Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Nouvelles du "front"

2 Décembre 2008 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Dépêche


2 décembre, par Admin http://www.liguededefensejuive.net/

Nachman Holtzberg, le père du rabbin tué lors des attentats de Bombay, a demandé dans une lettre au Premier ministre Ehud Olmert de ne pas ordonner l’évacuation de la maison durant le deuil pour "préserver l’unité d’Israël", rapporte mardi la presse israélienne
Le porte-parole du Yishouv juif de Hevron, Noam Arnon, a publié un communiqué du Rav Mordekhaï Eliyahou soutenant les résidents juifs de la Maison de la Paix : "Celui qui touche à cette maison c’est comme s’il touchait à la prunelle de  mes yeux".


Violences à Hébron : un adolescent juif grièvement blessé

par Claire Dana Picard d’A7

mardi 2 décembre 2008 - 17:07

  La situation est extrêmement tendue à Hébron où les forces de sécurité envisagent toujours d'évacuer la Maison de la Paix, située entre la localité juive de Kiriat Arba et le Caveau des Patriarches, Mearat Hamah’pela. Des affrontements violents ont eu lieu dans l'après-midi entre Juifs et Arabes et l'armée a déclaré que les lieux seraient désormais déclarés "zone militaire interdite".

Un peu plus tard, un adolescent juif de seize ans a été grièvement blessé à la tête par un bloc de pierre lancé par des Palestiniens à partir d'une maison voisine. Il a dû être transporté d'urgence à l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem.

Les responsables du quartier juif de la Cité des Patriarches ont déclaré que l'armée et la police étaient responsables de cette attaque contre le jeune homme. Ils ont estimé que les forces de sécurité s'en prenaient essentiellement aux militants de droite qui se trouvaient sur place alors qu'elles faisaient preuve d'inertie face à la brutalité des Arabes. Ils ont ajouté : "C'est incroyable, pas un seul Arabe n'a été arrêté parmi les dizaines qui lancent des blocs de pierre".

Les affrontements ont commencé en début de matinée lorsque des centaines d'Arabes ont lancé des pierres sur un groupe important de Juifs. Ces derniers se sont défendus et ont riposté en jetant à leur tour des pierres. Les gardes-frontières, chargés de rétablir l'ordre, ont utilisé des gaz lacrymogènes et ont réprimé avec violence les manifestants.

Depuis mardi matin, les secouristes du Maguen David Adom ont dû soigner 18 blessés juifs. Trois d'entre eux ont été évacués vers les hôpitaux de Jérusalem et les autres ont été soignés sur place. De leur côté, les Palestiniens affirment qu'ils ont une vingtaine de blessés.

Rappelons que près de 1 500 jeunes se trouvent près de la Maison de la Paix depuis lundi après-midi pour empêcher l'évacuation de la bâtisse. Ils ont indiqué qu'ils étaient prêts à s'opposer à toute tentative d'expulsion mais en même temps, ils ont déclaré qu'ils espéraient que les autorités tiendraient compte de la demande du Rav Nahman Holtzberg, le père du Rav Habad assassiné par des terroristes à Bombay avec son épouse et quatre autres Israéliens. Le Rav Nahman Holtzberg a adressé mardi soir un appel au Premier ministre, lui demandant de ne pas évacuer le Beth Hashalom pendant la semaine de deuil.

   

 

Hébron : un adolescent dans un état critique

  http://www.israel-infos.net/

02.12.08 (14:03)

 

Un jeune garçon, âgé de quinze ans, a été grièvement blessé à la tête, mardi après-midi, à proximité de la «maison de la discorde», à Hébron, par plusieurs «grosses pierres» jetés par des manifestants palestiniens.
Il a immédiatement été transporté à l’hôpital Hadassa-Ein Kerem, par une équipe du Maguen David Adom, dont un des responsables, Zahi Yahav, a ensuite déclaré aux journalistes arrivés sur les lieux : «J’ai reçu un message faisant état d’un jeune homme gravement atteint ; lorsque je suis arrivé, il était déjà sur une civière, prêt à être
évacué, mais l’abondance de ses saignements ne m’a pas permis de localiser tout de suite sa blessure, et lui-même était inconscient ; après l’avoir nettoyé, nous avons découvert une ouverture longue d’au moins dix centimètres, que seul un projectile très lourd, généralement envoyé d’un toit, est capable de provoquer».
Le porte-parole du Maguen David Adom à Jérusalem, Dani Rothenberg, a pour sa part indiqué que «depuis la matinée de mardi», ses services ont soigné dix-huit manifestants blessés, à des degrés divers, au cours des affrontements qui ont eu lieu dans la zone de la «maison de la discorde». Quinze personnes ont refusé d’être transporté à l’hôpital, et ont donc été traitées sur place.
Des activistes ont ensuite déclaré au site Internet Ynet : «L’apathie et le laxisme des gardes-frontière, de la police et de l’armée, sont inexplicables, et risquent de provoquer des pertes en vie humaines».
Ils ont affirmé que «les arabes se déchaînent et pas un seul d’entre eux n’a été arrêté ; en revanche, Tsahal utilise des gaz lacrymogènes contre les juifs, et il semble bien que dans ce conflit, l’armée a définitivement choisi son camp».
Ils ont enfin ajouté que «dans une telle atmosphère, personne ne s’étonnera de constater que notre réaction sera douloureuse».
De leur côté, les palestiniens ont indiqué que les jets de pierres se poursuivaient contre eux, et que vingt personnes ont été blessées au cours de «bagarres avec des juifs».

 

 

 

 Regain de violence à Hébron

Par JPOST.FR 12.02.08

 Des affrontements ont eu lieu mardi à Hébron entre plusieurs dizaines de résidents de l'implantation et des Palestiniens.




Des affrontements ont eu lieu à Hébron, mardi.
Photo: AP , JPost


Environ 1 500 activistes israéliens de droite sont arrivés lundi soir sur les lieux après avoir eu vent de la rumeur selon laquelle la police préparait l'évacuation de l'immeuble Beit Hashalom, près de Kiryat Arba.

Tsahal a tenté de disperser les émeutiers, adolescents pour la plupart, à l'aide de gaz lacrymogène. Deux habitants de l'implantation ont été arrêtés pour avoir lancé des pierres sur des Palestiniens.

Lundi soir, la rumeur que des forces de sécurité israéliennes étaient sur le point d'évacuer sous ordre du gouvernement neuf familles et leurs sympathisants de l'immeuble de Beit Hashalom s'est répandue.

Les Juifs qui occupent l'immeuble depuis mars 2007 affirment l'avoir acheté, fait contesté par le Palestinien connu pour être le vendeur. Jusqu'à ce qu'une issue soit trouvée à ce litige, la Cour suprême a donné l'autorisation à l'Etat d'évacuer les habitants.

Dans le même temps, dans deux villages de Samarie, des Palestiniens ont déclaré que des groupes d'habitants des implantations ont brûlé de la nourriture pour animaux et crever des pneus afin de dissuader les autorités israéliennes de démanteler des avant-postes illégaux.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :