire et réélire sont deux choses différentes. L’histoire est passée par là entre temps, et on peut supposer qu’il existe des noirs déçus par Obama, ceux qui attendent toujours « l’argent Obama » par exemple. Cette catégorie ne pouvait pas exister en 2008. Pour cela, on peut supposer que le taux de participation des noirs sera plus faible qu’en 2008. Pourtant, les sondeurs ne tiennent pas compte de ce paramètre, et ils inclus dans leurs échantillons le taux de participation des noirs aux élections de 2008.

De plus, il faut comprendre ce que « indépendants » veut dire pour une élection comme celle-ci. Les indépendants, encore appelés indécis, ne sont en fait ni indépendants ni indécis. Ils refusent simplement, pour une raison ou pour une autre, de s’engager pour un parti ou pour un autre. Ils savent parfaitement qui est Obama, ils n’ont pas besoin d’en savoir plus sur son compte. Si maintenant, deux mois avant l’élection, Obama n’a pas réussi à les gagner à sa cause et à leur faire quitter la position « d’indépendants », rien ne les fera changer dans les deux mois qui restent. Indépendants est pour beaucoup une posture intellectuelle qui consiste à refuser de dévoiler pour qui ils vont voter alors qu’ils le savent très bien eux-mêmes.

Finalement, il existe un moyen simple de juger si un sondage est pipé ou pas, c’est de suivre le voleur jusqu’à sa porte.   lire la suite

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :