Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Lettre au Président Obama - Comment quelqu'un a pu abattre le Bébé Hadas?

17 Mars 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Tribune libre

Par Gil Troy (1)

http://blogs.jpost.com/content/dear-president-obama-how-could-somebody-slaughter-baby-hadas-0

Mercredi 16 Mar, 2011

Adaptation de Mordeh’aï © pour http://malaassot.over-blog.com/

 

Cher Président Obama,

Les meurtres d'Uri et Ruth Fogel, avec Yoav 11ans, Elad 4ans et Baby Hadas 3 mois, soulèvent une question élémentaire. Mes enfants m’ont demandé: "Comment quelqu'un peut faire une telle chose?".

Monsieur le Président, en tant que père de jeunes filles, et homme d'Etat en quête de paix, vous devez également répondre à cette question.

Pour répondre correctement nous devrions nous demander qui étaient les victimes, qui elles ont été - ou plus exactement qui elles semblaient être. Les voyous du Hamas à Gaza qui ont célébré ce massacre les voient comme des "des Juifs" et "des Sionistes". Selon la charte du Hamas, les Fogels méritaient de mourir en tant que nés juifs, et en tant qu’israéliens. Un tel antisémitisme hitlérien pollue les mosquées et les médias arabes, suscitant des appels par l'Iran de Mahmoud Ahmadinejad, des Frères musulmans, et d'autres à anéantir Israël. Le boycott du Hamas par l'Amérique reflète votre compréhension que l'interaction avec ces personnes est inutile à moins qu'ils ne désavouent cette idéologie génocidaire - qui vise trop souvent les Occidentaux.

A l'Ouest, trop de personnes voient les Fogels comme "des colons", signifiant mauvais Juifs et Sionistes. Comme tel, CNN a annoncé leur meurtre comme "une attaque terroriste" - entre guillemets - tandis que d'autres médias ont appelé les meurtriers "des militants", "des extrémistes", même "des intrus", mais pas des terroristes. Si de tels mots sont réservés pour viser des "innocents", en quelque sorte celà veut dire que ces victimes étaient coupables. Quand un homme dérangé a abattu 6 personnes et a tiré sur 13 autres incluant un Membre du Congrès (Gabrielle Giffords) à Tucson en Arizona, de nombreux médias immédiatement ont politisé l'événement, blâmant le ‘Tea Party’. Vous vous êtes sagement abstenu de ce jugement précipité. Quand les Palestiniens assassinent, beaucoup de ces mêmes institutions esquivent ce jugement, décontextualisant l'événement, isolant la culture politique palestinienne du crime.

En définissant les Fogels seulement comme "des colons" on les déshumanisent. On vient de blâmer ce conflit bilatéral multidimensionnel, depuis un siècle,  sur des implantations. Quelqu'un peut préconiser de se retirer du territoire, y compris d'Itamar le village des Fogels, sans croire cette fable. En fait,  plus d’ Israéliens épris de paix devraient souligner les droits légaux des Juifs sur les territoires contestés, démontrant ainsi leur volonté de sacrifier la terre pour la paix. En concentrant tant de colère sur les implantations d'Israël, vous avez aidé à déformer le conflit, absolvant les Palestiniens de leur responsabilité.

Le massacre des Fogel s'est produit au cours de cette abomination intellectuelle dite "Semaine de l'Apartheid d'Israël." Sur les campus, qui devraient être des centres d’association de pensée critique, de recherche de la vérité, des têtes brûlées accusent Israël "de génocide" - bien que la population palestinienne ait presque quadruplé depuis 1967 - et "d'apartheid" et "de racisme" quand il s'agit d'un conflit national. Exagération, distorsion, obsession et perversion des valeurs fondamentales significatives du fanatisme politique et du sectarisme. Lorsque de tels slogans simplistes et la rhétorique de déshumanisation deviennent récurrents sur nos confortables campus, il n'est pas surprenant qu’ils métastasent les meurtres au Moyen-Orient.

Ces détracteurs d'Israël qui l’assujettissent "d'apartheid" et "de raciste" comme des adjectifs polyvalents à n'importe quelle action israélienne, déconnecté de véritable signification. L'analogie de l'Afrique du Sud traite Israël comme si répréhensible qu’il devrait s'effondrer. Dans les années 1970, l'Union soviétique et les négationnistes arabes ont inventé cette calomnie de racisme et d'apartheid pour essayer d'expulser Israël de l'ONU. Comme un manieur de mots habiles vous savez combien les mots peuvent guérir ou tuer, les mots peuvent élever ou profaner. Si vous cherchez la paix au Moyen-Orient, ne devriez-vous pas essayer d'exiger plus impitoyablement des Palestiniens quils utilisent les mots qui promeuvent la paix plutôt que ceux qui encouragent la mise à mort de bébé ?

Après avoir lu la condamnation de la Maison Blanche de ce " crime odieux ", rappelant votre empathie en tant que parent - lorsque vous avez visité Sderot, troublé par votre définition du sionisme comme une "opportunité" incroyable qui s’était présentée aux gens qui finalement revenaient sur une terre et étaient capables d’essayer de sonder " leurs meilleures traditions et le meilleur d’eux- mêmes," et  en tant que croyant en l'humanisme de votre " Yes We Can ", je suis sûr que vous pleurez la famille Fogel vos frères humains. Mais le deuil ne suffit pas. Si vous croyez que la haine n'est pas instinctive mais instillée - qui est ce  je suppose  ce que vous diriez à vos filles - vous devez aussi croire à l'arrêt de la propagande haineuse. Ce qui fut, en subventionnant l'Autorité palestinienne, même par des fonds indirects, cette incitation devrait vous dégoûter - et inviter à des actions spectaculaires.

Binyamin Netanyahu et d'autres Israéliens ne devraient pas avoir à soulever cette question - la Feuille de route exige que la communauté internationale doit lutter vigoureusement contre l'incitation palestinienne indépendante, " Toutes les institutions officielles palestiniennes [à] fin à toute provocation contre Israël.". Les États-Unis, l'UE et l'ONU doivent commencer par financer les deux organisations indépendantes, MEMRI et Palestinian Media Watch qui permettent de suivre l'incitation palestinienne, et d'imposer des sanctions lorsque l'AP glorifie des meurtriers, le Ministère de la Culture de l'AP finance la diffusion d'événements diffamatoires et d'apartheid d’Israël,  pendant que  les médias palestiniens, les mosquées ou les écoles prêchent la haine.

Vous avez un pouvoir énorme. Votre pression a restreint la construction dans les "colonies", la négociation des règlements une question qu’Israël a répondu à l'attaque terroriste avec de nouvelles mises en chantier, pour punir les Palestiniens. Vous devez mettre une pression similaire sur les Palestiniens pour réformer leur culture politique comme une condition préalable à de nouveaux progrès.

En utilisant la chaire arbitraire présidentielle pour lutter contre les Palestiniens "culture d'intimidation", vous pouvez favoriser un climat propice à la paix. Les Israéliens ne peuvent pas accéder au compromis lorsque les familles sont abattues ou leurs droits d'exister sont attaqués. Après des décennies passées à adorer Yasser Arafat et d'autres terroristes pour leur culture de la guérilla, les Palestiniens ont besoin d'aide pour désintoxiquer leur culture politique. La pression que vous exercez peut aider les constructeurs comme Salam Fayyad à vaincre les destructeurs.

Vous pouvez également marquer des points politiques au pays, en montrant que vous comprenez que la terreur se dégage d'une culture politique pervertie et vous savez comment lutter contre cela.

La réponse que vous donnerez à vos filles, la réponse que j'ai donnée à mes enfants, et la réponse que vous enseignez au monde devrait être la même.

La haine qui doit être enseignée, l'âme qui doit être empoisonnée avant qu'un être humain n'égorge un bébé. Nous devons enseigner la leçon opposée, en nous humanisant, de sorte que tout le monde voit chaque enfant comme un ami potentiel  non pas un futur ennemi à assassiner. Ceux qui n'enseignent pas cette leçon devrait resentir votre colère.

(1)Gil Troy est professeur d'histoire à McGill University et un chercheur Hartman Shalom à Jérusalem . Il est l'auteur de "Pourquoi je suis sioniste: Israël , l'identité juive et les défis d'aujourd'hui », et, plus récemment," La révolution Reagan: Très Introduction. Short " giltroy@gmail.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :