Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

IL CONTINUE SA NUISANCE

12 Août 2008 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Les engagements d'un Premier ministre en fin de carrière
par Shraga Blum
mardi 12 août 2008

Dans un Etat non démocratique, les documents signés ou les engagements pris par les dirigeants sur le plan international ne les engagent en rien, pas plus que leurs successeurs. Par contre, dans un Etat de Droit, et particulièrement en Israël, mêmes les promesses orales faites par les responsables politiques ont toujours été prises pour argent comptant par les parties adverses, et ont servi de base de départ pour les négociations avec les gouvernants qui suivaient. On se souvient à quel point le gouvernement Netanyahou (1996-1999) fut restreint dans sa marge de manoeuvre à cause des Accords d'Oslo.

Dans son intervention télévisée d'il y a deux semaines, Ehoud Olmert avait pris soin de préciser que malgré son départ annoncé, il poursuivrait son action dans les pourparlers avec les Palestiniens et les Syriens. Et pour montrer qu'il ne s'agit pas uniquement de mots en l'air, le Premier ministre en sursis a fait parvenir à Abou Mazen lors de leur dernière rencontre un plan détaillé de "règlement" entre Israéliens  et Palestiniens, espérant que les Palestiniens en accepteront le principe encore avant la fin de son mandat. Le but est de mettre sur rails un processus qui obligerait quiconque prendrait les rênes du pouvoir après Olmert.

Ce plan se trouve à mi-chemin entre les propositions d'Ehoud Barak à Camp David en 2000 et à Taba en 2001. Israël se retirerait d'un peu plus de 93% de la Judée-Samarie, et offrirait en plus entre 5 et 6% de territoires dans le Néguev entre la Bande de Gaza et la Judée-Samarie afin de rapprocher ces deux territoires. Le passage entre la Bande de Gaza et la Judée-Samarie serait libre et sans contrôle sécuritaire israélien. Les "réfugiés" seraient autorisés à s'installer dans l'Etat palestinien, et la question de Jérusalem serait repoussée à plus tard, à cause des menaces de Shass de quitter la coalition!

Les zones qu'Ehoud Olmert consent à garder sous souveraineté israélienne sont: la ceinture de Jérusalem, la région de Maalé Adoumim, le Goush Etzion, et l'ouest de la Samarie (bloc d'Ariel). Il est à noter qu'il s'agit d'une régression supplémentaire par rapport au "Plan Sharon", qui voulait inclure à Israël deux zones supplémentaires: la Vallée du Jourdain et Kiryat Arba - Hevron. Ce tracé de "frontières définitives" reprend en réalité celui de la barrière de séparation dont les concepteurs nous avaient assurés "qu'il ne s'agissait en aucun cas d'une frontière politique"...

Ce plan Olmert serait mis en oeuvre en deux étapes: Israël annexerait immédiatement les quatre zones citées plus haut, "et pourrait y construire sans entraves" (!!!), et les zones du Néguev cédées aux Palestiniens ne le seraient que lorsque l'Autorité Palestinienne aurait repris le contrôle de la Bande de Gaza. Toutes les localités juives qui se trouveraient en dehors du territoire israélien seraient démantelées et leurs habitants réinstallés ailleurs. Dans un premier temps par la "manière douce" - départ volontaire - et dans une deuxième étape, à la manière "Goush Katif"...

Il faut être clair sur le fait qu'il ne s'agit-là "que" d'une proposition de "déclaration de principes", et que les Palestiniens (heureusement) n'accepteront jamais ces généreuses propositions israéliennes, qui pour eux sont en retrait par rapport à celles de Barak à Camp David.

Mais il est certain également que le prochain Premier ministre, quel qu'il soit, aura beaucoup de mal à manoeuvrer, sera soumis à d'énormes pressions de la part des Américains, des Européens et des Palestiniens. Il sera lié par la fuite en avant d'un Premier ministre qui aura joué son va-tout au détriment des intérêts juifs, uniquement pour rehausser sa cote personnelle avant de quitter la scène politique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :