Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Bishara : un scandale encore en cours

10 Juillet 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Bishara : un scandale encore en cours

par Shraga Blum

Pour Israel 7

10/07/2010

Incroyable mais vrai, quatre ans après la haute trahison du député arabe israélien Azmi Bishara (Balad), coupable d’espionnage au profit du Hezbollah pendant la Deuxième Guerre du Liban, la question de la suppression de ses indemnités financières en tant qu’ancien député n’est pas encore tranchée ! Entre temps, Bishara a fui le pays en 2007 et est allé se réfugier auprès de ses alliés naturels au Liban et en Syrie. Depuis lors, quoique chrétien, il travaille comme agent de propagande dans les médias liés au Hezbollah chiite. La haine d’Israël réunit les cœurs…

La commission ministérielle de la Législation doit se réunir dimanche, comme chaque semaine, et aura entre autre à l’ordre du jour cette question qui ne se pose qu’en Israël : un député-espion, qui a profité de son immunité parlementaire pour salir Israël et fournir des informations à l’ennemi en temps de guerre, peut-il continuer à percevoir des milliers de shekels mensuels, comme c’est le cas pour n’importe quel député « à la retraite » ?!!!

Les ministres vont devoir étudier un texte de loi déposé par les députés Israël Hasson (Kadima) et Yariv Levin (Likoud), visant à supprimer l’octroi d’indemnités à un député, dans ce genre de situation, si la peine encourue est supérieure à cinq années d’emprisonnement, et si celui-ci ne s’est pas présenté au Tribunal ou au poste de Police après convocation. Selon Hasson et Levin, « la situation qui prévaut actuellement est totalement absurde : Azmi Bishara, suspecté d’espionnage, qui a fui à l’étranger, qui travaille pour l’ennemi, qui est sommé depuis trois ans de se présenter devant un tribunal israélien, perçoit encore en ce moment chaque mois des indemnités de l’Etat d’Israël ainsi que divers autres avantages financiers de part son statut d’ancien député ! »

Pour les deux initiateurs de cette loi, « toute démocratie qui se respecte doit aussi se défendre contre ce genre d’attitude, et quelle que soit le député ». Israël Hasson rappelle « qu’il est inadmissible que la Knesset se rabaisse à ce point, et accepte que des députés qui l’ont trahi continuent pendant des années à percevoir de l’argent ». Pour Yariv Levin, qui vise également les autres députés arabes, « il faut mettre un terme à ces incessants actes ou déclarations de trahison de l’Etat d’Israël, qui sont devenu le sport préféré de certains députés, et qui rapportent en plus pas mal d’argent ».

Un texte de loi semblable avait été déposé lors de la législature précédente par les députés David Rotem (Israël Beiteinou), Tzvi Hendel et Effi Eitam (Ihoud Leoumi), mais la Knesset avait été dispersée et le processus législatif n’était pas arrivé à son terme.

Mais déjà à l’époque, la Conseillère juridique de la Knesset, Nurit Elstein, avait souligné « la difficulté d’une telle mesure sur le plan juridique, car la perception de primes de retraite ou de salaire sont des droit acquis pour un salarié, et leur suppression constituerait une atteinte…à ses droits et à son honneur »…… !

(Mazette ! c'est se foutre du monde et de l'honneur du pays que de lire de telles inepties dites avec beaucoup de grandiloquence de la part de la consillere du gouvernement en parlant de ........ ses droits et de son honneur  est-ce que lui n'a  déjà pas écorné son honneur si tant soit peu il en avait par sa trahison ?

Mordeh'aï  )

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :