Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le "gel" n'exclut pas Jérusalem

23 Juin 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Sécurité

S'il suivait ce même raisonnement qui l'a amené à revoir les implantations concernées par la demande de"gel" Hussein Obama va bientôt interdire de construire aussi bien à Tel Aviv qu' à Eilat,et pourquoi pas dans tout l'Etat d'Israel puisque cet Etat s'est agrandi par la guerre qui a suivi la déclaration d'indépendance par rapport à ce que l'ONU lui avait octroyé lors du plan de partage de la Palestine.

Par TOVAH LAZAROFF ET HILARY LEILA KRIEGER 23.06.09 

Les quartiers juifs de Jérusalem-Est seraient compris dans ce que les Etats-Unis considèrent comme des implantations, et seraient donc directement concernés par le gel exigé par la Maison Blanche dans le cadre du processus de paix. "Nous faisons référence à toutes les formes d'activité dans les implantations, y compris celles liées à la croissance naturelle", a précisé le porte-parole du Département d'Etat, Ian Kelly, lundi.

Concernant les subventions prévues dans le budget 2009-2010, et destinées à des projets de construction dans le quartier de Har Homa ainsi que dans l'implantation de Maalé Adoumim, Kelly n'avait aucun commentaire immédiat. En effet, le ministère du Logement compte attribuer plus de 200 millions de shekels pour attirer la population dans les 1 210 appartements de Har Homa, à Jérusalem-Est. Ce projet s'inscrit dans une période de tensions entre Israël et les Etats-Unis concernant l'avenir des constructions au-delà de la Ligne verte.

D'un côté, l'Etat hébreu continue d'affirmer son droit de construire dans la ville de Jérusalem, puisqu'elle est soumise à l'autorité de la municipalité et, donc, à la législation israélienne. Autrement dit, la capitale ne s'intègre pas, techniquement, dans les terres de Judée-Samarie. Cependant, la communauté internationale maintient précisément le contraire et condamne systématiquement toute nouvelle construction israélienne à Jérusalem-Est.

L'administration Obama n'a pas encore officiellement clarifié sa position concernant le sort des habitations juives situées au-delà de la Ligne verte et comprises dans l'enceinte de la municipalité de Jérusalem. En l'absence de déclarations claires, le gouvernement de Binyamin Netanyahou présumait que les récents appels au gel des implantations ne concernaient pas les quartiers de la capitale.

Lundi, les commentaires de Kelly sont précisément venus corriger cette idée. Au cours des dernières semaines, le président Barack Obama a qualifié les implantations israéliennes d'"illégitimes" et appelé à l'arrêt total de leur développement, y compris pour des raisons de croissance naturelle.

Côté israélien, malgré le démantèlement de plusieurs avant-postes non autorisés, le gouvernement refuse, pour l'heure, d'écarter le facteur de croissance naturelle, arguant que les habitants des implantations ont le droit de vivre normalement.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :