Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Nouvelle polémique autour de déclarations de députés arabes

31 Janvier 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Dépêche

Samedi 01/31/2009

par Shraga Blum pour A7

Les députés arabes israéliens ont-ils à nouveau « franchi la ligne rouge » ? Jamal Zahalka, Taleb A-Sana et Ahmad Tibi, appartenant aux deux partis récemment réhabilités par la Cour Suprême, Balad et Raam-Taal, ont accordé une interview à l’agence iranienne « Faras News Agency », lors de laquelle ils auraient prononcé des phrases lourdes de conséquences. L’un d’eux aurait avoué (ou confirmé !) que « les Arabes israéliens se considèrent comme une arme démographique au sein de l’Etat d’Israël ».

Jamal Zahalka aurait déclaré : « Nous sommes avant tout Palestiniens, et ce qui nous importe, ce sont les intérêts du peuple palestinien. L’agressivité de la société sioniste envers sa minorité arabe vient de la peur de l’arme démographique que nous sommes ».

L’agence iranienne a également cité les propos de Taleb A-Sana : « La résistance armée des Palestiniens a désintégré la force de dissuasion de Tsahal. Cette armée que tout le monde pensait invincible s’est montrée faible, et incapable de pénétrer dans le cœur des villes.»

Et sans avoir peur de se contredire il rajoutait que « Tsahal a commis des massacres sur la population civile ». Quant à Ahmad Tibi, il a prétendu « qu’Israël n’a pas révélé le nombre exact de ses soldats tués, afin de avoir à avouer son échec lors de l’Opération Plomb Durci. ». Ahmad Tibi, qui n’a plus peur de se montrer favorable au Hamas, a également accusé Abou Mazen « d’être lié à Israël, et d’avoir refusé de prendre parti pour la population de Gaza ».

Suite à la publication de cette interview, les trois députés se sont empressés de nier avoir prononcé de tels propos ( !) : « Nous ne connaissons pas ces journalistes, ils ne nous ont jamais interviewés, et nous n’avons jamais prononcé de tels propos. Ils ont été fabriqués de toutes pièces ! » affirment les députés, qui ont demandé l’interdiction de publier cette interview.

Ils ont raison, qui pourrait imaginer qu’ils soient capables de prononcer de telles paroles ?


Remarque de Malaassot : Quel est à la lecture de ces traitrises des Députés Arabes le sentiment des juges de la cour suprême ?  Contents de leur ouvrage?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :