Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

de quelle victoire Mechaal parle-t-il ?

23 Janvier 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Des représentants du Fatah et de l´Autorité palestinienne : de quelle victoire Mechaal parle-t-il ?
 Middle East Media Research Institute Dépêche spéciale n° 2200

Des représentants du Fatah et de l´Autorité palestinienne ont critiqué le chef du bureau politique du Hamas Khaled Mechaal pour sa dernière allocution,  affirmant que ses exigences n´étaient pas réalistes, qu´il n´avait ni argent ni armes, que ses alliés l´avaient abandonné, et que face à la dévastation de Gaza, il était inacceptable qu´il parle de victoire.

Ces représentants ont estimé que Mechaal cherchait à engager les habitants de Cisjordanie dans un nouveau front de bataille, reprochant aux dirigeants du Hamas de se cacher au lieu de diriger le combat. Ils ont déclaré que Mechaal était disposé à sacrifier la vie des autres pour assurer l´ouverture des points de passage, instaurer un émirat à Gaza et y perpétuer le Coup d´Etat contre l´Autorité palestinienne.

Ci-dessous des extraits d´articles sur le sujet :

Espérons que certains à Gaza se montreront plus raisonnables, réalistes et responsables

Ahmad Abdel Rahman, porte-parole du Fatah et conseiller du président de l´Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a qualifié les déclarations de Mechaal d´irréalistes : "Khaled Mechaal s´exprime comme si les tanks du Hamas encerclaient Tel-Aviv. On a l´impression qu´il ne connaît pas Gaza et n´y a jamais mis les pieds. Il affirme qu´Israël a subi une défaite écrasante à Gaza, sans apparemment s´apercevoir qu´Israël (…) a tout détruit."

Al-Rahman a en outre espéré que des gens raisonnables à Gaza considèrent la situation d´un oeil plus réaliste et se montrent plus responsables que Mechaal. Les habitants de Cisjordanie ne peuvent répondre à l´appel de Mechaal à ouvrir un autre front

Adli Sadeq, haut responsable du ministère des Affaires étrangères de l´Autorité palestinienne et chroniqueur au quotidien de l´Autorité palestinienne Al-Hayat Al-Jadida, a critiqué l´appel du Hamas aux habitants de Cisjordanie à ouvrir un nouveau front contre Israël. Il a déclaré : "Ils n´accordent aucune importance aux implications d´une telle guerre – en admettant que celle-ci puisse être déclarée. Il est vrai que les habitants de Cisjordanie peuvent mener la résistance populaire contre le mur, les check points et l´offensive de Gaza. Mais depuis la deuxième Intifada, que le Fatah a menée en mobilisant toute sa force, et au cours de laquelle certains ont perdu la vie et d´autres ont été arrêtés, ils n´ont pas été capables d´appuyer sur un seul détonateur, et [s´ils l´avaient fait], le feu les aurait [tous] consumés.

Notre ami Mechaal a appelé à allumer [un feu], mais n´a pas prévu les médicaments pour soigner les blessures occasionnées ; il n´a pas non plus apporté salut ou victoire. Il s´agit d´une erreur de jugement, et quiconque la commet sera puni pour ses agissements."  

Les habitants de Gaza souffrent pendant que les commandants du Hamas se terrent dans des tunnels

Le chroniqueur d´Al-Hayat Al-Jadida, Omar Hilmi Al-Ghul, également conseiller du président Abbas, a lui aussi critiqué Mechaal. Réagissant à l´appel de ce denier aux Gazaouites, les enjoignant à tenir bon, il écrit : "Il ne tient pas compte des intérêts des habitants, qui sont sacrifiés, alors que les commandants, qui ont abandonné le combat, se terrent dans des tunnels prévus à cet effet – au lieu de diriger courageusement les combattants."

En réponse aux déclarations de Mechaal selon qui la résistance est bien vivante et n´a pas été vaincue, Al-Ghul écrit : "De quelle victoire Mechaal parle-t-il, soi-disant depuis le champ de bataille… Est-ce que le retour de l´occupation [israélienne] à Gaza, la division, la démolition de son infrastructure et des habitations [peuvent être considérés comme une victoire] ? (…)

L´endurance est un attribut qui a été imposé à notre peuple. Les habitants des quartiers de Gaza n´ont d´autre choix que de tenir bon et de garder la tête haute face à [l´offensive de] destruction aveugle et mortelle menée par Israël, car les dirigeants qui leur ont été imposés maltraitent les civils et les combattants du Fatah dans cette guerre (…)

Le Hamas veut l´ouverture du point de passage de Rafah, sans se soucier du coût en vies palestiniennes que cela entraînerait. Il veut l´instauration d´un émirat et élever un drapeau vert, au prix du sang palestinien – tout en faisant de vagues allusions à une éventuelle acceptation de pourparlers avec la direction palestinienne."

Evoquant l´expression "forces d´occupation" utilisée par Mechaal pour qualifier toutes les forces internationales déployées à Gaza, Al-Ghul écrit : "Mechaal a oublié que [le déploiement] des troupes internationales comme [mesure] d´urgence signifie la fin de l´émirat et du Coup d´Etat [du Hamas] contre la légitimité de l´Autorité palestinienne. Mechaal a demandé l´arrêt de l´offensive israélienne et la fin du blocus, l´ouverture des points de passage et l´amendement de l´accord sur le point de passage [de Rafah], afin de pouvoir [le contrôler] ; il n´a toutefois pas expliqué à la communauté internationale comment il fera pour mettre un terme immédiat à l´offensive israélienne ou pour s´assurer que les exigences ci-dessus seront exaucées.

N´est-ce pas l´équilibre des puissances qui déterminera le résultat de la campagne [militaire actuelle] ? Comment [l´actuel] équilibre des pouvoirs peut-il permettre [au Hamas] de réaliser ses objectifs ?" Basem Abu Sumaya, directeur de l´Autorité de diffusion palestinienne, écrit : "Lors de l´offensive israélienne à Gaza, j´ai appris plusieurs faits nouveaux concernant le Hamas et ses dirigeants, qui sont dispersés dans toutes les capitales arabes, de Damas à Doha (…) et sur les leaders locaux, qui ont disparu, pour des raisons de sécurité, le premier jour des combats, et qui n´ont, depuis, communiqué avec nous que par des enregistrements effectués depuis leurs cachettes.

Fait n° 1 – Le Hamas est un mouvement ancré dans des principes, et il ne se rétractera pas de ses positions même si tous les Palestiniens se font décapiter – ce qui est en train d´arriver.

Fait n° 2 – Le Hamas adhère aux positions de ses hauts responsables, c´est-à-dire de la Shura du Majlis  (…)"

"Le contrôle d´un seul point de passage rend inutiles des milliers de tunnels"

"Si les élites disent aux combattants : ´Mourrez pour un point de passage, et même pour un tunnel´, ils suivront leurs ordres sans attendre (…) Celui qui contrôle ces points de passage contrôle également les pupitres des prédicateurs et le peuple ; en outre, il est à même de gérer les affaires gouvernementales, prélever des impôts, faire de la contrebande et du commerce. Le contrôle d´un seul point de passage rend inutiles des milliers de tunnels.

Peu importe au Hamas qu´une guerre destructrice soit menée contre Gaza – comme c´est actuellement le cas. Pour le Hamas, la réalisation d´un objectif historique auquel il tend depuis de nombreuses années justifie un lourd tribut, si ce qu´il acquiert est un point de passage terrestre permettant aux membres du Hamas de [transporter] les produits et l´argent qu´ils ont cachés. Ils considèrent le point de passage comme la seule ouverture sur le monde extérieur, comme un cordon ombilical (…)

La dernière déclaration en date de Khaled Mechaal sur la volonté du Hamas de coopérer avec l´Autorité palestinienne et les Européens dans le contrôle du point de passage [de Rafah] n´est qu´une tactique. L´Autorité palestinienne se trouvera bien vite évincée du point de passage et avant longtemps, les observateurs européens s´enfuiront aussi, exactement comme lors du Coup d´Etat." L´Iran et le Hezbollah n´iront pas ay secours du Hamas

L´ambassadeur palestinien en Egypte Nabil Amer écrit : "Où Mechaal trouvera-t-il l´argent et les armes pour vaincre l´armée israélienne ? Qu´il nous montre qui sont ces partenaires qui se tiennent à ses côtés au moment de l´épreuve, après que les combattants iraniens ont reçu l´interdiction de quitter leur pays et que les éléments libanais ont nié toute responsabilité concernant les missiles lancés sur Israël du Liban sud."

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :