Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Cité de David : Quand Jérusalem est-elle devenue une ville ?

2 Septembre 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Histoire

 Mercredi 02/09/2009 
par Yael Ancri pour A7



Une ruelle de l’époque du Patriarche Avraham, protégée par un mur de grosses pierres, a été découverte à Jérusalem. Elle sera présentée au public ce jeudi. En plus de sa valeur archéologique, la découverte révèle un point historique important sur la capitale d’Israël.
Le mur en deux épaisseurs a été découvert au cours d’importantes fouilles réalisées par l’Autorité israélienne des antiquités (IAA) et sponsorisées par l’Association de la Cité de David (Ir David). Le Professeur Roni Reich de l’université de Haïfa, qui dirige l’excavation avec Eli Shoukroun de l’IAA, a déclaré dans une interview accordée à Israel National News (Arouts 7) : « D’après les fragments de poteries en argile trouvés sur le site, il semble que ce dernier ait été construit par les Cananéens il y a environ 3 700 ans, pendant la période connue sous le nom d’Age du bronze moyen. »
D’après la chronologie biblique et le verset Genèse 14, 18, le Patriarche Avraham a rencontré « Malki-Tsedek, roi de Shalem » à cette époque. Shalem était le nom de Jérusalem. Ces fortifications, qui mesurent huit mètres de haut, servaient à protéger les personnes qui se rendaient à pied à une source qui se trouve maintenant au sein du parc national de la Cité de David, autour et aux pieds de la muraille de Jérusalem.
Seuls 24 mètres du mur ont été mis à jour, mais il semble être encore plus long. L’ensemble de l’édifice reste à découvrir au cours de fouilles ultérieures. « Il s’agit du mur le plus impressionnant jamais découvert dans la Cité de David », explique le Professeur Reich. Et d’ajouter : « Il est incroyablement grand en termes de dimensions, épaisseur et taille des pierres utilisées. Il semble qu’il servait à protéger la ruelle empruntée pour descendre d’une tour quelconque qui se trouvait en haut de la colline vers la source. »
Le passage protégé est conçu pour résoudre un paradoxe dû à la nécessité d’une source, explique Reich. « D’une part, l’eau est nécessaire, surtout en temps de crise, mais la source est forcément située à l’endroit le plus bas et le plus vulnérable de la région. C’est pourquoi il fallait construire un passage protégé, même si ce n’était pas facile à réaliser », explique le professeur.
Une petite partie des fortifications a d’abord été découverte il y a exactement 100 ans par un archéologue britannique, mais il est maintenant clair qu’il ne s’agissait que d’un morceau d’un très grand mur à double épaisseur.
« C’est la première fois que nous trouvons à Jérusalem une construction aussi massive antérieure à la période du roi Hérode », souligne Reich.
Des fortifications de cette taille indiquent que Jérusalem est devenue à cette époque une ville-Etat indépendante, capable de réunir et déployer les ressources nécessaires à la construction d’un tel édifice. « Un petit village n’aurait pas été capable d’édifier une telle structure », explique Reich.
Et d’ajouter : « Cette découverte montre que notre vision des fortifications de l’est de Jérusalem et de son approvisionnement en eau est loin d’être complète. Bien que de nombreuses personnes aient déjà fouillé la colline, il y a encore de fortes chances que de grandes structures architecturales soient encore bien cachées et n’attendent que d’être découvertes. » Ces fortifications seront ouvertes au public pour la première fois jeudi au cours de la 10e conférence annuelle de recherches de la Cité de David. D’autres découvertes seront également exposées et des visites guidées proposées sur 17 chemins différents !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :