Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

« Adieu et pas au revoir ! » a écrit le journal gratuit ישראל היום

10 Juillet 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

 

Par Meir Ben-Hayoun

Pour Israel 7

http://www.israel7.com/

10/07/2011

 

L’Opération « Espace protégé » a eu pour objectif d’intercepter des activistes de mouvements antisémites du monde entier de participer à la Flottille aérienne contre Israël et de d’empêcher des provocations à l’aéroport Ben-Gourion. A Jérusalem, on ne cache par la satisfaction./ Un fonctionnaire du Bureau du Premier Ministre indique que d’après les renseignements reçus, ces fanatiques étaient censés effectuer des provocations violentes. « Nous nous sommes préparés à tous les cas de figure. D’après le résultat, nous avons réussi ».

 

A Jérusalem, le Ministre de la Sécurité Interne, Itzhak Aharonovitch, a souvent fait l’objet de vives critiques ces derniers temps, surtout après l’arrestation très controversée de deux figures rabbiniques de premier plan par la police. Cette fois-ci, il a été chaleureusement félicité pour avoir bien géré cette crise et su éviter tout débordement. Aharonovitch a révélé que le dispositif de la police prévoyait également de se mesurer à des tentatives à de provocation sur le Mont du Temple à Jérusalem, dans la région de Bet-Lehem et près du Mur de sécurité.

 

En plus des préparatifs en Israël, une intense activité diplomatique discrète a été effectuée face aux Etats européens et face l’Interpol pour endiguer le courant des fanatiques antisionistes.

Le Ministre adjoint des Affaires étrangères, Danny Ayalon, a remercié les Etats européens pour le « soutien et la coopération pour empêcher la Flottille aérienne de la provocation ». « Une fois de plus » a-t-il affirmé, « il a été démontré que, contrairement à ce qui est convenu de penser dans certains milieux, Israël n’est pas isolé et est un membre honorable de la Communauté internationale ».

 

Cette Flottille aérienne s’ajoute à toute une série d’évènements semblables : la Flottille pour Gaza, la journée de laNaqba, la Naqsa, dont le dénominateur commun est de délégitimer l’Etat juif et de le confondre sur la scène internationale.

Entre 500 et 1000 militants des sections d’assaut antisémites regroupant des rejetons de l’extrême gauche européenne et des fanatiques islamistes avaient pris leurs dispositions pour participer à cette Flottille aérienne. En Israël par des éléments proches des milieux terroristes du Fatah et du Hamas et des antisionistes israéliens engagés dans la destruction de l’Etat juif les attendaient pour les accueillir et les aiguiller. Depuis jeudi 7 juillet, seulement environ 130 de fanatiques ont atterri à l’aéroport Ben-Gourion. Six ont été refoulés immédiatement dans un vol de retour à l’envoyeur. Quatre ont été libérés et autorisés à s’introduire en Israël et 124 ont été arrêtés et attendent d’être reconduits pour des vols à destinations de leurs pays respectifs. Leur expulsion de l’Etat juif a déjà commencé hier et se poursuivra dans les jours à venir. La plupart de ces hurluberlus sont des ressortissants français, mais également de Hollande, d’Espagne, de Belgique et des Etats-Unis.

 

Quelques dizaines ont réussi à passer le contrôle à l’aéroport Ben-Gourion et se sont joints aux manifestations hebdomadaires avec des antisionistes israéliens et des résidents arabes à Calandia et à Nabi Salah près de Nevé Tsouf. Le grand rassemblement prévu à Bet Lehem n’a d’ailleurs pas eu lieu.

 

Au Centre alternatif d’information à Jérusalem, Sergio Yanni, qui coordonne les efforts des antisionistes israéliens à manipuler les antisémites venus de l’étranger, ne pouvait simuler sa profonde déception lorsqu’il a été interviewé par l’auteur de ces lignes. Il a affirmé que le centre a fait appel à des avocats pour assigner l’Etat d’Israël de ne pas avoir autorisé l’entrée du pays à ses camarades. D’autre part, ils envisagent d’assigner les Compagnies aériennes en Europe, comme la Lufthansa ou Swiss, qui n’ont pas permis à des passagers munis de billets d’avions d’embarquer pour Israël.

 

Des provocations ont tout de même eu lieu à l’aéroport Ben-Gourion, par des militants antisionistes israéliens. Vendredi 8 juillet dans l’après-midi, dans le hall d’attente des passagers, quelques Israéliens coiffés de keffiehs ont levé une pancarte souhaitant la bienvenue dans un pays arabe. Ils ont été immédiatement neutralisés et arrêtés.

                                                                                                                                                                                                           « Adieu et par au revoir ! » titrait ce matin, dimanche 10 juillet, le quotidien Israël Hayom aux militants antisémites dont la majeure partie est restée en Europe.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :