Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Alain Juppé, fermement déterminé à nuire à Israël

5 Avril 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

 

Par Arié Lévy

pour geopolitiquebiblique.com/

A chaque génération se lève un nouvel Amalék, qui veut et peut nuire grandement à Israël. Le problème est qu’il est souvent difficile à identifier car Amalék, comme le diable, peut s’habiller en Prada, être bardé de diplômes, avoir un langage policé, occuper une fonction officielle et honorable, et, comme le dit jadis Jaclques Chirac: « être le meilleur d’entre nous »

Je soutiens, qu’aujourd’hui c’est le pire d’entre eux; du moins pour ce qui est de sa capacité et sa volonté de nuisance à l’égard d’Israël.

 

Amalék, pour être réellement dangereux, doit être en possession de la capacité de nuire; autrement dit, être investi par plus élevé que lui. Ainsi Aman Harasha (l’horrible Aman dans la Meguila d’Esther) tire ses pouvoirs d’Assuérus, un imbécile et un roi bling bling qui, malgré son pouvoir et ses richesses, se fait plaquer par sa femme Vashti, demande à ses rabatteurs de lui en trouver une autre, plus belle et plus jeune, et organise des fêtes somptueuses, aux frais de ses sujets, afin de présenter à ses courtisans sa nouvelle conquête.

 

Assuérus aussi, remplace, pour un oui et pour un non, ses ministres, et un beau jour sort des oubliettes un nouveau ministre des Affaires étrangères tout puissant. Ce nouveau ministre a largement de quoi s’occuper avec tous les conflits qui explosent un peu partout dans les pays arabes. Non, ce qui le branche, c’est Israël. Il ne peut s’empêcher, alors qu’il disserte sur les révolutions arabes, d’insister lourdement à la fin de son discours, sur les implantations illégales et la nécessité de trouver un accord, na ni na na, avec les pauv palestiniens spoliés, privés d’une patrie qu’ils n’ont jamais eue, et qui ne peuvent retourner « chez eux », faire main basse sur tout ce qu’on créé et bâti les Juifs, alors qu’eux étaient entretenus, logés, blanchis par les les soins de la communauté internationale.

 

Seulement voilà, à notre époque, Amalék ne peut plus agir seul; il lui faut des comparses/complices pour mener à bien sa croisade contre Israël. Il comptait sur un dénommé Obama, mais, a vite compris, qu’il ne faut pas trop lui faire confiance, car en Septembre à l’ONU, alors que l’on débattra de la création unilatérale de l’Etat palestinien, il est fort capable d’apposer à nouveau son droit de véto. Donc, Juppé-Amalék-Aman, décide de court-circuiter Obama et, pour ce faire, fait appel à l’Angleterre et, dans une moindre mesure, à l’Allemagne; le tout dans le cadre d’un machin qui s’appelle le Quartet, car, nous dit son porte-parole du Quai d’Orsay: « Les bouleversements du monde arabe ne doivent pas détourner les parties et la communauté internationale de l’objectif de parvenir la création d’un État de Palestine indépendant viable, et démocratique, vivant en paix aux côtés d’Israël », et, « Notre position sur la construction en Judée-Samarie est claire et constante : elle est contraire au droit international et constitue un obstacle à une paix juste et durable au Proche-Orient.»

 

Les pays arabes flambent, les cours du pétrole ne tarderont pas à les suivre, ce n’est pas une raison de s’écarter de l’essentiel, à savoir :

 

- Arrêt immédiat des constructions en Yéhouda et Shomron

 

- Création au plus vite d’un Etat palestinien

 

- Résolution du problème des réfugiés arabes

 

- Partage de Jérusalem qui deviendra la Capitale, une mais divisible, du nouvel Etat palestinien.

 

Le nouvel Amalék sent qu’il a le vent en poupe: le petit roi Assuérus, malgré son hyper activité est bien affaibli – ses sujets ne veulent plus de lui – le vice-roi compte pour du beurre, alors lui, qui a hérité des Affaires étranges, a tout loisir de sillonner la vieille Europe pour convaincre la Chef des Teutons, le Cameron de la perfide Albion et les deux Tsars de ce qu’il reste de toutes les Russies, qu’en mettant à bas Israël, les tensions dans le monde arabe s’apaiseront et tous les problèmes de la planète s’envoleront, comme par enchantement.

 

 

Tout ceci me renvoie sur le dernier bouquin d’Umberto Eco, « Le cimetière de Prague », que je viens de terminer. Il y est question de l’art et la manière d’accuser les Juifs de tous les maux que doit supporter la Terre, à cause d’eux. Les princes séculiers et réguliers, les révolutionnaires gauchistes et autres corporations troubles, sont en demande d’un bouc émissaire pour masquer leurs indigences et leurs turpitudes. Alors, les faussaires se mettent à l’oeuvre et pondent Le Protocoles des Sages de Sion, le bordereau qui accusera le Capitaine Dreyfus et autres preuves de l’ignominie de la race maudite. Chaque sensibilité a ses propres raisons pour détester les juifs mais toutes les sensibilités ont besoin du Juif car il est le coupable idéal.

 

Chaque époque voit donc émerger son Amalék, qui cède la place à plus Amalék que lui. Le sieur Juppé n’a que quelques mois devant lui pour tenter de réussir à donner vie à la Palestine; autrement dit à affaiblir considérablement Israël. Car ne nous y trompons pas, la Palestine ne l’intéresse en aucune manière, ce qui compte c’est Jérusalem, la terrestre et la céleste.

 

 

Assuérus et son Aman de sevice feraient bien de libérer les territoires conquis en Seine Saint Denis et de rendre le Droit au Retour à tous les Français expulsés de leurs villes et départements, au lieu de s’occuper de la Judée-Samarie et de Jérusalem.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :