Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Assassinat au Tombeau de Yossef . Qui sont les véritables inconscients ?

1 Mai 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Monde juif (halakha-min'hag)

No 167 27 Nisan 5771

01 Mai 2011

L'éditorial de Daniel Haïk

pour Hamodia

 

AU début du mois d’octobre 2000, le tombeau de Yossef, enclave juive officielle, dans un océan de haine palestinienne, avait dû être évacué par les forces de Tsahal peu après que l’un des soldats qui y montait la garde avait agonisé pendant de longues heures. Les « policiers palestiniens » avaient alors refusé qu’il soit évacué et sauvé par une unité israélienne.

 

Ce garde-frontière druze qui avait donné sa vie pour le tombeau de Yossef, s’appelait Mad’hat Youssef. Quelques jours après, le 7 octobre 2000, Chabbat « chouva », les Palestiniens profanaient le tombeau et l’incendiaient.

 

Dix ans plus tard, à la veille du dernier jour de Pessa’h, un ‘Hassid de Breslev a été assassiné par des policiers palestiniens parce qu’il était juif et parce qu’il avait voulu prier sur ce même tombeau de Yossef, restauré depuis.

Ce ‘Hassid de Breslev, s’appelait Ben Yossef Livnat. À dix ans d’intervalle, ces deux Israéliens ont été tués par des Palestiniens sur le site où le fils de Yaacov avait été inhumé, après le retour des Enfants d’Israël sur leur Terre.

 

Il est aisé de critiquer, comme l’ont fait certains responsables militaires et politiques, l’inconscience d’un père de famille qui se précipite sans coordination préalable avec Tsahal au coeur de Naplouse pour prier quelques minutes sur le tombeau de Yossef. Mais ce serait là se tromper de procès.

 

Ce serait oublier que le tombeau de Yossef est l’un des trois sites avec le Caveau des Patriarches et le Mont du Temple à avoir été pleinement acquis, « bekessef malé », par le peuple juif pour l’Éternité.

 

Ce serait oublier que tous les accords mentionnent que le Tombeau de Yossef restera une enclave juive en Samarie.

 

Ce serait sous-entendre qu’abandonner le tombeau de Yossef, comme certains dirigeants israéliens  le souhaiteraient, serait un prélude à un renoncement d’Israël et du peuple juif sur le Caveau des Patriarches et sur le Har Habaït. Yossef Hatsadik a toujours revendiqué son identité juive et sa spécificité même lorsqu’il était vice-roi d’Égypte. Et c’est ce qui lui a valu le mérite d’être inhumé en Terre d’Israël.

 

Cesser de se rendre librement sur sa tombe serait renoncer à une part centrale de notre identité. En veillant à leur manière à ce que ce tombeau reste la propriété entière d’Israël, Ben Yossef Livnat, zal, et ses camarades de la ‘Hassidout Breslev ont vou lu être les garants du legs identitaire de Yossef. Ils ont voulu rappeler au peuple que jamais Yossef n’a oublié d’où il venait et qui il était.

 

Et qu’aujourd’hui face aux « printemps arabes » et aux menaces d’indépendance palestinienne, c’est ceux qui ne comprennent pas l’importance éternelle de ce message qui sont probablement les véritables inconscients

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :