Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Tsour Baher: graves incidents pendant l’opération

7 Avril 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Sécurité

Les autorités ont pris mardi matin des mesures qu’une partie de la population attendait depuis longtemps, en procédant à la destruction de la maison du terroriste qui avait perpétré la première attaque au bulldozer, dans une des artères principales de Jérusalem. 

En juillet 2008, le chauffeur arabe d’une pelleteuse avait renversé des piétons et des voitures avant de heurter deux autobus, causant la mort de trois personnes et en blessant 36. Finalement, un policier avait ouvert le feu sur le forcené et avait réussi à l’abattre. Un peu plus tard, on apprenait qu’il s’agissait d’un habitant du quartier de Tsour Baher, dans le secteur est de la capitale. 

Ce mardi, au moment où la maison était détruite, un homme est arrivé à bord de son véhicule et a tenté d’écraser des soldats. Trois gardes-frontières ont été légèrement blessés. Les forces de sécurité ont ouvert le feu sur l’agresseur et l’ont abattu. 

Lorsque la police a évacué le corps de l’homme, Iyad Azmi Awisat, 20 ans, des résidents arabes ont frappé dans leurs mains et ont crié “Allah est grand”. Par ailleurs, des jeunes ont lancé des bouteilles et des pierres en direction des gardes-frontières. Les forces de l’ordre les ont dispersés. 

Le chef de la police de Jérusalem, Aaron Franco, qui s’est rendu sur les lieux, a loué l’action de ses hommes. Il a tout d’abord souligné que le policier qui avait tiré sur le terroriste avait agi comme il fallait. Il a rappelé que l’agresseur avait agi sciemment dans l’intention d’écraser les gardes-frontières et a ajouté qu’on pouvait s’attendre à d’autres désordres dans le secteur. En outre, a-t-il précisé, des représentants des forces de sécurité sont en contact avec les dirigeants du village pour convaincre ces derniers de calmer les esprits. 

Mais le moukhtar du quartier, Zouhir Hamdan, ne l’entend pas de cette oreille. Après avoir dénoncé les propos de Franco, il a prétendu que “l’homme avait été assassiné de sang froid”. Et d’affirmer avec aplomb: “Il n’a écrasé aucun policier, c’est un mensonge”. 

 

source : actu.co.il

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :