Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 01:02
Samedi 27 décembre 2008
http://jss.over-blog.com/


Mais ou était donc passes tous ces décideurs politiques lorsque les roquettes tombaient en Israel ? Jamais je n'ai vu autant d'ingérence internationale que quand Israel se défend des terroristes...
Je n'ai malheureusement pas le temps de faire une analyse aujourd'hui mais ce sera fait des demain... En attendant, voici une première grille de lecture des réactions internationales...

L'armée de l'air d'Israël poursuit ses raids sur la bande de Gaza. "Au moins 195 personnes ont péri dans ces opérations et plus d'une centaine d'autres ont été blessées dans toute la bande de Gaza",a déclaré le ministre de la Santé du Hamas, Bassem Naïm. La radio du Hamas a fait état de 175 Palestiniens tués, en majorité dans la ville de Gaza et dans le nord du territoire, et de plus de 200 blessés dans les bombardements. Les bilans sont toutefois provisoires.
Un civil israélien tué
La riposte palestinienne s'est traduite par des tirs de roquettes contre Israël. Un de ces engins a tué un civil israélien à Netivot et fait quatre blessés. Dans un communiqué, le Hamas a appelé ses troupes "à venger par la force les opérations de l'ennemi". A Gaza, des combattants de la branche armée du Hamas ont appelé par haut-parleurs les habitants du sud d'Israël "à préparer les linceuls".
Des manifestations condamnant les raids ont eu lieu dans de nombreuses villes arabes d'Israël, ont rapporté des témoins. Des centaines de manifestants se sont également rassemblés près de l'ambassade d'Egypte à Beyrouth.

Secret maintenu, surprise totale
Côté israëlien, "l'opération se poursuivra et sera éventuellement élargie en fonction des évaluations de l'armée et des responsables de la Défense", a averti le ministre de la Défense, Ehud Barak. Le porte-parole militaire israélien Avi Benyahou a précisé que "l'aviation israélienne a visé des camps d'entraînement militaire, des bureaux gouvernementaux, des arsenaux, et des centres de commandement relevant tous du Hamas terroriste". Selon lui, "le secret sur cette opération a été soigneusement maintenu et la surprise a été totale (...) La plupart des victimes sont des gens en uniformes du Hamas".
Le président palestinien Mahmoud Abbas a entamé des "contacts urgents avec plusieurs pays arabes et autres pour faire cesser l'agression lâche et les massacres dans la bande de Gaza".Pour sa part, la ministre des Affaires étrangères israélienne, Tzipi Livni, a réuni ses collaborateurs en vue d'une campagne d'information internationale. Il est vrai que de partout dans le monde, les réactions ne se sont pas fait attendre.

Plusieures capitales ont appelé à un arrêt des violences
Union européenne.La présidence française de l'Union européenne "exprime sa plus vive préoccupation devant l'escalade de la violence (...) et condamne les bombardements israéliens, ainsi que des tirs de roquettes en provenance de Gaza. Elle demande leur arrêt immédiat. Elle condamne l'usage disproportionné de la force." La présidence française de l'UE, soulignant qu'il n'y avait "pas de solution militaire à Gaza", a demandé "l'instauration d'une trêve durable" et encouragé "les efforts des pays voisins, en particulier ceux de l'Egypte, qui pourront permettre d'atteindre cet objectif".
Les Etats-Unis "pressent Israël d'éviter les victimes civiles en prenant pour cible le Hamas à Gaza", a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche. Mais, ajoute-t-il, "les incessantes attaques à la roquettes du Hamas contre Israël doivent cesser pour que la violence cesse. Le Hamas doit mettre fin à ses activités terroristes s'il veut jouer un rôle dans l'avenir du peuple palestinien".
La Russiea appelé Israël à arrêter "l'opération d'envergure"contre Gaza et le Hamas. "Nous appelons en même temps la direction du Hamas à cesser les tirs de roquettes contre le territoire israélien", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
Le Royaume-Uni s'est dit "profondément inquiet" après les frappes israéliennes a déclaré un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères. "La seule façon d'aboutir à une paix durable à Gaza est par des moyens pacifiques. Tout en comprenant l'obligation du gouvernement israélien de protéger sa population, nous appelons à un maximum de retenue pour éviter d'autres victimes civiles."
Turquie.Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, réclame l'arrêt "au plus vite" des raids. "La méthode employée par Israël, alors que nous avons fait tant d'efforts pour la paix, est un coup porté aux initiatives de paix." Le Premier ministre a estimé que l'opération israélienne constituait une marque d'"irrespect"à l'égard de la Turquie alors que celle-ci joue depuis plusieurs mois un rôle d'intermédiaire. "Je pensais appeler le Premier ministre israélien Ehud Olmert en relation avec les pourparlers Israël-Syrie, mais j'ai annulé et je ne l'appellerai pas."

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai - dans Réflexions