Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

la valeur accordée à Erets Israël

20 Septembre 2008 , Rédigé par mordeh'ai

Louable initiative à l’approche de Roch Hachana
par Shraga Blum Source :Arouts 7 samedi 20 septembre 2008 - 23:14

Le mois d’Eloul et l’approche de Roch Hachana sont toujours propices à l’introspection mais il serait erroné de penser que cette démarche soit l’unique apanage des personnes étiquetées comme « religieuses ». Il semble que le cap du passage à la nouvelle année favorise au niveau national un « arrêt sur image » et une réflexion sur les moyens d’améliorer les choses.

C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la récente et très heureuse initiative de la direction du Mouvement Kibboutzique israélien (Takam). Cet organisme a décidé de promouvoir toute une série de rencontres avec des représentants des habitants juifs de Judée-Samarie et des rabbins qui les représentent. Pour Yoel Marshek, directeur des Missions Extérieures au Takam, « Il faut que nous apprenions à nous connaître, et à voir comment nous mesurer ensemble aux défis que connaît le pays. On peut changer un gouvernement, mais il n’y a qu’un seul peuple juif qui réside à Sion ». L’idée d’une telle démarche est venue suite aux incessants affrontements entre résidents juifs de Judée-Samarie et des groupes de gauche et d’extrême gauche, notamment à Na’alin, qui est devenu le symbole de ces confrontations.

Durant les neuf séminaires prévus, les participants apprendront à se connaître, abattre les préjugés, analyser les arguments de chaque partie, et à voir comment œuvrer ensemble dans certains domaines nationaux.

Cette initiative est d’autant plus bienvenue qu’elle arrive peu après un rapport du Conseil Sioniste qui note avec déception que la baisse drastique du nombre de jeunes sionistes-religieux qui participent à des activités avec des jeunes non religieux ou qui sont membres d’organismes mixtes. Pour les rédacteurs de ce rapport, il y a un lien évident entre la Hitnatkout du Goush Katif et la « Hitnatkout » (désengagement) de nombreux jeunes issus du sionisme religieux quant aux organismes d’Etat ou aux activités avec des jeunes appartenant « à l’autre côté ».

Parmi les participants du côté des résidents de Judée-Samarie, le Rav de la localité d’Itshar, David Dudkewitz, le Rav Itsh’ak Shapira, directeur de la Yeshiva « Od Yossef H’aï », le Rav Gadi Ben-Zimra directeur de l’Ecole de Jeunes Filles de Maalé Levona, le Rav Elishama Cohen, directeur de la Yeshiva de H’omesh etc. Du côté du Takam, seront présents une dizaine de dirigeants de Kibboutzim, et ensemble, ils élaboreront le programme détaillé des séminaires.

Pour Yoel Marshek, « il s’agit de responsables qui ont en tête l’intérêt de la collectivité et non leur intérêt personnel. Ils oeuvrent dans divers domaines et ont une haute idée de la solidarité. Nous avons ceci en commun avec eux. Ce sont des gens formidables et nous tenons à nous rapprocher d’eux et à les connaître, et quiconque les taxe d’extrémisme ne sait pas de quoi il parle. Itshak Sadeh et Yossef Trumpeldor ont porté ensemble les armes contre l’ennemi, de la même manière, nous au Kibboutz et eux à Itshar, livrons le même combat. Ce n’est que par le dialogue que nous arriverons à appliquer ‘Tu aimera ton prochain comme toi-même’ ! »

A noter que ce n’est pas la première manifestation des sentiments positifs, de compréhension et de solidarité de la part du mouvement des Kibboutzim ou des Moshavim envers les pionniers de Judée-Samarie. Il y a un peu plus de trois ans, avant la Hitnatkout, s’est créé le « Forum de Nahalal », qui compte des centaines de membres de collectivités agricoles, de sensibilité de gauche, mais qui sont partisans de l’intégrité d’Erets Israël, et veulent réunir ceux qui ont une sensibilité « nationale-laïque ». Connaissant les valeurs d'amour et du travail de la terre, ces courageux militants à contre courant s'étaient résolument rangés aux côtés des habitants du Goush Katif dans leur lutte contre l'infâme expulsion.

Ces démarches qui viennent de milieux de gauche militante sont à prendre avec beaucoup de sérieux et de reconnaissance. Ils rappellent les années qui entourèrent la création de l'Etat d'Israël, où la gauche au pouvoir n'avait rien à voir avec celle d'aujourd'hui quant à la valeur accordée à Erets Israël. Et ce n'est pas un hasard si le soutien aux habitants de Judée-Samarie vient de milieux qui ont un contact quotidien et charnel avec cette terre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :