Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Obama commence à voir à qui il a à faire…

4 Août 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Mardi 04/08/2009
par Shraga Blumr d' A7

Depuis le début de son mandat, Barack Obama ne cesse de faire des gestes envers le monde musulman et le monde arabe en particulier. Dans un cas de figure de relations entre pays occidentaux, ces gestes auraient effectivement entraîné des gestes de bonne volonté en retour. C’est sans doute dans cette optique que le président américain espérait avancer dans le dossier du Proche-Orient, tablant sur une attitude positive de la part du monde arabe, tandis qu’il pourrait à loisir faire pression et être ferme envers Israël uniquement.

Or jusqu’à présent cette stratégie ne lui a guère réussi. La seule et unique chose qu’il escomptait de la part des pays arabes était un pas vers la normalisation envers Israël, ne serait-ce que pour couper l’herbe sous les pieds de l’argumentaire du gouvernement israélien, estimant avec raison que les lourdes concessions qui sont exigées de la part d’Israël ne sont assorties d’aucune garantie de la part du monde arabe. La Ligue Arabe, l’Arabie Saoudite, la Syrie ont déjà opposé une fin de non recevoir à la demande d’Obama d’établir un calendrier de normalisation avec Israël. Mais aujourd’hui, c’est la Jordanie, pays avec lequel Israël a déjà signé un traité de « paix », qui signifie au Président US qu’elle « refuse de normaliser ses relations avec Israël pour faire avancer le processus de paix ». Le ministre jordanien des Affaires Etrangères, Nasser Joudeh, après sa rencontre avec la Secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a déclaré « que les demandes américaines concernant la normalisation avec Israël, ne résoudront pas le conflit ». Le ministre tout comme son homologue américaine en ont profité pour condamner l’évacuation de familles arabes illégalement installées dans la partie orientale de Jérusalem, et Jodeh a rappelé « que seul le retrait d’Israël de tous les territoires palestiniens amèneront à une normalisation ». Jodeh a également critiqué les méthodes traditionnelles adoptées par la communauté internationale quant au conflit du Proche Orient: « Il a eu un investissement, exagéré peut-être, des intervenants extérieurs, désirant créer une atmosphère de confiance, adopter de techniques de gestion de crises, imposer des solutions de rechange et d’innombrables gestes en tous genres. Tout ceci à la place d’une vraie et réelle solution. Il faut abandonner la politique des petits pas qui n’a jamais abouti à quoi que ce soit… » Autrement dit, il faut une politique plus agressive et directive. Mais envers Israël seulement!

Cela fait ainsi trois ministres arabes, qui en trois jours, refusent officiellement à Barack Obama de prendre des mesures ô combien symboliques dans le sens d’une normalisation. Pour ce qui concerne la Jordanie, il s’agissait de l’ouverture de chambres de commerce, échange d’universitaires ou simplement autorisation de survol du territoire par des avions de lignes israéliens. Gestes du reste tout à fait anodins entre deux pays voisins vivant en paix! Ces déclarations n’ont pas empêché Hillary Clinton de féliciter la Jordanie « pour son action en faveur du processus de paix » et de critiquer Israël sur le point des implantations juives et de l’évacuation des familles arabes, osant même utiliser le terme fort peu diplomatique de « provocations ».

Bienvenue dans le monde de la réalité, Mr. Obama!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :