Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Evacuation à Sheikh Jerah: protestations à l’étranger

3 Août 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

par Claire Dana-Picard

Comme on pouvait s’y attendre, l’évacuation de deux familles arabes installées dans des maisons juives du quartier de Sheikh Jerah, dans la partie Est de Jérusalem, a suscité des réactions indignées, tant en Israël qu’à l’étranger.

Pourtant, les autorités israéliennes n’ont fait qu’appliquer une décision du tribunal de district de la capitale qui a décrété que ces habitations appartenaient à des Juifs et devaient donc être restituées à leurs propriétaires. L’évacuation a eu lieu dimanche matin sans le moindre incident.

Mais par la suite, les Etats-Unis ont réagi par l’intermédiaire de la porte-parole du State department (Département d’Etat) Megan Mattson qui a prétendu qu’il s’agissait d’une « violation de la Feuille de Route ». Cette dernière a précisé que cette évacuation n’était pas compatible avec les engagements pris par Israël et que « des décisions unilatérales ne pouvaient pas jouir d’une reconnaissance internationale ». Le coordinateur de l’Onu pour le Proche-Orient, Robert Serry, a lui aussi estimé que cette opération « n’était pas acceptable » et qu’il la dénonçait. Et de souligner; « Cette action va totalement à l’encontre des résolutions adoptées à Genève concernant les ‘territoires occupés’ ».
Le gouvernement de Grande Bretagne a protesté également contre cette évacuation, estimant qu’Israël agissait ainsi en contradiction avec son désir de paix. Et d’ajouter: « Nous demandons qu’Israël ne laisse pas les extrémistes lui fixer son ordre du jour ». Les Palestiniens, de leur côté, en ont profité pour dire, par l’intermédiaire de Saeb Arekat, responsable des négociations, qu’Israël prouvait qu’il ne comptait pas respecter les lois internationales. « De nouveaux colons ont transporté leurs affaires dans des maisons palestiniennes et 19 enfants n’ont plus de toit », a-t-il prétendu. En Israël, l’évacuation de ces deux familles arabes a provoqué des remous dans le quartier de Sheikh Jerah.

Près de deux cents militants de gauche et des Arabes ont protesté avec violence contre cette opération et treize d’entre eux, qui ont semé des troubles sérieux, ont été arrêtés par les forces de l’ordre.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :