Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

La politique américaine sur les implantations israéliennes

19 Juin 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Dore Gold  

La focalisation de l’administration Obama sur les implantations israéliennes soulève un certain nombre de questions.  Sont-elles vraiment  une violation du droit international ? Sont- elles une violation des accords de paix et un obstacle  à de nouveaux progrès dans les futures négociations avec les Palestiniens ? L’administration américaine n'envisage-t-elle pas le retrait complet d’Israël jusqu' aux lignes d'avant juin 1967? Accepte-t-elle l’idée qu’Israël conserverait une partie des territoires pour préserver des frontières défendables ?
Plusieurs observateurs sont surpris d’apprendre que les activités concernant les implantations n’ont  pas été définies comme une violation des Accords d’Oslo signés en 1993 ou des accords appliqués ultérieurement. Si les Etats-Unis cherchent actuellement de limiter les activités des implantations israéliennes, ils  essayent essentiellement d’obtenir des concessions israéliennes supplémentaires qui n’ont pas été requises formellement selon les obligations juridiques israéliennes dans le cadre des Accords d’Oslo.
Le vice Conseiller  du Président Bush à la Sécurité nationale, Elliot Abrams, a écrit dans le Washington Post du 8 avril 2009, que les Etats-Unis et Israël ont négocié des lignes directives spécifiques sur les implantations, dans lesquelles « les actes d'implantations pourront réduire  le territoire de la future entité palestinienne ».  Si les Etats-Unis sont préoccupés par l'hypothèse qu’Israël pourrait réduire  le territoire que les Palestiniens obtiendront dans l'avenir, alors l’équipe Obama pourra suivre  les lignes directives  de l’administration Bush et du gouvernement Sharon.
La superficie  occupée par des agglomérations  dans l’ensemble des implantations en Cisjordanie est estimé à 1.7% du territoire ; donc, l’augmentation marginale du territoire qui pourrait être affectée par la croissance naturelle est infime. En outre, depuis le retrait unilatéral  de la bande de Gaza et le départ forcé de 9000 résidents israéliens en août 2005,  la présence de résidents dans des implantations rejette l'argument selon lequel il ne sera pas possible d'aboutir à un compromis territorial.
Les Etats-Unis et Israël doivent parvenir à une  nouvelle compréhension  sur la question des implantations. Juridiquement et diplomatiquement, les implantations ne représentent pas une pierre d'achoppement  qui  justifierait de mettre en péril les relations israélo-américaines. Il se peut  que la tension actuelle ne soit pas liée directement aux implantations, mais plutôt sur l’extension d’un retrait éventuel israélien de la Cisjordanie que l’administration Obama envisagerait.
Le 1er juin 2009, le porte parole du Département d’Etat, Robert Wood, a refusé de répondre aux questions, longuement rabâchées, à savoir: l’administration Obama est-elle liée juridiquement  par la lettre du président Bush, adressée le 14 avril 2004,  à Ariel Sharon et qui concerne les frontières défendables et les grands blocs d'implantations. Il aurait été préférable d’obtenir  des éclaircissements préalables  sur ce point, plutôt que dépenser inutilement nos énergies sur une question qui ne peut être la véritable source de divergences.
Dans son discours du Caire, prononcé le 4 juin 2009, le Président Barack Obama a concentré les efforts de la politique américaine sur les pratiques de construction en Cisjordanie et  a critiqué sévèrement cette politique : « Les Etats-Unis n’acceptent pas la légitimité de maintien des implantations israéliennes. Cette construction viole les précédents accords et sape les efforts déployés pour parvenir à la paix. Il est temps que ces implantations cessent».
La secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, a été plus explicite lorsque le 27 mai 2009, elle déclare : « le président Obama veut voir un arrêt de tous les implantations et les avant- postes mais aussi  leur croissance naturelle »
Les implantations israéliennes existent dans les territoires occupés depuis 1967, elles ont été créées après la guerre des Six Jours, il y plus de quarante deux ans. Elles ont débuté comme des avants postes militaires et agricoles et étaient situées, pour la plupart d'entre elles, dans des zones  stratégiquement importantes de la Cisjordanie.  En dépit du fait que les Etats-Unis n’ont jamais soutenu l’entreprise des implantations, la réaction américaine  a varié intensivement, et au fil des ans, elle dépendait de l'ensemble  des relations bilatérales.........................

(Lire l'édito complet)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :