Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

ONU, Hamas, médias, même combat ?

20 Janvier 2009 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Sécurité

UNRWA's Hamas Employees
by HonestReporting.com
Mardi 20 janvier 2009
Copyright Miguel Garroté 2009
Grâce aux déclarations de Peter Hansen,  Chef de l’ONU en « Cisjordanie » et à Gaza sur CBC (1) ;  et grâce à des intervenants au forum du site « Elaph.com »,  intervenants relayés sur Mediarabe.info,  je suis en mesure de fournir aujourd’hui quelques informations sur le Hamas,  informations qui nous changent de l’ordinaire servis matin,  midi et soir par les journaleux de nos bien-aimés merdias (photo ci-dessus).  Or donc,  à propos de nos médias justement,  on nous raconte qu’Israël et le Hamas ont décrété – tout les deux – un cessez-le feu unilatéral.  C’est faux.  Israël a décrété un cessez-le feu unilatéral pour des raisons politiques internes (élections de février) et externes (intronisation de Obamba).  Quant à ce que décrètent ou ne décrètent pas les divers courants du Hamas,  on s’en moque,  et il n’y a que les dhimmis de nos médias,  notamment ceux de l’AFP,  pour relayer,  tels quels,  tous les pseudo-communiqués de presse diffusés par les divers maffieux hallucinés du Hamas et Consorts.


On nous raconte
– aussi – que les dégâts causés par tsahal dans la bande de Gaza seraient,  paraît-il, « épouvantables ».  Autrement dit,  la guerre militaire contre la terreur islamique est provisoirement suspendue.  Mais la guerre politico-diplomatico-médiatique – et sa propagande pro-palestinienne – continuent.  A part tsahal,  je ne connais aucune armée au monde qui prenne autant de précautions envers les civils,  même si nos médias prétendent obstinément le contraire,  en confiant les prises de photos et les prises de caméras à des palestiniens,  tantôt otages,  tantôt complices,  des assassins du Hamas.


Si Tsahal fonctionnait
comme fonctionnent les armées et les groupes armés du monde arabo-musulman,  les chars israéliens auraient atteint Gaza-City en quelques heures et en pulvérisant absolument tout sur leur passage,  et non pas,  comme ce fut en réalité le cas,  en quelques jours.  S’il y a des dégâts « épouvantables » dans la bande de Gaza,  nous le devons uniquement aux méthodes guerrières abjectes de la milice du Hamas et des sept autres milices maffieuses qui contrôlent la bande de Gaza,  milices qui utilisent les civils,  les hôpitaux et les locaux des organisations humanitaires comme boucliers et comme refuges.


Le fait qu’une fois de plus,  l’ONU et les médias
se soient rangés du côté palestinien,  quitte à disculper et même à légitimer le Hamas – un des groupes les plus répugnants de la mouvance islamiste radicale – ce fait en dit long sur l’état de putréfaction avancée de la conscience occidentale.



Et puisqu’en la matière,  les sordides comptes d’apothicaires
sont à la mode,  je pose maintenant la question volontairement provocante :  pendant la durée de l’opération plomb durci,  qui a accaparé quasiment à plein temps l’ONU et les médias,  pendant la durée de cette opération,  combien de femmes,  d’enfants et de vieillards,  dans un silence médiatique et humanitaire assourdissants,  sont morts dans l’indifférence générale au Soudan,  au Zimbabwe,  en Birmanie,  en Iran,  en RDC,  en Corée du Nord et ailleurs ?



Combien de citoyens,
  étaient déjà,  sont encore et resteront longtemps les victimes quotidiennes de régimes et de mouvements politiques tels que les mollahs génocidaires iraniens,  les terroristes maffieux du Hezbollah,  les néostaliniens chinois et nord-coréens,  le chacal damascène moustachu,  la junte birmane,  les dictateurs criminels congolais,  soudanais et zimbabwéens ?



A propos du Hamas et de l’ONU,  il se trouve que Peter Hansen,
  Chef de l’ONU en Judée Samarie – dite Cisjordanie – et Chef de l’ONU dans la Bande de Gaza reconnaît que les membres du Hamas font partie de l’ensemble de son personnel dans une interview avec la Canadian Broadcasting Corporation (1).  Par ailleurs,  malgré le cessez-le-feu,  deux engins de mort ont été tirés,  hier lundi 19 janvier,  par des terroristes palestiniens,  depuis la bande de Gaza,  sur des civils dans le sud d'Israël.  Une information dont la majorité des grands médias ne font pas état.  En revanche,  les sirènes qui ont hurlé ce matin en Israël seraient dues à une fausse alerte.



Hier lundi 19 janvier 2009 au soir,  Aschkel,  notre correspondante dans le sud d’Israël,  nous informait
(début de correspondance) :  Ce que les Israéliens savent ce soir,  et ce dont ils se réjouissent,  c'est qu'enfin,  ce nid de vermine (ndmg  les terroristes maffieux du Hamas) sera pris en charge par la communauté internationale et n'incombera pas à la seule responsabilité d'Israël.  Nous,  les gens du sud (ndmg  les civils de la moitié sud d’Israël) pouvons,  pendant quelques jours,  respirer un peu ;  cela faisait huit ans que cela durait (ndmg  avec des milliers d’engins de mort tirés par des terroristes palestiniens sur les civils de la moitié sud d’Israël).  Propagande ou pas,  le Hamas s'est pris une violente claque et l'Iran aussi.  Obama n'a pas 10.000 solutions aujourd'hui.  Soit il est de notre coté,  Jordanie,  Arabie saoudite,  Egypte,  Yémen,  etc..  Soit il se positionne du coté de l'Iran,  de la Syrie,  du Qatar,  de la Libye,  du Soudan,  etc..  Le président égyptien Moubarak a été très correct ;  nous devons lui donner les moyens de continuer (fin de correspondance).


-
(.lire la suite....................)


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :