Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Congrès de Bethlehem: Mahmoud Abbas remet les pendules à l’heure

5 Août 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Sécurité

Mardi 04/08/2009
par Jonathan Serero

Avi Dichter l’ancien chef du Shabak déclarait, mardi, dans une interview sur le site Internet Ynet "qu’il était probable qu’une nouvelle Intifada éclate".

A la vue des discours haineux envers Israël tout au long de cette journée de mardi lors du congrès du Fatah à Bethlehem, l’actuel ministre du gouvernement Netanyahou n’a peut-être pas tort.
La principale organisation palestinienne s’est réunie, et ce pour la première fois depuis 20 ans en grande pompe dans la ville de Bethlehem. Mahmoud Abbas s’est posé en grand ordonnateur de l’événement. Il a reconnu avoir fait "des erreurs"

"Le blocage du processus de paix, mais aussi certains de nos comportements, notre faible performance, notre manque de discipline nous ont conduit à perdre les élections à Gaza au profit du Hamas" a déclaré le chef du Fatah. Après ce mea-culpa de rigueur, place à l’avenir.

Abbas a exhorté ses délégués "d’établir une plateforme pour un nouveau départ afin d’atteindre une libération et une indépendance". Le chef du Fatah a déclaré " vouloir reprendre l’initiative afin de sortir les négociations de l’impasse ". Abbas a ajouté qui lui " était impossible de reconnaître Israël en tant qu’Etat Juif ". C’est pourtant la première condition établie par le Premier Ministre israélien, Binyamin Netanyahou, pour débuter les discussions avec les palestiniens.
Par la suite, Mahmoud Abbas s’est laissé aller à appeler les palestiniens " à la résistance contre l’occupation y compris via la lutte armée "

Des propos corroborant les craintes de Dichter. Le chef du Fatah se sait sous les feux des projecteurs. Il tempère ses propos pour ajouter : " nous ne sommes pas des terroristes ". Pourtant, le leader palestinien est resté vague sur les moyens de la lutte contre Israël, il parle de " résistance populaire ". Il a érigé en exemple les manifestations hebdomadaires non violentes des villageois de Bilin et Naalin en Judée-Samarie. A propos des relations tendues entre sa faction, le Fatah et le Hamas, Abbas s’est dit " prêt à relancer les discussions entre les différents mouvements sous l’égide de l’Egypte ". Il a accusé l’organisation terroriste "d’avoir bloqué la reconstruction de Gaza, les Gazaouis souffrent tous les jours ". Abou Mazen a fustigé " la répression des membres du Hamas envers les délégués du Fatah" Pour rappel, le Hamas a interdit à 400 délégués du Fatah de se rendre au congrès à Bethlehem. Lors de ce congrès, un homme a fait parler de lui, Ahmed Tibi qui a dénoncé " l’occupation israélienne" et a appelé son pays Israël " à sortir des terres palestiniennes ". Les discours va t-en guerre se sont succédés à la tribune. Mahmoud Abbas a donné le La.

Comme le conseille Avi Dichter : " Israël ferait mieux de savoir où elle va avec les palestiniens ".
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :