http://www.jewishpress.com/indepth/opinions/palestinians-new-years-resolutions/2019/01/03/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien

Les Palestiniens célèbrent le début de 2019 en promettant à Israël davantage de violence, une «révolution jusqu'à la victoire» et une nouvelle année de conflit et de souffrances. Les messages que les Palestiniens envoient à Israël offrent tout sauf de l'espoir. Au contraire, ils indiquent clairement qu’Israël devrait s’attendre à plus de sang versé. Certains rappellent également à Israël que le véritable objectif des Palestiniens est de «libérer toute la Palestine, du fleuve [Jordanie] à la mer [méditerranéenne]» (ce qui signifie l'anéantissement d'Israël).

 

Les dirigeants palestiniens et divers groupes politiques et militaires ne saisissent pas l'occasion de la nouvelle année pour adresser à leurs voisins israéliens un message de conciliation, de paix et de coexistence. Les dirigeants palestiniens n'offrent pas à leur peuple une vie, une prospérité, une sécurité et une stabilité meilleures. Au lieu de cela, les dirigeants et les groupes promettent aux Palestiniens davantage de souffrances, de violence et de misère et exhortent leur peuple à poursuivre le combat contre Israël. Ils exhortent les Palestiniens à continuer à haïr Israël et les États-Unis. Ils exhortent les pays arabes à ne pas conclure la paix avec Israël: ils considèrent la normalisation avec Israël comme un acte de trahison .

 

Le plus grand groupe palestinien, le Fatah, dirigé par le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, célèbre ces jours-ci le 54ème anniversaire du lancement de son premier attentat terroriste contre Israël. Ensuite, des terroristes du Fatah se sont infiltrés en Israël depuis la Jordanie et ont tenté de saboter le transporteur d’eau national. L'événement a eu lieu le 1er janvier 1965. L'engin explosif, qui n'a pas explosé, a été découvert par l'armée israélienne. Pour le Fatah, un groupe souvent décrit par certains Occidentaux comme modéré et pragmatique, l'attaque menée il y a 54 ans a « déclenché la révolution palestinienne » contre Israël. La célébration de l'anniversaire du Fatah a coïncidé avec le début de la nouvelle année.

 

Les paroles et les photos publiées par le Fatah à l'occasion du 54e anniversaire du lancement de sa première attaque terroriste contre Israël rappellent que ce groupe continue de glorifier le terrorisme et les terroristes.

 

Un dessin animé publié sur le Facebook officiel du Fatah cette semaine décrit la «Palestine» comme une entité unique, la forme exacte d’Israël, sans faire aucune mention de son existence.

 

Le drapeau du Fatah présente une grenade avec des fusils croisés superposée sur une carte d'Israël.

 

Une affiche apparaissant sur la page Facebook du Fatah sous le titre «Révolution jusqu'à la victoire» représente un Palestinien en uniforme militaire tenant une grenade à la main. La légende qui l'accompagne se lit comme suit: "Le Fatah poursuivra sa révolution et continuera à porter le flambeau de la lutte armée."

 

Une autre affiche du Fatah fait l'éloge des membres de la branche armée du groupe, les Brigades des martyrs Aqsa, responsables d'une série d'attaques terroristes qui ont tué et blessé de nombreux Israéliens au cours de la Deuxième Intifada.

 

Le Fatah célèbre également l'anniversaire de son premier attentat terroriste en menaçant "des millions de personnes marcheront sur Jérusalem et mourront en martyrs ".

 

Cette menace est directement inspirée des paroles de Yasser Arafat, qui incitait les Palestiniens à prononcer un discours public avec son célèbre cri de bataille: « Nous marchons vers Jérusalem, martyrs par millions ».

 

Mahmoud Aloul, vice-président du Fatah, considéré par de nombreux Palestiniens comme le successeur naturel d'Abbas, a déclaré dans un discours prononcé lors d'une célébration de l'anniversaire du premier attentat terroriste contre Israël: «La révolution palestinienne se poursuit depuis 54 ans. La révolution se poursuivra jusqu'à ce que les aspirations de notre peuple soient réalisées. "Il a ensuite salué les attaques terroristes perpétrées par le Fatah contre Israël et les a qualifiées de" réalisations "et de victoires". Aloul a également laissé entendre que la lutte armée contre Israël se poursuivrait. : "Nous avons clairement déclaré que toutes les formes de résistance sont légitimes."

 

Le Fatah a choisi de célébrer l'anniversaire d'un attentat terroriste avec des images et des discours qui promeuvent la violence et l'effusion de sang. Le Fatah n'a rien à dire sur la construction d'hôpitaux ou d'écoles pour ses habitants. Ses dirigeants n'ont également rien à dire sur l'amélioration de l'économie et des conditions de vie des Palestiniens. Le message que le Fatah envoie à Israël: "Nous ne reconnaissons pas votre existence et nous poursuivrons la lutte armée contre vous."

 

Des messages similaires ont été émis par d'autres groupes palestiniens alors que le monde s'apprêtait à recevoir l'année 2019. Prenons l'exemple du Hamas, le groupe terroriste palestinien qui dirige la bande de Gaza depuis 2007. Ce groupe célèbre actuellement le 31e anniversaire de sa fondation. et les seuls messages qu’elle a pour les Palestiniens et les Israéliens sont ceux de la violence. Comme ses rivaux du Fatah, le Hamas profite de l'occasion pour lancer des attaques cinglantes contre les États-Unis et appelle à contrecarrer tout plan de paix présenté par le président des États-Unis, Donald Trump.

 

"Le projet du Hamas est de libérer la Palestine de la rivière à la mer", a déclaré Osama Hamdan, un haut responsable du Hamas. "La résistance palestinienne n'acceptera rien d'autre que cela." Le Hamas, a-t-il ajouté, prépare des "surprises" pour Israël en Cisjordanie. Lorsque le Hamas parle de «surprises», il fait référence à des attaques terroristes contre des Israéliens similaires à celles commises récemment par les terroristes du groupe en Cisjordanie.

 

Un autre groupe terroriste palestinien important, le Jihad islamique, a envoyé le message suivant à Israël à la veille du Nouvel An: "La résistance armée restera la principale priorité des Palestiniens".

 

Qu'apprenons-nous des messages palestiniens à la veille du nouvel an? Les Palestiniens sont déterminés à poursuivre la lutte contre Israël. Ils sont également déterminés à rejeter tout plan de paix présenté par l'administration américaine. Ils sont déterminés à continuer d'élever les nouvelles générations sur la glorification de la violence et des terroristes. Ils sont déterminés à continuer à nier le droit d'Israël à exister. Ces messages démontrent sans aucun doute que tout ce qui a été dit pour reprendre un processus de paix entre Israël et les Palestiniens n’est qu’une chose: une fraude colossale. Les dirigeants palestiniens ne retourneront jamais à la table des négociations quand ils pousseront leur peuple, jour après jour, pour que davantage de sang israélien coule dans la rue. L'année 2019 ne sera pas différente des années précédentes.