Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

L'Iran qui perd son unique avion AWAKS est désormais aveugle

24 Septembre 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Histoire

Mercredi 23 septembre 2009
L'Iran qui perd son unique avion AWAKS est désormais aveugle, donc vulnérable.
Par Arieh de www.geopolitiquebiblique.

                                                                        Question: quel est le meilleur moment pour attaquer l'Iran ?

Réponse:
aujourd'hui. Pourquoi ? Parce que l'Iran disposait d'un seul et unique avion AWAKS, capable de détecter à des centaines de kilomètres des avions ennemis se dirigeant vers son pays et que cet avion s'est écrasé au sol. Y-a plus !!! Pour les non initiés, précisons que la système AWAKS, en anglais "Airborne Warning and Control System" se traduit   par  SDCA en français, soit "système de détection et de commandement  aéroporté". 
 

En langage clair cela signifie qu'un radar hyper sophistiqué est monté sur un énorme avion. Ce radar est mû par une électronique tout aussi élaborée, et le tout vous prévient à l'avance d'une menace aérienne d'où qu'elle vienne; de Tel-Aviv par exemple.

Ahmadinejad n'était pas peu fier de ce splendide joujou qui donnait, selon le haut commandement iranien, un avantage décisif à l'armée de l'air iranienne, capable de lire le ciel et ses dangers; lire la chasse israélienne en route pour bombarder les installations nucléaires iraniennes.
Avant de se rendre à l'ONU, en ces Jours Redoutables qui séparent Roch Hachana de Kippour, pour déblatérer sur les Juifs, Mahmoud avait organisé une parade aérienne où cet avion AWAKS, accompagné par des chasseurs, censés le protéger, devait fièrement survoler Téheran, histoire de faire comprendre aux quelques 120 collègues d'Ahmadinejad à l'ONU, que l'on aurait tort de prendre la technologie iranienne pour de la roupie de sansonnet. Seulement voilà, un des chasseurs, censé protéger le bijou volant, lui est rentré dedans en plein ciel et les deux avions ainsi que leurs équipages se sont écrasés au sud de Téhéran. Cela implique, que si par hasard, Israël devait envoyer ses chasseurs et bombardiers attaquer l'Iran, sans se faire repérer, il vaudrait mieux ne pas trop tarder avant que l'Iran ne se procure un autre avion AWAKS; ce qui ne se fait pas en un tournemain. Pour la petite histoire, ce tapis roulant redoutable, omniscient et qui possède - pardon, qui possédait - des yeux et des oreilles de tous les côtés, avait été baptisé Simurgh. Il s'agit d'un oiseau fabuleux et mythique dont disserte en abondance la mythologie perse. Citons Wikipédia-qui-sait-tout "De grande taille, puisqu'il pouvait transporter un chameau ou un éléphant, l'oiseau mythique Simurgh fait montre d'une grande animosité envers les serpents. Dans un récit iranien antique, il est dit que le Simurgh vit 1700 ans avant de plonger de lui-même dans les flammes, et dans d'autres récits plus tardifs, il est dit qu'il est immortel et possède un nid dans l'Arbre du Savoir. D'après la légende, il est dit que cet oiseau est si vieux qu'il a déjà vu trois fois la destruction du monde. Pendant tout ce temps, Simurgh a tellement appris qu'on pense qu'il possède le savoir de tous les âges ». Une chose est certaine c'est que ce Simurgh, fidèle à sa légende, s'est transformé en flammes et s'est écrasé dans la banlieue sud de Téhéran, accompagné par son ange gardien, l'avion chasseur, qui s'est transformé en un instant en ange destructeur.

Des témoins visuels affirment, d'après DEBKA, dont je tiens cette information, que les deux avions se sont écrasés sur, ou à proximité, du cimetière Behesht-el Zahra, soit le paradis de Zahra, en l'honneur de Fatima Zahra, fille de Mahomet, où a été édifié le monument grandiose qui sert de tombe au fondateur de la République islamique; à savoir l'Ayatollah Khomeiny. J'ignore, à cet instant, si ce magnifique mausolée a été détérioré et si la tombe du maître à penser d'Ahmadinejad a souffert. Mais avouez que la cascade de coïncidences autour de cet événement ne manque pas de sel ou de piment ou de ce que vous voudrez.

Voilà que le méchant Aman-Ahmadinejad se rend à l'ONU; son voyage est précédé d'une démonstration de force, où il brandit aux yeux du monde son oiseau mythique, censé le protéger des méchants Hébreux.

Cet oiseau quasi immortel, comme devait l'être Adam à l'origine, possède un nid dans l'Arbre du Savoir, dont les fruits, rappelons-nous, étaient interdits à Adam, Eve, et à fortiori, à un simple oiseau, mythique ou pas. Et voilà que l'oiseau défie D. et va installer son nid précisément dans les branches de l'Arbre du Savoir.

Son châtiment mettra quelque temps à s'accomplir mais il périra dans les flammes, comme prévu par la légende. Par ailleurs, on comprend maintenant pourquoi Simurgh déteste tant le serpent qui n'est jamais que le Malin qui pousse Eve à faire goûter à son homme les fruits défendus de l'arbre du Savoir.

Le Savoir AWAKS-éléctronique dont dispose Simurgh ne lui sert en définitive à rien, puisque c'est son propre ange gardien, qui se transforme en un serpent malveillant, le percute et le tue. Quant au lieu de sa sépulture ce ne sera ni plus ni moins que le tombeau de l'Ayatollah Khomeiny, qui a transformé une Perse, sommes toutes semblable aux autres Nations, en un Iran dirigé par un tyran haineux.

Et le tout se passe pendant les Yamim Noraïm, les Jours Redoutables, où sont jugées les créatures terrestres, mais aussi les Etats. Il est vrai que dans la Meguila d'Esther, le Nom de D. n'est jamais mentionné. Dans cette histoire, non plus.

(note de Mordeh'aï : lire également Iran loses its only AWACS DEBKAfile Exclusive Report) http://www.debka.com/headline.php?hid=6280

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :