Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Ahmadinejad a mis la main sur 50% des réserves de pétrole de la planète

3 Mars 2010 , Rédigé par mordeh'ai

Source : geopolitiquebiblique.com

Pendant qu’Ahmadinejad priait en compagnie de Bashar el Assad dans la grande et belle Mosquée sunnite de Damas, son Ministre de la Défense, Ahmad Vahidi signait à Doha un accord de coopération militaire avec le Qatar, représenté par le Chef d’Etat major des forces armées qatari, Hamad bin Ali Al Attiyah. L’objet de cet accord, dixit les iraniens, est « d’accroitre la coopération avec les États de la région », sachant que; je traduis : « la stabilité et une sécurité durable dans la région du Golfe persique est considéré comme une priorité dans la diplomatie iranienne ». Monsieur Vahdi ajoute « l’accord signé à Doha doit servir de modèle aux autres Etats de la région et que les capacités défensives de l’Iran ne constitue une menace à aucune nation ».


Il faut tout de même rappeler au passage, pour ceux qui l’auraient oublié, que le Qatar abrite une base militaire américaine tout ce qu’il y a de sophistiquée,

 

En quoi les qatari ont besoin de signer un accord militaire avec l’Iran, dans la mesure où ils sont censés être protégés par les États-Unis Amérique? Qui sont les agresseurs que redoute le Qatar pour se placer sous la protection de l’Iran? Que signifie, en bref, cet invraisemblable méli-mélo ? Tout simplement qu’un nouveau Shérif est arrivé en ville en la personne d’Ahmadinejad et que ce nouveau Shérif fait le ménage, met de l’ordre, redistribue les cartes … géopolitiques, et assoit son autorité sur tout le Proche et Moyen-Orient.

Premier temps: il place sous sa coupe les États voyous et les organisations terroristes, genre Syrie, Liban, Hezbollah, Hamas et consorts. Deuxième temps, il accorde sa protection, genre Cosa Nostra, aux mini États gorgés de pétrole du Golfe persique, en commençant par le Qatar. Non, les capacités défensives – lire nucléaires – dont il dispose, « ne constituent pas une menace » …. à moins que, ses obligés ne marchent pas droit. Dans ce cas, je ne vous fais pas de dessin. Situation inconfortable pour le Qatar, qui, d’un côté, abrite sur son sol une base militaire américaine, et de l’autre, signe un accord militaire avec l’Iran. J’ai comme l’impression que l’heure du choix, pour un des ses deux protecteurs, va bientôt sonner.


Pour donner le change aux très sunnites Émirs du Golfe et au Roi d’Arabie saoudite, chef des Croyants, Ahmadinejad y va d’une prière de deux heures dans une mosquée sunnite. Qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour se faire agréer par ses protégés. Cette réconciliation religieuse en trompe l’oeil lui permet d’entonner le credo de la OUMA, la grande nation islamique, ferment de tous les Croyants, qui fait fi des sensibilités chiites, sunnites, alaouites and Co, car, seule compte l’Union; à condition, bien entendu, qu’elle se fasse sous sa coupe. Le Shérif Ahmadinejad semble fortement s’inspirer des méthodes du Führer de la Grande Allemagne, d’avant 1939, qui promettait à tout un chacun, la paix, la sécurité, des pactes de non agression, avant d’envahir tous azimuts l’Europe molle et naïve.


Le 27 et 28 février se tient à Téhéran une conférence secrète des 11 organisations terroristes qui opèrent à partir de la Syrie et du Liban; Hossein Salami, Chef en second des gardiens de la Révolution annonce aux participants que l’Iran dispose désormais de 50% des réserves mondiales de pétrole et que si les Occidentaux s’avisaient de voter de nouvelles sanctions, il fera froid très froid, chez eux en hiver. Pas nécessaire d’être plus explicite. Il est vrai que si l’on additionne les réserves iraniennes, celles du Qatar et ce dont disposent quelques autres principautés qui ne vont pas tarder de signer – ou ont déjà signé – des accords militaires avec l’Iran, on arrive allègrement à 50 % des réserves mondiales. Un blocus du Détroit d’Ormuz est si vite arrivé!!

L’accord Iran-Qatar n’est bien entendu en aucune façon d’un accord de coopération mais d’un pacte d’allégeance d’un État croupion riche à la nouvelle puissance nucléaire du Golfe, qui dicte sa loi et envoie un clin d’outil appuyé aux autres vassaux potentiels, les invitant à signer, vite fait bien fait, des accords similaires. Comment va réagir l’Arabie saoudite et pourquoi les média français n’ont pas traité cet événement, abondamment relaté par la presse arabe, perse, israélienne et anglo-saxonne?


La réaction des États-Unis n’a pas tardé à venir: le 2 Mars, Hillary, en route pour Buenos Aires déclare aux journalistes qui l’accompagnent que les sanctions sur l’Iran prévues dans un délai de 30 jours, seront …… repoussées de plusieurs mois mais que les États-Unis y travaillent sérieusement.


Jusqu’où ira l’humiliation qu’inflige Ahmadinejad aux Etas-Unis et aux Européens? Combien de couleuvres peut avaler Hillary. Quant à Obama, tout semble avoir été dit sur l’homme au téléprompteur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :