Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

rapport Goldstone ou Israël au pilori

23 Septembre 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Editorial de Jean- Marie Allafort
http://www.un-echo-israel.net/
lundi 21 septembre 2009,

Depuis sa création, il y a trois ans et demi, la commission des Droits de l’homme de l’ONU a diligenté neuf enquêtes : cinq en Israël et quatre dans le reste du monde. Selon les technocrates des Nations Unies, Israël serait donc le pays de la planète où les droits de l’homme sont le plus bafoués. On en viendrait à croire qu’ici la liberté religieuse n’existe pas, que la presse est complètement muselée, que les homosexuels sont pendus sur la place publique, que les enfants (arabes bien sûr !) sont vendus en esclavage ou encore que les femmes sont fouettées dans les rues pour n’avoir pas réalisé les caprices de leurs maris.


Le rapport de la commission d’enquête sur l’opération militaire menée par Tsahal dans la bande de Gaza il y a 9 mois n’est pas seulement partial, il est tout simplement odieux. Lorsque le juge Goldstone, un Juif originaire d’Afrique du Sud jouissant d’une réputation mondiale, déclare qu’Israël "à certains égards a commis des crimes contre l’humanité", on croît rêver. Pour juger les actes d’Israël dans la Bande de Gaza, expliquera-t-il à la presse après la publication du rapport, Goldstone avait devant les yeux les actes des Nazis durant la Shoa et les massacres commis au Darfour. Il y a fort à parier que le juge a utilisé une autre grille de lecture pour décrypter les événements d’ici : celle de l’Apartheid qu’il a bien connu.

Israël synthétiserait donc les actes les plus odieux de l’histoire de l’humanité et, en trois semaines d’opération militaire, aurait réussi ce coup de force : commettre les crimes barbares des Nazis et un génocide comme celui du Soudan. Heureusement que le juge n’a pas habité en Arménie !

Le résultat est à peine croyable : Israël est accusé non seulement de crimes de guerre mais encore de crimes contre l’humanité.


En Israël, on n’a pas besoin du rapport Goldstone pour savoir que Tsahal a commis des bavures dans la Bande de Gaza. Pendant l’opération même, la presse israélienne en a dénoncé un certain nombre. Au terme des combats, l’armée israélienne a ouvert des enquêtes qui, reconnaissons-le, n’ont pas toujours abouti à des conclusions satisfaisantes. Quoiqu’on en dise, Tsahal est sans doute l’une des armées au monde où l’autocritique est la plus courante. En Israël, on n’attend pas trente ans pour faire la lumière sur les bavures de l’armée. Cette "tradition" d’enquêter sur les actions militaires existe depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948, bien avant la mise en place de la commission des Droits de l’homme de l’ONU…


Le conflit israélo-palestinien est en soi un drame qui engendre des malheurs, des crimes et des violences de toutes sortes. Que des hommes de bonne volonté veuillent collaborer pour y mettre un terme est sans doute honorable. Mais mettre une fois de plus Israël au pilori en l’accusant de crimes les plus odieux, non seulement ne fait pas honneur à la vérité, mais provoque l’inverse de l’effet recherché : l’éloignement de la paix.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :