Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Résister aux jugements hâtifs

6 Octobre 2008 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

Erreur de jugement sur la mort du berger en Judée-Samarie

06/10/2008
Jpost.com

La semaine dernière, les médias israéliens et étrangers ont diffusé une calomnie présentée comme une information par le Centre palestinien pour les droits de l'homme (CPDH). A savoir : le 27 septembre, on aurait tiré sur un jeune berger d'Akrabeh, au sud de Naplouse, qui aurait été enlevé par des habitants de l'implantation de Gitit dans la vallée du Jourdain.

En réalité, les équipes médico-légales de la police et l'autopsie réalisée sur Atta Bani-Minya, âgé de 19 ans, ont révélé qu'il n'y avait aucune trace de coups de feu sur la victime et que sa mort avait été provoquée par la manipulation d'une cartouche de 40 mm.

Le fait que les déclarations douteuses du CPDH aient été accueillies de la sorte, même en Israël, est très inquiétant. Pendant deux jours, des politiciens et des journalistes ont lié la mort accidentelle du berger à l'attaque du professeur Zeev Sternhell et même à l'assassinat d'Itzhak Rabin, sans même attendre les conclusions des enquêteurs.

Ces accusations ont reçu une résonance considérable, en particulier dans la presse Internet, en dépit des résultats de l'enquête médico-légale.

La promptitude à accuser, indépendamment des preuves, ne peut jamais être justifiée. Et cela reste vrai même si la réputation des habitants des implantations n'est pas excellente.

Mais ce qui est encore plus inquiétant, c'est que le CPDH continue de présenter sa version des faits sur sa page d'accueil, en omettant toute référence aux investigations policières.

Il condamne "ce crime atroce" et répète que "la négligence des civils palestiniens à porter plainte contre des colons israéliens, ainsi que la protection fournie par les Forces israéliennes d'occupation aux colons, encouragent ces derniers à lancer des attaques contre des civils palestiniens désarmés".

Un prétendu témoin oculaire décrit également les blessures trouvées sur le corps du jeune homme, soit disant provoquées par vingt coups de feu au cou, sur la poitrine et les jambes.

Ces jugements hâtifs, surtout s'ils se basent sur des informations mensongères, peuvent être littéralement incendiaires. Cette campagne vise peut-être à enflammer les passions chez les Arabes pour inciter des vendettas contre ce prétendu assassinat.

Les Israéliens eux-mêmes doivent bien prendre garde de ne pas divulguer à tort de telles "informations", qui ne font que vilipender des groupes entiers de personnes blâmées à tort.

La dernière chose dont cette société ait besoin est bien d'avantage de polarisation et de radicalisation. Il nous faut garder la tête froide et penser avec modération.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :